Le cours des diamants monte, et va continuer à monter

 |   |  300  mots
La production de diamants devrait stagner à long terme, tandis que la demande va exploser.
La production de diamants devrait stagner à long terme, tandis que la demande va exploser. (Crédits : reuters.com)
Le cours de la pierre précieuse pourrait voir son cours tripler dans les quinze prochaines années. Face à une demande galopante, la production décline et rien ne laisse présager une hausse de la production à terme.

Le prix des diamants est-il inversement corrélé  au cours de l'or ? Alors que ce dernier s'est effondré de 60% en trois ans, ceux de la gemme brute ont grimpé de 75% sur cinq ans. Et ils devraient continuer à progresser d'après les experts.

D'après le cabinet de conseil spécialisé WWW International Diamond Consultants, le cours du diamant devrait être multiplié par trois dans les quinze ans. Il y a un an, BMO Capital Markets, filiale de Bank of Montreal, avait publié une note estimant que les prix augmenteraient de 6% en moyenne jusqu'en 2020. Depuis le début de l'année, le cours du diamant a déjà augmenté de 14%.

Les spéculateurs gonflent les prix

Les experts donnent deux raisons principales à ce phénomène. D'abord, la demande restera soutenue avec un marché américain en pleine reprise, mais également avec l'émergence d'une classe moyenne chinoise et indienne. La Chine représente désormais 13% de la demande mondiale de diamant contre 3% en 2000. Elle a dépassé le Japon en 2011.

Par ailleurs, le marché du diamant attire les spéculateurs avides des perspectives de hausse, ce qui a tendance à gonfler les prix.

Une production déclinante

Mais c'est la production qui pourrait propulser les prix vers le haut. Le pic de production a été atteint en 2006 et n'a cessé de décliner depuis en raison de sites vieillissants. Par ailleurs, il y a eu très peu de découvertes de nouveaux gisements.

Les quelques découvertes ne devraient pas changer l'équation du marché compte tenu de la vitesse de progression de la demande. Ainsi, d'après les chiffres de Rio Tinto, la demande devrait monter de 6,1% par an entre 2010 et 2020, tandis que l'offre devrait croître de seulement 0,8% en moyenne par an sur cette même période.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/01/2018 à 16:10 :
je suis a la recherche des investisseurs potentiel sur le diamant
a écrit le 20/11/2016 à 22:03 :
Bsoir. vraiment je suis très intéressé. Je c'est pas , si il est possible d'etre une diamanteur internationnal
a écrit le 07/11/2016 à 18:03 :
ou est la réalité sur le diamant,bon investissement ou un attrape nigaut.Al'heure actuelle des sociétés démarchent en faisant miroiter des rendement de plus de 6%,qui peut apporter une réponse crédible
a écrit le 01/10/2014 à 15:54 :
La russie n'a pas découvert il y a quelques années un énorme gisement de diamant dans le nord mais s'est engagée a ne pas l'exploiter car sinon les prix s'effondreraient tellement il y aurai d'offre ?
a écrit le 30/09/2014 à 18:14 :
@Libre: c'est le moment de te débarrasser de ta femme pour récupérer ses diams pour acheter de l'or :-)
a écrit le 30/09/2014 à 16:16 :
on s'en bat les couettes! ce n'est pas pour les "sans-dent", les diamants, alors...pffffft !
a écrit le 30/09/2014 à 15:34 :
Le cours de l'or a corrigé ces 3 dernieres années suite à une surévaluation de double dip et d'investissement massif de hedge fund, le métal jaune était largement surévalué... Cependant, à l'aube d'une prochaine crise (qui nous pend au nez), je ne mettrai pas un kopek dans les diamants qui sont aujourd'hui surévalué et qui suivent trop un cycle consumériste mais j'acheterai justement de l'or qui est aujourd'hui à un cours raisonable...
a écrit le 30/09/2014 à 13:25 :
Attention, c'est donc le moment de vendre. Rappelez vous de l'or. Quand il était à 1800€, il fallait acheter car cela allez augmenter. Maintenant il est à 1200€. L'immobilier suit le même chemin et le diamant surement aussi.
a écrit le 30/09/2014 à 13:03 :
Etonnant, d'ailleurs que les US n'aient pas encore contrôlé le cours, comme pour l'or. Notez, Roosevelt avait eu le même problème avec l’interdiction de possession d'or, car les plus riches s'étaient rabattus sur les bijoux...
Réponse de le 30/09/2014 à 13:15 :
Le vol et le confiscation de l'or pour les Us mais aussi par la France en 39 et en 46 n'est pas nouveau. Les "riches" comme vous l'écrivez ne sont souvent que les heureux possesseurs de quelques piéces ou lingotins qui ne veulent pas voir leurx économies entre les mains des aigres fins banquiers et étatiques. Nos anciens avainet tous un ou deux Napolen cachés quelque part dans leurs maisons, il est important de s'en rappeler car eux avaient deja vécu la disparition de plusieurs papaier monnaie fiduciaires comme les assignats au 18 eme (deux fois les francais furent ruinés en 1 siècle), la monnaie de l'union latine en 1904 (surtout d'euro avant l'heure), mais aussi la décorrélation du Franc à l'or En 1914 et en 1939, ce qui ruina tous ceux qui n'avaient que cela.
Pour info 5 pièce de 20 francs Or en 1939 sont devenus 5.000 francs Or lors de l'écroulement du Franc du à la guerre mais aussi par la confiscation de l'Or par le gouvernement.
L'Or protége l'épargne du papier monnaie qui finit toujours par étre dévalué ou par disparaitre dans le temps ruinant les gens qui n'ont pas eu la prudence d'acheter un peu d'Or bien caché et en dehors des banques.
Ceci reste encore plus que vrai aujourd'hui...
Réponse de le 30/09/2014 à 13:25 :
Le cours du diamant n'est pas encore manipulé car ce n'est pas une monnaie, contrairement à l'or et l'argent, qui sont des monnaies depuis des millénaires. Par conséquent ce n'est pas (encore) un danger pour les adorateurs intéressés du papier monnaie fiduciaire. Ces gens ne veulent pas que l'or concurrence leur papier et font tout ce qu'ils peuvent pour éviter que les citoyens en achètent plus.
Il ne faut pas se laisser berner et continuer de se protéger avec de l'or, comme mes grands parents le faisaient il y a bien longtemps....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :