KissKissBankBank entame sa mue avec le rachat du site citoyen Youmatter

La plateforme de financement participatif, filiale à 100% de La Banque Postale, entend devenir dans les prochaines années la spécialiste de l’engagement citoyen et multiplier les leviers pour favoriser les initiatives. Un engagement qui s’inscrit d’ailleurs dans la stratégie de « banque citoyenne » de la Banque Postale.

3 mn

KissKissBankBank souhaite devenir l'interlocuteur de l'engagement citoyen.
KissKissBankBank souhaite devenir l'interlocuteur de l'engagement citoyen. (Crédits : DR)

Du financement participatif à l'engagement citoyen, il n'y a qu'un pas que KissKissBankBank & Cie vient de franchir de manière résolue.

Pionnier en France du financement participatif (depuis 2009), accessoirement le plus important acteur du marché (300 millions d'euros levés au total), KissKissBankBank & Cie, filiale à 100 % de la Banque Postale depuis 2017, vient d'annoncer le rachat du site Youmatter, « producteur » de contenus sur l'engagement citoyen et organisme de formation. Le montant de la transaction n'est pas dévoilé.

« Depuis le début, nous avons diversifié notre modèle de financement participatif, à la fois sur la partie B2C (business to consumer), et de plus en plus sur la partie B2B (business to business). Aujourd'hui, nous ouvrons un nouveau cycle, du spécialiste du financement participatif à ce que nous voulons devenir, le spécialiste de l'engagement citoyen. Et Youmatter a vocation à devenir le portail de l'engagement citoyen de KissKissBankBank & Cie », explique Vincent Ricordeau, président et cofondateur de KissKissBankBank & Cie.

A l'origine, KissKissBankBank était un projet un peu fou de plateforme de financement dédiée à des projets créatifs. Conscient de l'étroitesse du marché, les fondateurs ont vite joué la carte de la diversification, en lançant en 2014 Lendopolis, une solution de crowdlending pour les startups ou les PME, puis en rachetant en 2018 Goodeed, une régie spécialisée auprès des associations, et premier pas vers le B2B, pour finalement proposer, en 2020, aux entreprises une solution, microDon, permettant de financer des associations via le système de l'arrondi (sur factures ou salaires).

Croissance des activités

Le rachat du groupe par la Banque Postale, qui se veut être « une banque citoyenne » a donné une nouvelle impulsion à l'aventure, notamment via le relais du puissant réseau des bureaux de poste. Le groupe a traversé la crise sanitaire sans trop d'encombres, à l'exception de microDon.

La croissance sera de l'ordre de 10% pour KissKissBankBank cette année, mais plutôt de 30% pour Lendopolis et plus de 100% pour Goodeed. Au total, le groupe vise une croissance de 30 % en 2021, autant en volume collecté qu'en chiffre d'affaires.

Reste que le marché du financement participatif semble entamer une profonde mutation. Il devrait certes atteindre cette année le milliard d'euros collecté, mais l'essentiel de la croissance est désormais capté par le financement participatif immobilier. Il devrait même représenter plus de la moitié de la collecte cette année. Quitte à ce que l'esprit pionnier du financement participatif n'y retrouve pas forcément ses marques.

Changer de modèle

« Nous commençons à peser dans la finance, même si nous ne serons jamais des mastodontes J'ai toutefois le plaisir de croire même que le financement participatif a eu un impact positif sur le secteur financier, comme des semeurs de graines d'une finance plus responsable », avance Vincent Ricordeau.

Le temps est donc venu pour KissKissBankBank de changer progressivement de modèle, sans laisser de côté le financement participatif pour autant. Un changement de trajectoire qui devrait séduire le groupe La Poste.

Aujourd'hui, KissKissBankBank entend profiter de sa large communauté (plus de 3 millions de Français, plus de 20.000 entreprises) pour multiplier les leviers en faveur de l'engagement citoyen. Mais ce qui manquait au dispositif pour mieux fédérer cette communauté, la mobiliser, et surtout crédibiliser l'engagement citoyen, c'était un producteur de contenus et même un formateur. C'est désormais chose faite avec cette acquisition.

« Youmatter est la brique qui nous manquait », souligne Vincent Ricordeau. C'est clair, KissKissBankBank veut rendre l'engagement citoyen le plus tendance possible.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.