Le livret de développement durable va être réformé pour être plus vert

 |   |  488  mots
« Les Français veulent donner du sens à leur épargne, en la mettant au service de la transition énergétique », a insisté Bruno Le Maire ce lundi en clôture du Climate Finance Day organisé à Bercy.
« Les Français veulent donner du sens à leur épargne, en la mettant au service de la transition énergétique », a insisté Bruno Le Maire ce lundi en clôture du Climate Finance Day organisé à Bercy. (Crédits : DR)
Bruno Le Maire a annoncé le développement de nouveaux produits d’épargne grand public pour le climat, dans l’assurance-vie notamment, et la mobilisation des fonds de l’ex-Codevi vers des projets verts.

La finance verte ne doit pas rester l'affaire des grands investisseurs institutionnels mais doit devenir « une réalité pour tous nos concitoyens », a appelé Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie et des Finances, en clôturant le Climate Finance Day, la journée de la finance climat organisée à Bercy ce lundi. Il a notamment annoncé une réforme du Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS), l'ex-Codevi.

« Les Français veulent donner du sens à leur épargne, en la mettant au service de la transition énergétique », a-t-il fait valoir. « Mon souhait est clair : offrir à chaque Français la possibilité de placer leur épargne dans un produit qui finance la transition énergétique et l'adaptation au changement climatique. [...] L'épargne réglementée, qui est l'épargne populaire par excellence, doit porter cet engagement pour le climat. »

Flécher l'épargne

Le LDDS sera réformé pour assurer une plus grande transparence sur les projets financés, ce qui facilitera son appropriation par les titulaires des livrets, selon Bercy.

 « Grâce [au LDDS], et même si peu d'épargnants le savent, près de 10 milliards d'euros de prêts ont été dédiés à la transition énergétique ces quatre dernières années. Mais c'est trop peu, alors que la collecte du LDDS dépasse les 100 milliards d'euros », a estimé Bruno Le Maire.

« Désormais, chaque euro placé dans un LDDS centralisé à la Caisse des dépôts sera associé à un projet contribuant effectivement à la transition énergétique ou à la réduction de l'empreinte climatique de notre modèle économique », a-t-il promis.

Plus de la moitié (61%) des 103 milliards d'euros d'encours du LDDS sont centralisés à la Caisse des Dépôts. Les projets financés seront par exemple dans le secteur du logement social ou des collectivités locales.

Le rapport sur la finance durable, remis la semaine dernière au ministre par Pierre Ducret et Sylvie Lemmet, recommande précisément de réformer ce livret "durable" dont le nom prête à confusion, alors que les banques ne peuvent allouer les fonds de ce mal-nommé livret, placement rémunéré à 0,75% et totalement liquide pour les épargnants qui peuvent retirer leur argent à tout moment.

L'assurance-vie (1.600 milliards...) aussi

Par ailleurs, Bruno Le Maire a annoncé que « tous les détenteurs de contrats d'assurance-vie pourront bénéficier, dès l'année prochaine, d'un support en unité de compte labellisé climat. »

L'assurance-vie des Français représente plus de 1.600 milliards d'euros d'encours.

La Fédération française de l'Assurance vient de prendre trois engagements en faveur du climat, notamment celui d'inclure dans leur offre, d'ici fin 2018, et pour toute nouvelle souscription d'un contrat d'assurance-vie, un support en unités de compte bénéficiant d'un label à caractère ESG (Environnementaux, sociaux et de gouvernance) et/ou climat comme le label transition écologique et énergétique pour le climat (TEEC) ou investissement socialement responsable (ISR).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/01/2018 à 11:00 :
Comme épargne qu and ont as riant ils voles l argent des petits des tetraites ils restes les riches ?
a écrit le 13/01/2018 à 16:35 :
Cette mesure va fuir l’epargne des Français , les gens vont arrêter d’epargner .
Réponse de le 19/01/2018 à 9:39 :
plus exactement ils vont soit laisser dormir leur épargne sur leur compte courant, soit le stocker en billets dans un coffre-fort....Mais si le gouvernement croit que les français lui font assez confiance pour se mettre à consommer plus en dédaignant l'épargne de précaution, il se met le doigt dans l'oeil jusqu'au coude !!!
Réponse de le 22/10/2018 à 20:59 :
Vu les taux ça coute plus cher de ce connecter en électricité et de faire le transfert que d(intérêt gagnés... Pourquoi encore remplir les livrets? Les garder pour pas ce faire suer à devoir les réouvrir un jour, mais les remplir? Pourquoi faire? Mieux vaut faire construire une maison puis la vendre pour en faire fabriquer une autre que de placé l'argent...
a écrit le 13/12/2017 à 14:17 :
le nouveaux eldorados des banquiers de tous poils engrange la finance verte,? cestcomme le bitcoin tous ne seron pas gagnent sauf les banquiers,, c est a dire la finance,???
a écrit le 13/12/2017 à 12:36 :
Ben voyons !!! Le gouvernement veut utiliser NOTRE argent, rémunéré à perte au vu des minables o.75% d'intérets annuels d'un LDD, pour financer SES projets gratis !!!!
La ficelle est un peu grosse !! Pour ma part, j'ai soldé depuis peu deux LDD et j'en suis heureux !!
a écrit le 12/12/2017 à 23:18 :
Demande plus de détails au niveau intérêts du livret etc,et que sera la.suite.
a écrit le 12/12/2017 à 19:21 :
le maire veut imposer aux détenteurs d'une assurance vie une souscription obligatoire à un support "vert" en unité de compte , support qui bien sûr sera très rarement ou pas du tout rémunérateur . un bon moyen pour l'Etat de financer une politique " écologique " avec de l'argent qui n'est pas le sien .
quant au LDD , une bonne excuse pour baisser encore au nom de l' écologie , une rémunération déjà minable .
a écrit le 12/12/2017 à 10:07 :
Le Livret A est censé servir pour les HLM, mais pas qu'à ça, le LDD(S), ben, on ne décide pas, c'est le gestionnaire / l'Etat qui arbitrent. Nous on y met ou met pas nos économies pour gagner 0,75% net, soutenant ce que ça peut (habitat, écolobidule, autre).
Si le taux devrait être 1%, c'est une sorte d'imposition invisible, de 25% vu qu'on ne nous sert que 0,75%. Quand l'inflation va augmenter, le 1,25% restera figé (deux ans) à 0,75%, un taux d'imposition discret de 40%. Pas mal pour un livret net d'impôts. :-)
a écrit le 12/12/2017 à 9:20 :
"Désormais, chaque euro placé dans un LDDS centralisé à la Caisse des dépôts sera associé à un projet contribuant effectivement à la transition énergétique ou à la réduction de l'empreinte climatique de notre modèle économique "

La peinture verte est en promo en ce moment.

"Développement durable : non à leur « économie verte » !" https://www.bastamag.net/Developpement-durable-non-a-leur
Réponse de le 14/12/2017 à 11:08 :
financer LEUR "projets" idéologiquement corrects avec NOTRE argent, tel est leur but, avec une rémunération négative qui plus est au vu du taux d'inflation !!! la ficelle est un peu grosse !!
Réponse de le 29/01/2018 à 10:10 :
Verts ou pas verts ils financent toujours leurs projets avec notre argent, nous sommes en néolibéralisme époque dans laquelle c'est la socialisation des pertes et l'individualisation des profits pour les possédants.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :