Daft Punk rafle la mise aux Grammy Awards

Les deux Français ont remporté 5 récompenses à la cérémonie des Grammy Awards, dont celle du meilleur album pour leur 4e opus (en 15 ans) sorti en mai 2013, qui s'est écoulé à 3 millions d'exemplaires.
Mounia Van de Casteele

2 mn

Pour certains, le succès des deux Français s'explique par la rareté. Il faut dire qu'en 16 ans, le duo casqué a sorti seulement...quatre albums!
Pour certains, le succès des deux Français s'explique par la rareté. Il faut dire qu'en 16 ans, le duo casqué a sorti seulement...quatre albums! (Crédits : Reuters)

Le duo électro français a fait un carton aux Grammy Awards cette nuit à Los Angeles, raflant cinq récompenses dont l'ultime "meilleur album de l'année". Un succès qui pouvait être prévisible, si l'on se fie à l'engouement suscité par leur tube planétaire "Get Lucky".

Le titre a fait exploser les compteurs de ventes digitales, qui ont frôlé les 70.000 téléchargements la première semaine. Celles-ci ont d'ailleurs boosté les ventes de disques physiques. "Random Access Memories" se serait ainsi écoulé à plus de trois millions d'exemplaires depuis sa sortie en mai 2013. Et selon Amazon, leur vinyle serait le plus vendu depuis sa création en 1999, rappelle chartsinfrance. Au total, 8 millions d'exemplaires séparaient Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo de leur premier disque, en juillet 2013,.

Quatre albums en 16 ans

Pour certains, le succès des deux Français s'explique par la rareté de leur oeuvre. Il faut dire qu'en 16 ans, le duo casqué a sorti seulement...quatre albums! Dans un compte-rendu de la cérémonie, le New York Times émet toutefois quelques réserves:

"Daft Punk rappelle que pour gagner un tas de Grammys, il suffit de dépenser quelques millions de dollars pour être sûr que votre album sonne comme un disque enregistré en 1977".

Quoi qu'il en soit, selon Capital.fr les Daft Punk ont financé eux-mêmes la production de leur quatrième opus, fruit de cinq ans de travail. Les deux artistes ont signé un contrat de licence avec Columbia, maison de disques qui appartient à Sony, qui gère l'exploitation de leur album. En revanche, le duo, lui, garde les droits d'auteurs. Ce lundi, la Sacem n'a pas été en mesure de nous communiquer ces données "à caractère confidentiel".

 (Re)Voir un extrait de la cérémonie:

Mounia Van de Casteele

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 28/01/2014 à 2:46
Signaler
Dommage que des musiciens copient les musiques funk des années 70 80...alors que leurs créateurs afro-américains n'ont pas la reconnaissance de leur génie originel.

le 28/01/2014 à 7:06
Signaler
Et on peut continuer les exemples. Pillage du funk noir et de la musique noire d'une manière générale, pillage des ressources africaines, c'est de l'histoire ancienne et qui continue. J'ai écouté Get Lucky, c'en est à rire, tellement c'est de la simp...

à écrit le 27/01/2014 à 23:49
Signaler
Fier d'être français! Bravo

à écrit le 27/01/2014 à 20:49
Signaler
Mieux vaut écouter du Covenant , Front Line Assembly , Rotersand ,Project Pitchfork ou autres. A chaque fois que j'entends cette musique, j'ai l'impression de pousser un caddy dans un supermarché .

le 27/01/2014 à 21:16
Signaler
Colour of Pitchfork, bien que trop dance pour moi niveau sonorités, avez vous écouté A colour Map Of The Sun Sun de Pretty Lights? Et visualisez tous les clips?

à écrit le 27/01/2014 à 20:40
Signaler
Le meilleur album Electro Dance Music de l'année se nomme: A Color Map Of The Sun (nominé aux Grammy Awards non récompensé), album de Derek Vincent Smith aka Pretty Lights. Album auto produit par Pretty Lights (making of disponible sur Youtube), chaq...

à écrit le 27/01/2014 à 18:42
Signaler
Hollande était aux Grammy Awards ?!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.