Déjà 2 milliards d'euros d'amendes : combien va coûter le scandale du Libor

 |   |  269  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
RBS pourrait payer près de 600 millions d'euros d'amendes pour en finir avec les poursuites judiciaires. La banque écossaise est accusée d'avoir manipulé le Libor. La facture n'a pas fini d'être payée...

RBS pourrait payer près de 583 millions d?euros d?amende aux autorités américaines et britanniques. Il s?agirait d?un accord négocié qui éteindrait les poursuites engagées dans le cadre du scandale du Libor. La Royal Bank of Scotland est accusée d?avoir manipulé cet indice du marché interbancaire.

Elle a annoncé qu?elle récupérerait près de 175 millions d?euros de bonus aux traders et cadres impliqués dans ce scandale. RBS espère ainsi calmer une opinion publique échaudée par les 290 millions d?euros de bonus qui doivent être versés à ses cadres.

Encore une douzaine de banques dans le collimateur

L?affaire du Libor aurait déjà rapporté plus de 2 milliards d?euros aux autorités britanniques et américaines. Barclays a accepté de régler 330 millions d?euros d?amende. Mais c?est UBS qui a enregistré la charge la plus importante avec une amende de 1,1 milliard d?euros.

On est encore loin du compte, puisqu?une douzaine de banques sont encore dans le viseur des autorités bancaires américaines et britanniques. De gros poissons font encore l?objet d?enquêtes. Parmi eux, Deutsche Bank est dans le collimateur même si pour le moment aucune poursuite judiciaire n'a encore été engagée.

La première banque allemande est également soupçonnée d?avoir trempé dans une autre affaire de manipulation, cette fois l?Euribor, l?indice du marché interbancaire de la zone euro. On retrouve dans cette affaire les mêmes protagonistes que dans l'affaire du Libor dont la banque britannique Barclays...
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/01/2013 à 17:12 :
Vous pouvez ajouter 1 Milliard pour l'affaire Apollonia dans la quelle des banques, banquiers, notaires sont mis en examen pour escroquerie en bande organisée.
Bizarre, les journalistes n'en parlent pas. Les Rédactions seraient -elles contrôlées par les lobbye bancaires ? Non pas en France ! Quoi que ?????
Réponse de le 30/01/2013 à 22:31 :
vu la modération de plus en plus forte y compris ici, et y compris sur des sujets où cela me laisse totalement perplexe, j'avoue avoir aussi un doute.
a écrit le 30/01/2013 à 12:42 :
Hahahahahaha! L'inversion des valeurs en direct: donc le coût des manipulations illégales et funestes du Libor ne seraient coûteuses que par les amendes et par voie de conséquence ceux qui en seraient victimes seraient les banques coupables... Incroyable de cynisme, de manipulation ou de bêtise. La réalité est tout autre: le véritable coût du scandale du Libor est à rechercher dans l'économie réelle. A vos recherches amis journalistes, pour nous dire ce que de tels comportements criminels ont coûté à la collectivité et l'économie réelle.
Réponse de le 30/01/2013 à 18:08 :
Parfaitement d'accord.. on parle de "regulatory capture", mais quid du "business media capture" ?!... la presse éco se place spontanément du côté des banques - les pauvres, elles vont devoir rendre une partie de l'argent qu'elles ont extorqué à l'économie réelle en manipulant le Libor, tu parles d'un "coût" !!!
Au delà, comme pour l'affaire HSBC (ceux qui lisent l'anglais devraient consulter le papier de Matt Taibbi sur le scandale du reglement amiable de l'affaire de blanchiment massif chez HSBC, cf http://www.rollingstone.com/politics/blogs/taibblog/outrageous-hsbc-settlement-proves-the-drug-war-is-a-joke-20121213), on fait payer une amende aux actionnaires (donc dans le cas de RBS, largement à l'Etat !) et on dédouane entièrement les responsables, qui au pire perdent leur job, souvent avec un gros chèque, et peuvent aller profiter du fruit de leurs rapines dans leur résidence secondaire !
Moi je dis : en prison !
a écrit le 30/01/2013 à 10:37 :
L'état (RU) possède 67% de RBS...beaucoup plus favorable pour le trésor de sa Majesté de faire payer des amendes, que de distribuer des dividendes..les perdants? les autres actionnaires bien sûr..
a écrit le 30/01/2013 à 9:47 :
Pour juger la sévérité des "amendes", est-ce qu'il y a une estimation disponible des gains (pour les banques) procurés par cette manipulation du libor / euribor ?
Réponse de le 30/01/2013 à 11:21 :
bien entendu les gains sont supérieurs a l'amende.n'oubliez pas,les banques sont too big to fail
a écrit le 30/01/2013 à 9:45 :
Le pendant de cette question est combien cette fraude a t'elle rapportée aux banques?
Si elle a rapporté 4 milliards, alors le scandale du libor reste une bonne affaire pour les banques....
Réponse de le 30/01/2013 à 10:38 :
et oui !
surtout que ceux sont les consommateurs qui ont été abusés et ce ceux les autorités qui touchent l'argent ... On pourrait se demander s'il n'y a pas un deal "gagnant-gagnant" Banques / etats au détriment des consommateurs. Encore une fois on peut constater que les USA et le RU vont bénéficier de ces amendes mais pas les pays européens. Nos états seront-ils les dindons de la farce ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :