Le Crédit Agricole Île-de-France s’allie à une Fintech pour draguer les Millennials globe-trotteurs

 |   |  502  mots
Le Crédit Agricole Île-de-France a rencontré 400 startups l'an dernier et multiplie les co-développements.
Le Crédit Agricole Île-de-France a rencontré 400 startups l'an dernier et multiplie les co-développements. (Crédits : Crédit Agricole)
La banque francilienne a travaillé avec l'entreprise britannique Orwell, spécialiste des comptes multidevises, pour développer l'application Globan'Go. Elle espère répondre aux besoins de mobilité de ses jeunes clients.

Comment fidéliser ses clients à l'heure où les néobanques séduisent de plus en plus d'utilisateurs ? Le Crédit Agricole Île-de-France a choisi de se tourner vers une Fintech britannique. La première caisse régionale du groupe bancaire (1,5 million de clients) a présenté le 1er février, l'application Globan'Go permettant d'ouvrir des comptes locaux dans différents pays. Elle a été développée en partenariat avec la jeune entreprise londonienne Orwell.

Comme la licorne britannique Transferwise, elle propose des comptes multidevises mais se développe en marque blanche et non sur le marché grand public.

Des comptes de paiement à l'étranger

L'application Globan'Go, dont le lancement est prévu en avril, s'adresse aux 35.500 clients de l'offre "Globe-Trotter" réservée aux 18-29 ans de la banque francilienne, ceux qui sont les plus susceptibles de réaliser des stages ou une partie de leurs études à l'étranger. L'offre Globe-Trotter comprend notamment une carte internationale avec paiements et retraits gratuits à l'étranger (y compris hors zone euro). Globan'Go permettra d'ouvrir un compte de paiement au Royaume-Uni (en livre sterling), en Espagne et en Italie (avec un Iban local) et d'y réaliser leurs opérations courantes. « Ils pourront facilement recevoir leur salaire sur un compte local et régler leur loyer », indique Guy Poyen, directeur marketing digital client de Crédit Agricole IDF.

Le compte courant sera assorti d'une carte de paiement, pilotable depuis l'application mobile. « En fonction d'où il se trouve, à Londres ou à la Gare du Nord par exemple, l'utilisateur de Globan'Go pourra choisir le compte sur lequel il sera débité de manière à ne pas payer les frais de changes », précise Jérôme Prigent, responsable du marché français chez Orwell. Cette nouvelle offre sera commercialisée deux euros par mois, en plus des deux euros du forfait Globe-Trotter.

Dans les mois à venir, la Fintech, qui détient le statut d'établissement de monnaie électronique, permettra d'ouvrir des comptes au Portugal, en Allemagne et en Pologne. « Notre licence aux États-Unis est en cours d'acquisition. Les clients Globan'Go pourront en bénéficier et donc aussi ouvrir des comptes en Amérique du Nord », ajoute Jérôme Prigent.

400 startups rencontrées en un an

Si l'offre rencontre le succès, elle pourrait être adoptée par d'autres caisses régionales où le bassin étudiant est important, comme à Lille, Bordeaux, Lyon ou encore Montpellier. La banque francilienne réfléchit également à décliner cette offre pour ses clients professionnels.

Crédit Agricole Île-de-France a multiplié les rencontres avec les startups l'an dernier (400 jeunes pousses) et quatre personnes en interne se consacrent à cette veille d'innovation. Plusieurs services développés en partenariat sont déjà disponibles. C'est le cas de la plateforme Tonfuturpermis.fr codéveloppée avec la startup En Voiture Simone pour rendre le permis plus accessible. Sur le même ton, la plateforme TonfuturMetier.fr a été développée en partenariat avec la startup Hello Charly qui propose un coach d'orientation sur Messenger.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :