Pourquoi l'engagement d'entreprise devient le nouveau credo de BNP Paribas

 |   |  608  mots
« En tant que grande entreprise présente dans 74 pays et jouant un rôle majeur dans le financement de l'économie de plusieurs d'entre eux, ses engagements sont décisifs pour les générations futures » souligne BNP Paribas. La nouvelle direction de l'Engagement d'entreprise sera dirigée par l'ancien directeur de la communication, Antoine Sire.
« En tant que grande entreprise présente dans 74 pays et jouant un rôle majeur dans le financement de l'économie de plusieurs d'entre eux, ses engagements sont décisifs pour les générations futures » souligne BNP Paribas. La nouvelle direction de l'Engagement d'entreprise sera dirigée par l'ancien directeur de la communication, Antoine Sire. (Crédits : Gonzalo Fuentes)
La banque de la rue d'Antin, qui avait déjà sa responsable RSE, crée une direction spécifique pour mieux prendre en compte les enjeux sociétaux et environnementaux, des thèmes chers aux investisseurs. L'ancien directeur de la communication Antoine Sire revient pour en prendre la tête.

L'engagement est un terme à la mode dans les entreprises : elles sont sommées d'engager davantage leurs clients (sur les réseaux sociaux, dans les parcours d'achat) et leurs salariés aussi (pour éviter le turnover et séduire les meilleurs talents). En parallèle, la responsabilité sociale et environnementale (RSE) est devenue un vrai enjeu d'attractivité auprès des investisseurs, bien au-delà du rapport de développement durable que les groupes du CAC 40 produisaient par obligation.

Les établissements bancaires, en tant que financeurs de l'économie, de grands projets parfois contestables aux conséquences potentiellement nocives, sont en première ligne sur tous ces sujets, avec les groupes d'énergie. Ils sont d'ailleurs régulièrement l'objet d'attaques et d'injonctions d'ONG et de la société civile, sur le climat, leur activité dans les paradis fiscaux, sous la forme de happenings comme ceux des faucheurs de chaises par exemple. Une mauvaise publicité, tant en externe qu'interne, dont les banques se passeraient bien.

C'est sans doute pour toutes ces raisons que BNP Paribas, première banque française et de la zone euro par son bilan, a décidé de « franchir un nouveau cap dans la prise en compte des enjeux sociétaux et environnementaux à toutes les étapes de ses décisions opérationnelles ». La banque de la rue d'Antin annonce dans un communiqué ce lundi soir la création d'une direction de l'Engagement d'entreprise le 1er septembre prochain.

« Les défis sociétaux et environnementaux d'aujourd'hui exigent que notre groupe contribue encore plus activement à une croissance qui soit durable pour les hommes et pour la planète. Nous sommes décidés à nous donner les moyens de mettre en œuvre cette volonté à tous les niveaux du groupe », justifie Jean-Laurent Bonnafé, le directeur général du groupe bancaire, dans un communiqué.

Lire aussi > Pourquoi BlackRock, le géant de Wall Street, hausse le ton sur la diversité et le climat

Environnement, inclusion, diversité

Cette nouvelle direction travaillera avec tous les métiers de la banque et toutes les fonctions « afin de définir et mettre en oeuvre l'engagement de l'entreprise » dans plusieurs domaines clés : le développement économique, l'environnement et la transition énergétique, l'inclusion sociale, la valorisation des territoires, la diversité et la promotion du respect des Droits de l'homme.

« En tant que grande entreprise présente dans 74 pays et jouant un rôle majeur dans le financement de l'économie de plusieurs d'entre eux, ses engagements sont décisifs pour les générations futures », souligne la banque bicentenaire.

BNP Paribas avait déjà sa responsable RSE, Laurence Pessez, depuis 2010 : elle rejoindra cette nouvelle direction ainsi que le G100, le groupe des 100 cadres dirigeants. La banque rend d'ailleurs hommage au travail qu'elle a accompli :

« Sous son impulsion, la banque a intégré le classement "Global 100 Most Sustainable Corporations in the World" de Corporate Knights et est devenue en 2017 la première banque européenne pour sa performance en matière de responsabilité selon l'agence de notation extra-financière Vigeo-Eiris. »

La direction de l'Engagement d'entreprise sera confiée à Antoine Sire, qui connaît très bien la maison pour en avoir dirigé la communication pendant 16 ans (de 1997 à 2013). Il aura pour adjoint l'actuel directeur de la communication, Bertrand Cizeau : la banque veut visiblement davantage faire connaître ses initiatives sur tous ces sujets auxquels les grands investisseurs internationaux, à l'image du leader mondial de la gestion d'actifs BlackRock, sont particulièrement sensibles. Antoine Sire, qui avait quitté la banque pour écrire un livre sur le cinéma et avait rejoint l'agence Havas, travaillera avec la responsable de la diversité et de l'inclusion aux RH, Barbara Levéel.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :