Réforme du Livret A : les banques pourraient récupérer 25 milliards d'euros

 |   |  623  mots
Les sommes collectées sur le Livret A et le LDD, et centralisées auprès de la CDC, représentent 173% des encours de prêts du fonds d'épargne de la Caisse. Copyright Reuters
Les sommes collectées sur le Livret A et le LDD, et centralisées auprès de la CDC, représentent 173% des encours de prêts du fonds d'épargne de la Caisse. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La Commission de surveillance de la Caisse des dépôts examine ce mercredi un projet de décret du gouvernement, qui prévoit de réallouer 25 milliards d'euros aux banques, sur le total de la collecte de l'épargne réglementée centralisée auprès de la Caisse.

Ce n?est pas ce qu?elles espéraient, mais c?est toujours ça de pris? Les banques françaises pourraient récupérer 25 milliards d?euros sur les sommes placées sur les livrets d?épargne réglementée (Livret A, Livret de Développement Durable (LDD) et Livret d?Epargne Populaire (LEP)) et centralisées auprès de la Caisse des dépôts et consignations (CDC).

C?est ce que prévoit un projet de décret du gouvernement qui doit être étudié ce mercredi 17 juillet par la Commission de surveillance de la CDC, et qui s?inscrit dans le cadre de la réforme de l?épargne réglementée, annoncée il y a un an. La Commission de surveillance de la CDC rendra un avis consultatif, à la suite de quoi le projet de décret sera soumis au Conseil d?Etat, et sa publication pourrait intervenir dès le début du mois d?août.

Les banques veulent garder dans leur bilan une part plus importante de la collecte des livrets réglementés

Pour mémoire, si les banques distribuent le Livret A et le LDD, elles sont en revanche contraintes de rediriger 65% des sommes collectées vers le fonds d?épargne de la CDC, afin de permettre à cette dernière de financer les logements sociaux, la politique de la ville, les collectivités locales et autres missions d?intérêt général. Une proportion qui se monte à 70% dans le cas du LEP.

La réglementation dite de Bâle III ? qui imposera aux banques de détenir davantage de fonds propres en face de leurs engagements les plus risqués ? devant entrer en vigueur début 2014, les banques réclament la possibilité de garder dans leur bilan une part plus importante de la collecte des livrets réglementés. Surtout depuis que le relèvement des plafonds du Livret A et du LDD, en octobre 2012 puis début 2013, a poussé les Français à privilégier encore davantage ces supports, au détriment des livrets ordinaires et des dépôts à vue des banques.

Autre argument mis en avant par ces dernières : la CDC a de l?argent à ne plus savoir qu?en faire. De fait, alors que les fonds de l?épargne réglementée centralisés par la CDC s?élevaient à 255,5 milliards d?euros fin 2012, l?encours des crédits accordés par le fonds d?épargne de la Caisse n?excédait pas 147,1 milliards. Soit un excédent disponible de près de 110 milliards d?euros.

Les banques verront la commission que leur verse la CDC ramenée de 0,5% à 0,4%.

Les banques espéraient récupérer 50 milliards d?euros, sur les 234 milliards de collecte du Livret A et du LDD centralisés à la CDC. De son côté, la CDC n?entendait lâcher du lest que sur les 35 milliards du LEP, sa rémunération plus élevée (2,25% contre 1,75%) rendant les dépôts trop onéreux pour être utilisés sous forme de prêt.

Désireux de ménager la chèvre et le chou, le projet de décret du gouvernement prévoit de réorienter 25 milliards d?euros vers les banques, dont 15 milliards en provenance du Livret A et du LDD, et 10 milliards en provenance du LEP. En contrepartie, les banques verront la commission que leur verse la CDC pour la collecte ramenée de 0,5% (de la collecte) à 0,4%.

Enfin, le projet de décret prévoit un système « d?élastique » : si les dépôts centralisés à la CDC tombent à 135% - ou moins ? de ses prêts (contre 173% aujourd?hui), la manne de 25 milliards d?euros consentie aux banques remontera automatiquement à? la CDC.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/07/2013 à 10:08 :
Si je comprend bien, après avoir gonflé l'en cours de la CDC pour des raisons politiques, le gouvernement commence à faire marche arrière parce qu'il n'a pas vérifié avant que les offices HLM et collectivités utiliseront ce potentiel supplémentaire (alors même qu'il ne l'utilisait déjà pas entièrement avant tels qu'il était), avec pour résultat un potentiel d'investissement qui dort alors que ce dernier est l'enjeu majeurs de l'économie, et où la France est en retard depuis Mathusalem. Bref, le politicien, comme d'habitude, à mis la charrue avant les boeufs pour gagner des élections et devra faire mine rien, petit à petit, marche arrière.
a écrit le 18/07/2013 à 14:54 :
VIVE HOLLANDE
a écrit le 18/07/2013 à 12:57 :
Et bien sûr, je suppose que ces 25 milliards vont servir à baisser les taux des prêts aux particuliers ou les frais bancaires ou à augmenter les "petits" employés de banque ... Non ?! Ah ben la fête continue pour le système bancaire alors ?! :-(
a écrit le 18/07/2013 à 11:42 :
Donc le logement social se porte bien....
a écrit le 18/07/2013 à 11:35 :
Ca n'a AUCUN impact sur les fonds propres. Merci à ceux qui clament le contraire de nous expliquer comment des dépôts matérialisés comme une créance dans le bilan des banques se retrouvent magiquement convertis en fonds propres. Autrement dit comment une dette devient partie intégrante des fonds propres. L'impact principal se situe au niveau du ratio crédit/collecte . Pour les grincheux ce ratio (hors banque postale et vraisemblablement caisse d'épargne) se situe au delà de 110%. C'est une exception f'rançaise, les banques prêtent plus qu'elles ne reçoivent. S'agissant de la CDC c'est l'inverse, si je reprends le discours des geignards, la seule institution qui prête beaucoup moins qu'elle ne le pourrait c'est donc la CDC véhicule d'état.
a écrit le 18/07/2013 à 6:17 :
des quasi fonds propres a prix bradé pour les banques
merci qui ?
a écrit le 17/07/2013 à 18:14 :
Des gangsters! HONTE à eux !
a écrit le 17/07/2013 à 17:53 :
De quel droit leur gouvernement se donne le pouvoir de prêter les fonds placés sur nos livrets aux banques? quelles remboursent déjà les milliards d'euros prêtés pour "refinancer" ces banques engluées dans les "fonds pourris"!!!
a écrit le 17/07/2013 à 16:02 :
rien de mon côté,pas confiance en leurs produits toxiques très taxés,pas sécurisés et rendement (éventuel) imposable.
Réponse de le 17/07/2013 à 17:52 :
Tout à fait d'accord, confiance plus que limité.
a écrit le 17/07/2013 à 14:41 :
L'on continue à charcuter des détails artificiels dans un milieu aussi sophistiqué qu'obscur. Les livrets A contiennent une épargne déposée en banque ou à la CDDC, en qualité de créance sur l'établissement dépositaire, mais nullement de capital ou fond propre investi dans cet établissement, qu'exigerait la réglementation Bâle III .
A quoi joue-t-on avec pareil amalgame ou confusion ?
Réponse de le 17/07/2013 à 17:51 :
Juste une confusion d'un non expert entre le volet "solvabilité" de Bâle III (capital & co) et le volet "liquidité" qui impose aux banques de détenir des titres d'état en bcp plus grandes quantité, plutôt que de financer l'économie.
a écrit le 17/07/2013 à 14:30 :
Plusieurs éléments d'interpellation:
1- La CDC aurait 110 milliards d'en-cours non prêtés. Il n'y a pas de dossier qui mérite?
2- Les banques récupèrent 25 milliards. Que vont-elles en faire pour la vraie économie et pas pour la leur? Et (de nouveau) sans contrepartie de cette largesse d'Etat?
3- Avant, les banques ne distribuaient pas le livret A. Elles ont obtenu de pouvoir les placer. Et maintenant le seuil de transfert de 65% vers la CDC est réduit. On peut imaginer que suite aux pressions à venir, ce seuil deviendra zéro.
Qui enfume qui?
Réponse de le 17/07/2013 à 16:54 :
1 - SI. 2 - les banques récupère 25 milliards "comptable" sur ses fonds propres. Elle ne prend pas l'argent, simplement ils rentre dans son calcul de fonds propres. Si les conditions de l?économique réelle le permettent (et cela ne dépends que du politique), elles prêterons a cette économie. Si ce n'est pas le cas, elle les placerons soit en obligation d?état (ça arranges tout le monde même si c'est mal) soit sur les marchés financiers de court terme (action). 3 - Comme dis dans la réponse 2, elle ne prennent pas l'argent. Donc même a 0 ce ne change rien...
a écrit le 17/07/2013 à 14:30 :
"Si le peuple comprenait comment fonctionne le système financier, je crois qu'il y aurait une révolution demain" Henry Ford.
Réponse de le 17/07/2013 à 14:47 :
+1
Réponse de le 17/07/2013 à 16:48 :
+2 :)
Réponse de le 17/07/2013 à 20:22 :
+600 000
Réponse de le 18/07/2013 à 9:51 :
On n'a dit fait mieux depuis :-)
a écrit le 17/07/2013 à 14:27 :
Encore plus !!! Ou est mon précieux !!!!
Mosco est un bon serviteur du précieux !!!
a écrit le 17/07/2013 à 14:22 :
Même à 0%, je ne consommerai pas... à moins que le gouvernement ne mène 1 ou 2 réformes courageuses (durcissement des conditions d'indemnisation du chômage, fin de l'exonération fiscale sur les plus-values de la résidence principale...) et tant que les produits made in china seront à des prix exorbitants (sans même parler du made in germany!).
a écrit le 17/07/2013 à 14:17 :
J'ai fait +60% depuis janvier en bourse. Je vais vider les livrets et en mettre 50%. Les 50% restant sous le matelas - on ne sait jamais... Franchement, 1.25% c'est ridicule.
Réponse de le 17/07/2013 à 14:28 :
Et tu as perdu combien depuis 2007 ?
Réponse de le 17/07/2013 à 14:49 :
Rien justement, il a achete au moment ou tous les "mauvais" vendaient leur titre achete au plus fort de la bulle baissaient.... Les Francais sont soit stupide, soit n ont aucune culture economique et financiere.... On achete pas des titres quand le CAC est a 7000 point en esperant faire la culbute.....Encore moins on vend quand on a achete a ce moment la "tant que le titre n est pas vendu la perte n est pas réalisé" surtout que vendre a ce moment n entraine rien d autre que l acceleration de la tendance baissiere..... Les gens judicieux achetent a ce moment la, quand vous vendez des titres sous evalués... Depuis 2007 on a gagner de l argent cher DA...... Autrechose on se fixe des limites et on diversifie ses titres>>>> Tel titres fait +10% je vends, celui la atteinds +5% je vends, celui la fait -8% j achete.... Un portefeuille titre ca se gere de facon dynamique au jour le jour... Sinon oui effectivement vous allez tout perdre.
Réponse de le 17/07/2013 à 15:35 :
Suis rentré fin 2009, ouf! Il y a des tas de valeurs qui se sont rammassées en 2011/2012. J'ai gagné avec AMD, HPQ, UG & ALU. Gagné, puis perdu, sur SOI mais elle va remonter ;) Et comme dit plus haut la meilleur regle et d'acheter celles qui ont chutées severement. Tu peux encore entrer sur UG, ALU & SOI sans risque. RSH, MCP, LYSDY (nyse) avec un peux plus de risque. Et puis c'est plus "fun" que le Livret !


Réponse de le 17/07/2013 à 15:51 :
@@da: tu serais pas du genre charlot :-)
Réponse de le 17/07/2013 à 16:28 :
Mdr... En effet suis un charlot, je n'y comprend rien et ça ne m'intéresse pas. Donc personne n'a perdu d'argent depuis 2007 ? Comment avez vous anticipé la crise ? Par le passé j'ai eu quelques titres Elf, j'ai du vendre j'avais plus un pic. Par ailleurs, j'ai une question de charlot : ça concerne justement Total, comment se fait il que malgré des résultats monstrueux en bénéfices, l'action ne remonte pas ?
Réponse de le 17/07/2013 à 16:43 :
@Da: l'action ne monte pas parce que des gens bien informés (les initiés) manipulent le marché. La bourse n'est pas faite pour le petit gars qui obtient les infos après la bagarre et se fait à tous les coups plumer :-)
Réponse de le 17/07/2013 à 16:44 :
@DA : Total=> intervention publique, quand tu nous tiens!
Réponse de le 17/07/2013 à 18:06 :
Erudit comme vous l'êtes, vous ne vous ferez jamais plumer! vaniteux, va !
a écrit le 17/07/2013 à 14:10 :
Donc le principe est simple : Le peuple place a 1,25% sur les livrets, les banquent récupèrent cet argent, qu'elles prêtent a 2,31% a l'Etat... N'y avait-il pas un guignol qui avait dit, il y a surement très longtemps de cela, que l?ennemi c'était la finance ? Excellente démonstration...
Réponse de le 17/07/2013 à 15:53 :
@fastoche: elles ne prètent pas à l'état à 2,31%, mais au partiuclier sur les cartes de crédit à 20 et plus % :-)
Réponse de le 17/07/2013 à 16:48 :
Au sujet des commentaires précédents sur l?ignorance française en économie, j?approuve, au vu de celui-ci...
Les banques ne récupère pas d'argent sur les 1,25 (1,75 d'ailleurs), on leur permet seulement de compter un peu plus de dépôt dans leurs fonds propres... Vous savez ce que sont les fonds propres?
Réponse de le 17/07/2013 à 20:25 :
Exactement, compter un peu plus dans leurs fond propres et donner un peu l'illusion qu'elles respectent les regles de solvabilité et de prudence bancaire... Nos banques sont en faillite (CA) ou quasi faillite (BNP et SOGE en tête) si on valorise au prix du marché les actifs de leurs bilans. 25Mds pour des voyous en liquidation... une paille. Ca paiera les bonus 2014...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :