Quand la Blockchain simplifie l’investissement dans le PEA pour la Caisse d’Epargne

 |   |  439  mots
(Crédits : Utocat)
La Caisse d’Epargne des Hauts-de-France vient d’adopter la solution dématérialisée de gestion des titres non cotés de la startup de la Fintech lilloise Utocat, reposant sur la technologie de registre distribué numérique. Un gain de temps pour les clients et les chargés d’affaires et une amélioration en termes de sécurité.

Simplifier, fluidifier, sécuriser : la Blockchain, la technologie de stockage et de transmission d'informations née avec le Bitcoin, présente de nombreux avantages pour certaines procédures encore très papier, en particulier dans la finance. C'est le cas de la souscription de titres non cotés en Bourse, dont l'inscription dans un compte titres, un plan d'épargne en actions (PEA) classique, reste complexe. La Caisse d'Epargne des Hauts-de-France a décidé de recourir à la Blockchain en adoptant la solution dématérialisée de gestion des titres non cotés de la startup de la Fintech lilloise Utocat. En phase d'expérimentation, cette solution baptisée Catalizr a été déployée dans l'ensemble du réseau commercial et a permis de traiter 900.000 euros d'investissements, avec un taux de satisfaction de 10/10. A la clef : gain de temps et certification des échanges sur la Blockchain.

« Catalizr est une solution qui clarifie les parcours d'investissement et facilite la constitution du dossier d'inscription des titres non cotés sur le PEA ou PEA/PME. Elle nous assure une sécurité et une traçabilité des opérations traitées. Nous pouvons effectuer un investissement complet en 20 minutes contre 3 à 4 semaines si on suit le processus papier habituel » indique Marielle Bultel, responsable du département placements à la Caisse d'Epargne Hauts de France.

L'ensemble du processus de vie des titres non cotés (achat vente cession) est automatisé. Les chargés d'affaires et banquiers privés « accompagnent l'investisseur, suivent l'avancement et transmettent les instructions ainsi complétées à notre teneur de compte » précise-t-elle, dans un communiqué.

Lire aussi : Il y a 10 ans, l'acte de naissance du Bitcoin et de la Blockchain

Faciliter le financement de l'économie réelle

Clément Francomme, le fondateur et directeur général d'Utocat, qui fait valoir que sa solution « facilite le financement de l'économie réelle (TPE, PME, startup) », espère la déployer « dans l'ensemble des agences Caisse d'Epargne en France, pour à terme, gérer 100% de leurs titres non cotés ».

Le jeune éditeur de logiciel Blockchain pour la finance travaille déjà avec Caceis (filiale de Crédit Agricole), le CIC, le Crédit Mutuel et Axa, utilisateurs de sa solution de numérisation des titres non cotés, lancée en juin 2017, et également adoptée par la plateforme d'investissement en ligne Raizers.

La Fintech lilloise a levé 1,6 million d'euros en octobre dernier auprès de plusieurs investisseurs dont Bpifrance, la Métropole européenne de Lille (MEL) et BNP Paribas.

Lire aussi : Une Blockchain de confiance contre la fraude : la CDC, la Poste, EDF et Engie créent Archipels

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/09/2019 à 13:16 :
Quand la CHAÎNE DE BLOCS simplifie l’investissement dans le PEA pour la Caisse d’Epargne

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :