Le financement « par la foule » : un nouveau coup de pouce aux territoires

 |   |  1867  mots
(Crédits : DR)
Le « crowdfunding » contribue à redynamiser les territoires. Exemple : Tudigo, qui propose aux PME, commerçants et artisans d'associer les habitants au maintien ou au développement d'un projet économique.

La petite épicerie de Moustey dans les Landes, la biscuiterie Jeannette en Normandie (La Tribune n°283), la distillerie Moon Harbour à Bordeaux et la forge Auriou dans le Tarn ont un point commun. Toutes ont fait appel à Tudigo, une plateforme de financement participatif qui s'attache à associer les habitants des territoires au développement de l'économie locale. « Les projets que nous sélectionnons doivent obligatoirement avoir un impact positif sur le territoire. Ils doivent permettre de préserver ou de créer des emplois, de faire perdurer un savoir-faire, de revitaliser une localité ou de favoriser sa transition énergétique », explique Alice Lauriot dit Prévost, l'une des trois associées de Tudigo. Actuellement, sur la plateforme, les internautes peuvent soutenir la coopérative Villages Vivants. Basée dans la Drôme, elle propose de lutter contre la vacance commerciale dans les villages en rachetant et restaurant des locaux pour pouvoir ensuite les louer à des commerçants à un tarif progressif.

Créée à Paris en 2012 par Stéphane Vromman et Alexandre Laing, Tudigo (à l'époque « Bulb in Town ») s'est inscrite dès sa naissance à contre-courant des principaux acteurs du crowdfunding, littéralement le « financement par la foule ». « Ces plate-formes permettaient de soutenir des projets artistiques et culturels ou d'investir dans des startups. Mais il y avait un gros trou dans la raquette concernant les petites et moyennes entreprises, qui constituent 95 % de notre tissu économique et dont près d'un tiers sont sous capitalisées. En parallèle, l'idée était de permettre aux particuliers de donner du sens à leur épargne en la fléchant vers des projets de l'économie réelle et de proximité », expose Alice Lauriot dit Prévost. Aujourd'hui Tudigo propose aux contributeurs d'investir, de prêter ou de réaliser des dons, bien souvent en échange de produits locaux.

Une aide aux territoires

Pour se faire connaître auprès des PME, artisans et commerçants de proximité, encore peu enclins à se tourner vers le crowdfunding, Tudigo s'appuie sur 280 structures partenaires, comme les chambres de commerce et d'industrie ou encore les réseaux d'experts-comptables, qui tous jouent un rôle de prescripteurs. Le crowdfunding de proximité a aussi ses propres codes. La communication des projets se joue très peu sur les réseaux...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :