Livret A  : chute record de la collecte depuis trois ans

 |   |  424  mots
Il s'agit du deuxième mois consécutif de décollecte pour le Livret A et le LDDS, sachant que le mois d'octobre est généralement un mois peu porteur du fait notamment du paiement des impôts locaux.
Il s'agit du deuxième mois consécutif de décollecte pour le Livret A et le LDDS, sachant que le mois d'octobre est généralement un mois peu porteur du fait notamment du paiement des impôts locaux. (Crédits : Charles Platiau)
Le produit d'épargne préféré des Français a continué de perdre des dépôts au mois d'octobre, enregistrant la plus forte décollecte depuis 2015. Au total, les Français auraient puisé près de 2 milliards d'euros dans leur épargne, tandis que la collecte nette du LDDS a été négative à hauteur de 460 millions d'euros.

Le mois d'octobre a de nouveau été marqué par un mouvement de décollecte massif sur le Livret A. Selon les chiffres publiés ce mercredi par la Caisse des dépôts et consignations (CDC), les retraits ont dépassé les dépôts de 2,06 milliards d'euros en octobre pour le seul Livret A contre 0,41 milliard d'euros en septembre. Il s'agit de la plus mauvaise performance cumulée depuis trois ans.

« Il faut remonter au mois d'octobre 2015 pour avoir une décollecte aussi forte. [...] La tendance actuelle devrait se poursuivre jusqu'à la fin 2018 », a commenté Philippe Crevel, directeur du think thank dédié à l'épargne, la retraite et la prévoyance, le Cercle de l'Epargne, cité dans un communiqué.

Selon Philippe Crevel, « le paiement des impôts locaux et les dépenses de rentrées scolaires », auraient pesé sur le budget des ménages.

« Le rendement réel négatif du Livret A [retraité de l'inflation] a peut-être commencé à dissuader les épargnants d'y placer une partie de leurs disponibilités financières », a-t-il ajouté.

Pour rappel, le ministère de l'Economie et des Finance avait annoncé que le taux du Livret A ne remonterait qu'au 1er février 2020 de 0,75% à 1,25%. Une deuxième hausse interviendra le 1er août 2020, de 1,25% à 1,75% et une troisième le 1er février 2021, de 1,75% à 2%.

Effet saisonnier habituel

Même si les retraits ont été plus importants cette année, la décollecte en octobre, tout comme en septembre et en novembre, reste un phénomène classique durant ce mois, qui est soumis à un effet saisonnier négatif, correspondant, entre autres, à un certain nombre d'échéances fiscales.

« Le mois d'octobre est traditionnellement mauvais pour le Livret A. Sur dix ans, le Livret A a connu six décollectes. L'année dernière, en 2017, en octobre, elle avait été de 1,58 milliard d'euros », analyse Philippe Crevel.

Lire aussi : Le Livret A plonge en octobre

Le Livret de développement durable et solidaire (LDDS, ex-Codevi), qui est rémunéré au même taux que le Livret A, affiche une meilleure forme, même si les encours sont aussi en baisse. La collecte nette du LDDS a été négative à hauteur de 460 millions d'euros, contre une décollecte de 410 millions d'euros en septembre.

Le bilan annuel des deux livrets demeure toutefois satisfaisant. Sur les dix premiers mois de l'année, la collecte cumulée du Livret A et du LDDS s'élève à 10,2 milliards d'euros (contre 11,99 milliards à fin octobre 2017), dont 8,9 milliards pour le Livret A et 1,3 milliard pour le LDDS.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/11/2018 à 15:20 :
"l'effet saisonnier habituel" ne doit pas être l'arbre qui cache la forêt les salaires figés pour les français d'en bas et les hausses perpétuelles de l'alimentation et autres dépenses incompressibles (eau, gaz, électricité, transport) ne sont que pures coïncidences
a écrit le 22/11/2018 à 15:10 :
Ceyye spoliation de l'épargne des Français est une honte . Macron soutient les riches, et la finance ...internationale . Le Français moyen : il ne connait pas !
a écrit le 22/11/2018 à 13:12 :
Baisse du pouvoir d'achat, pas de travail, hausse des taxes.
Il faut bien manger ! ...ou voler
a écrit le 22/11/2018 à 10:29 :
Une hausse du taux de rémunération en 2020 ? On peut s'interroger sur cette promesse d'ivrogne, tant nos gouvernants ont démontré depuis des années leur instabilité pathologique à tenir leurs élémentaires obligations, pourtant dévolus à leurs fonctions électives, d'améliorer coûte que coûte les conditions de vie des français...
a écrit le 22/11/2018 à 8:38 :
C'est bien simple, taux d'intérêt spoliateur de l'épargnant, lequel écrasé d'impôts et de taxes, a besoin de son peu d'économies
a écrit le 21/11/2018 à 22:45 :
"Une deuxième hausse interviendra le 1er août 2020, de 1,25% à 1,75% et une troisième le 1er février 2021, de 1,75% à 2%." sur quelles bases ?? Si l'inflation est de 0,5% ça ne sera pas 2%, le taux, si elle est de 3%, 2% sera 'ridicule'. Figer oui, c'est décidé, le taux aussi. Ensuite, c'est à voir au cas par cas.
J'avais vidé le mien pour la 208, ma 206 avait le train arrière HS à 177 000km, pas solide les diesels (défaut du modèle).
Se méfier du Livret A et LDD sur le calcul par quinzaines, une somme déposeé le 1er, retirée le 30, 0€ acquis car aucune quinzaine pleine. Mais vu le taux, ça ne changea pas grand chose. :-)
Quelqu'un sur ce site exhorte de ne garder que peu sur un Livret A et mettre le reste sur une AssuranceVie, on peut retirer de l'argent quand on veut (prévoir juste qq délais). 0,75 non imposable, garanti, c'est cher "payé".
a écrit le 21/11/2018 à 19:43 :
Oui et évidemment il n'y a aucun lien avec la crise économique couplée à une austérité aggravée.. nooon..
Faut dire que venant de médias qui pronent la reprise et l'embellie économique, je suis très surpris xD

Fake news monsieur le journaliste. Tu vas partir à décodex.

Le peuple est rincé tout simplement.. Pourquoi vous ne parlez pas de l'évolution du nombre de saisies bancaires/employeur par l'administration ? Qu'on rigole.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :