Le coût de l'A350 n'empêche pas EADS d'être optimiste

EADS est optimiste pour cette année après des résultats trimestriels largement supérieurs aux attentes grâce aux performances d'Airbus. Cependant, le groupe devra passer une provision de 200 millions d'euros pour le programme du long courrier A350, dont la mise en service est repoussée au premier semestre 2014.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

EADS relève ses objectifs pour 2011 malgré une provision pour l'A350. Le groupe européen d'aérospatiale et de défense, maison mère d'Airbus, a dégagé au troisième trimestre un bénéfice d'exploitation (Ebit) de 322 millions d'euros, un bénéfice net de 312 millions et un chiffre d'affaires de 10,751 milliards.

Ce résultat est largement supérieur aux attentes du marché. Les neuf analystes interrogés par Inquiry Financial Europe attendaient en moyenne un Ebit de 51 millions, une perte nette de 34,6 millions et un chiffre d'affaires de 10,370 milliards. Airbus a accusé un bénéfice d'exploitation de 93 millions - contre une perte de 133 millions attendue - et un chiffre d'affaires de 7,099 milliards (6,971 milliards anticipés).

EADS a donc relevé sa prévision d'Ebit avant exceptionnels annuel de 1,3 milliard à environ 1,45 milliard - dont il a déjà engrangé 1,1 milliard sur neuf mois - et confirme prévoir de l'améliorer nettement en 2012 grâce à une hausse des volumes et à une amélioration des prix et de la performance de l'A380.

Les perspectives sont bonnes. Le groupe prévoit également de dépasser largement son objectif de flux de trésorerie disponible avant investissement en acquisitions d'un milliard d'euros en 2011. Le chiffre d'affaires du groupe devrait progresser d'un peu plus de 4% comparés aux 45,8, milliards d'euros en 2010.

EADS a également relevé de 1.000 à 1.500 son objectif de commandes brutes pour 2011, après en avoir déjà engrangé 1.372 sur les dix premiers mois de l'année, bénéficiant du succès du monocouloir A320, qui a en a représenté à lui seul plus d'un millier. L'avionneur, qui a livré 418 appareils sur janvier-octobre, a également confirmé son objectif de 520 à 530 livraisons d'avions commerciaux cette année.

Par ailleurs, Berlin est contraint de s'offrir 7,5% d'EADS.

 

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.