La cagnotte LePotCommun (BPCE) passe le cap des 100 millions d'euros collectés

 |   |  666  mots
LePotCommun a collecté 100 millions d'euros en 2018 et compte aujourd'hui 10 millions d'utilisateurs.
LePotCommun a collecté 100 millions d'euros en 2018 et compte aujourd'hui 10 millions d'utilisateurs. (Crédits : LePotCommun)
Le service de cagnotte en ligne, détenu par Natixis Payment (groupe BPCE), a séduit 10 millions d'utilisateurs depuis sa création il y a sept ans. Pour gagner encore en popularité, il développe des partenariats avec des commerçants pour leur proposer un service de paiement collaboratif.

[Article publié le 15.03.2019 à 7:00, mis à jour à 10:15]

Cent millions d'euros collectés en 2018, contre 70 millions en 2017, et 10 millions d'utilisateurs... LePotCommun, l'une des Fintech de Natixis Payment, qui réunit l'ensemble des expertises paiement du Groupe BPCE (Banque populaire Caisse d'Epargne), a récemment franchi plusieurs étapes symboliques. Créée il y a sept ans, l'entreprise propose aux particuliers de faire appel à leurs proches pour financer un cadeau commun ou un week-end entre amis, par exemple. C'est le principe de la cagnotte en ligne.

« Plusieurs éléments expliquent notre forte croissance. D'abord, nous bénéficions d'une croissance organique importante grâce à la viralité du service. Lorsqu'une personne crée une cagnotte, elle invite ses proches à y participer. L'organisateur de la cagnotte devient alors un ambassadeur et il contribue à faire connaître notre service auprès de ses amis qui s'en serviront pour financer un autre projet. Nous avons également beaucoup communiqué en 2018. Enfin, nous avons mis l'accent sur notre activité B2B », expose Ghislain Foucque, cofondateur du site.

De la cagnotte au service de paiement collaboratif

LePotCommun a en effet noué différents partenariats avec des sites marchands, comme Air France, Décathlon ou encore Relais & Châteaux, pour permettre à leurs clients de régler leurs achats à plusieurs via un bouton LePotCommun.

« Nous inversons la démarche partenariale classique. Ce ne sont plus nos clients qui vont dépenser leur argent auprès de nos sites partenaires. C'est le site partenaire qui propose le paiement à plusieurs à ses clients, via notre service. Nous développons un outil de "social payment" pour le compte de marques », explique Ghislain Foucque.

Au total, LePotCommun dit travailler avec une cinquantaine de marques. Dans le cadre de cette activité, le spécialiste de la cagnotte en ligne fonctionne comme une agence digitale et facture des frais d'installation, en plus des commissions prélevées sur les volumes.

L'entreprise, qui emploie 38 salariés, ne communique pas d'objectif de croissance pour l'année 2019 mais indique vouloir développer davantage cette stratégie B2B2C. Elle discute notamment avec des acteurs du vin pour mettre en place un système de paiement facilitant les commandes de vins groupées. « Chaque intéressé pourra ajouter son paiement pour atteindre le montant total de la commande », décrit Ghislain Foucque.

Pour continuer à grossir, LePotCommun mise également sur les synergies avec les différentes entités de Natixis Payments. La carte cadeau LePotCommun, qui permet de dépenser sa cagnotte auprès d'un réseau de 550 enseignes regroupant plus de 20.000 points de ventes physiques, a justement été développée avec Titres Cadeaux, structure créée en 2006 par Natixis et La Banque Postale mais désormais détenue à 100% par Natixis. LePotCommun travaille également avec la Fintech Dalenys, rachetée par Natixis en juin 2017, pour faire du PotCommun un moyen de paiement collaboratif sur les sites partenaires.

Un marché à 330 millions d'euros

LePotCommun est le deuxième acteur des cagnottes en ligne sur le marché tricolore, derrière le pionnier Leetchi qui pèse deux fois plus lourd avec 200 millions d'euros collectés en 2018. Un montant en nette hausse, porté par les cagnottes solidaires qui ont représenté un quart de son activité, contre moins de 10% pour LePotCommun.

En France, les cagnottes en ligne ont atteint 330 millions d'euros en 2018, selon le baromètre réalisé par KPMG et l'association Financement Participatif France, contre 225 millions en 2017. Leetchi et LePotCommun sont les deux poids lourds du secteur, mais des acteurs du paiement, comme le géant américain Paypal ou encore la startup parisienne Lydia, se sont aussi lancés dans la course en offrant des fonctionnalités similaires dans l'optique de conquérir de nouveaux clients. Sur les 9 millions de clients actifs que compte Paypal en France, un tiers utiliserait des fonctionnalités de paiement entre particuliers, dont le service de cagnotte proposé gratuitement, contre une commission de 2,9% à 4% en fonction des montants chez Leetchi et LePotCommun lors du rapatriement des fonds par virement par le bénéficiaire de la cagnotte.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :