Comment Dassault aviation a préparé son offensive en Suisse

Après avoir perdu la compétition fin novembre face au Gripen, le constructeur du Rafale a tenté en janvier de tordre le bras de Berne en faisant une nouvelle offre très attractive. Une contre-attaque menée par le patron en personne.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)

Quand Berne a choisi fin novembre l'avion suédois, le Gripen, Dassault Aviation, qui était encore confiant au début de l'automne dans le succès du Rafale en Suisse, a pris une sacrée douche glacée. Quinze jours avant, le coup de gueule des Emirats arabes unis (EAU), qui ont mis en compétition l'Eurofighter face au Rafale, avait déjà quelque peu ébranlé la confiance - certains parlent d'arrogance - des dirigeants de Dassault Aviation. Malmenés, critiqués, voire brocardés, ils sont alors au fond du trou. Ils viennent de perdre la Suisse, sont complètement « groggy » aux Emirats et sont très pessimistes sur l'Inde. Bref, rien ne va début décembre même si les relations font mine de se détendre avec Abu Dhabi.

Charles Edelstenne à la manoeuvre

C'est sans compter sur la pugnacité de son PDG, Charles Edelstenne. Une fois l'agitation médiatique retombée, il repart aussi sec à Abu Dhabi dès la fin du salon aéronautique pour renouer le contact et remettre tout à plat avec les autorités émiraties. Avec succès. Mais c'est en Suisse que la contre-attaque sera spectaculaire. Elle sera pilotée et orchestrée en personne par Charles Edelstenne. « C'est lui, et lui seul, qui a imposé de revenir en Suisse avec une offre imbattable et c'est lui qui a décidé de repartir au combat, explique un bon connaisseur du dossier. Il n'a pas voulu baisser les bras ». Pourquoi ? Selon certains, « il est soucieux de l'état dont il va laisser l'entreprise à son successeur. Il avait besoin d'un succès à l'export ». Est-ce que cela peut influer sur sa sortie ? La question reste entière. Selon un connaisseur de la famille, la succession serait réglée. La rumeur évoque Olivier Dassault à la tête de Groupe Industriel Marcel Dassault (GIMD), la société holding, et le directeur financier de Dassault Aviation, Loïc Segalen, l'homme en qui Charles Edelstenne a le plus confiance, aux commandes de l'avionneur.

Soupçons d'irrégularité pour "l'avion-Ikéa"

De fait, Dassault Aviation a envoyé un courrier aux parlementaires suisses leur proposant l'acquisition de 18 Rafale pour 2,7 milliards de francs suisses (CHF) soit 2,24 milliards d'euros au cours actuel. Le constructeur du Rafale avait perdu en novembre un appel d'offres pour remplacer la flotte vieillissante de F-5 Tiger de l'américain Northrop dont est équipée depuis des décennies l'armée de l'air suisse. Le gouvernement fédéral lui a préféré le Gripen (Saab), l'offre la moins onéreuse, en achetant 22 exemplaires au prix de 3,1 milliards de francs (2,57 milliards d'euros au cours actuel). Le Parlement doit encore donner son aval au contrat et le dossier doit être examinée en commission le 13 février.
En outre, concernant le Gripen, des soupçons de manipulations et d'irrégularités lors de l'appel d'offres, comme dans beaucoup de dossiers concernant la vente à l'international de l'avion de combat suédois. Le marché porte sur l'acquisition de 22 appareils (3,1 milliards de francs suisses) selon la presse helvétique, qui a de façon ironique surnommé le Gripen "l'avion-Ikea". Ce n'est pas la première fois que le Gripen est rattrapé par des affaires. Au début des années 2000, des soupçons de corruption ont plané en Tchéquie après la commande avortée de 24 appareils et en Afrique du Sud (26 appareils). Enfin, le Gripen devra aussi convaincre les Suisses. Une votation (référendum) sur l'achat des 22 avions de combat pourrait se dérouler à l'automne 2013. Le ministre suisse de la Défense Ueli Maurer espère encore échapper à ce scrutin.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 47
à écrit le 09/02/2012 à 17:28
Signaler
"En outre, concernant le Gripen, des soupçons de manipulations et d'irrégularités lors de l'appel d'offres, comme dans beaucoup de dossiers concernant la vente à l'international de l'avion de combat suédois", ce qui n'est certainement pas le cas pour...

le 10/02/2012 à 4:24
Signaler
@ fab, en plus de votre orthographe vous pourriez réviser le dossier des frégates de Taiwan par exemple. Ce qui vous apprendrait que la France a été condamnée à payer une amende de plusieurs dizaines de millions. (ponctionnés sur le budget de la Mar...

le 11/02/2012 à 21:47
Signaler
Oui ce qui prouve que les irregularites sont plutot la norme dans ces contrats, retro-commissions et autre. Surement pas l'apanage de la Suede...

à écrit le 09/02/2012 à 11:18
Signaler
"Une contre-attaque menée par le patron en personne" Waoo Dieu, le Maitre, Moonssieur a fait son travail, il retourne dire "on a voulu vous en mettre une grosse, ça n'a pas marché on vous fait une petite remise, c'est bon comme ça" allez va c'est le ...

le 13/02/2012 à 16:01
Signaler
Dassault est jusqu?à preuve du contraire une entreprise privé.Peu importe le prix qu'ils vendent leurs avions çà ne changera rien à nos impôts. Et que vient faire l'eurofighter ici?

le 01/03/2012 à 1:09
Signaler
Si ca change parcque nous l'achetons... Eh oui par principe de l'economie d'échelle, plus tu en vends moins ca coute cher. Les frais de R&D sont payés par notre poche. Je suis sur que si l'on regarde ils n'ont pas du tout payé le meme prix que nous.....

à écrit le 09/02/2012 à 9:42
Signaler
vous semblez oublier que les rafales peuvent aponter, c'est un paramètre crucial pour le porte-avion suisse qui croise sur le léman ;o)

le 09/02/2012 à 10:09
Signaler
Ca l'est pour les pistes suisses creusées en tunnel dans les montagnes.

le 09/02/2012 à 17:15
Signaler
1° Ce ne sont pas les pistes mais les aéroports qui sont creusés dans les montagnes 2° Le Rafale est justement trop grand pour la dimension des grottes existantes

le 12/02/2012 à 20:23
Signaler
Euh ... c'est quoi les dimensions du F18 ..., + long (+ 2m), + Larg (+0,53m) mais moins haut (- 0,63 m). donc rien à voir. la décision est purement un choix politique. Allez donc savoir pourquoi ce revirement.

le 13/02/2012 à 17:16
Signaler
Le FA-18 ne prend pas place dans des grottes mais est engagé depuis des aérodromes militaires conventionnels. Le Gripen doit remplacer le F5 Tiger de Northrop qui lui est engageable depuis des aéroports sous-terrains.

à écrit le 09/02/2012 à 6:14
Signaler
Une contre-attaque marketing: excellent! Dassault sort ses griffes et c'est louable. Un des points noirs du Rafale pour la Suisse est le manque de compatibilité avec les missiles helvétiques acquis pour les F 18. Mais "impossible n'est pas français"...

le 09/02/2012 à 17:17
Signaler
Ce qui est "Impossible n'est pas français": c'est pas d'adapter des missiles mais d'éviter d'être arrogant et suffisant avec ses voisins!

le 10/02/2012 à 4:26
Signaler
Dans 86 jours ce sera possible...

à écrit le 08/02/2012 à 18:36
Signaler
Tout ce qui vient de Suède court le risque d'être appelé "Ikea"... Si la presse suisse nomme ainsi le Gripen, c'est surtout parce que l'appareil sera monté (comme un meuble, ou un Rafale en Inde) par l'industrie locale.

le 08/02/2012 à 21:31
Signaler
Vous avez totalement tort, les JAS-39 Gripen ne seront pas assemblés en Suisse, pas plus que ne le seraient d'ailleurs les Rafale qui pourraient leur être vendus ; les Suisses savent bien qu'ils ne peuvent exiger une chaine de montage locale pour 22 ...

à écrit le 08/02/2012 à 11:48
Signaler
J'ai des doutes que le choix se portera sur l'avion africain !

le 09/02/2012 à 6:23
Signaler
As-tu bien lu?

à écrit le 08/02/2012 à 9:40
Signaler
Attention, la Tchéquie n'existe pas, c'était une invention de l'Allemagne nazie. Pour ne pas froisser nos amis tchèques, écrivez donc: République Tchèque...

le 08/02/2012 à 11:43
Signaler
Et la république Tchèque n'est pas une invention de nos amis allemands ?

à écrit le 08/02/2012 à 9:35
Signaler
Ce qui est important c'est que cette vente de prestige un peu surannée ne coûte pas un euro de plus au contribuable français.

le 08/02/2012 à 14:22
Signaler
Je suis prêt à payer 1 euro de plus sur ma feuille d'impôt si cela peut permettre l'embauche de quelques centaines (ou milliers) de techniciens chez Dassault, qui à leur tour pourrront payer plus d'impôt et donner du travail par leur consommation.

le 08/02/2012 à 21:06
Signaler
+ 1

le 12/02/2012 à 20:24
Signaler
+ 1

à écrit le 08/02/2012 à 9:31
Signaler
La vérité c'est que la politique est partout ! Ces bonnes nouvelles en cascade montrent a quel point le monde entier a peur d'une défaite electorale de Sarkozy. Ainsi nos partenaires font tout ce qu'ils peuvent pour lui apporter son soutien (industri...

le 08/02/2012 à 11:25
Signaler
Ridicule.

le 08/02/2012 à 11:43
Signaler
Absolument ridicule

le 08/02/2012 à 14:54
Signaler
@Laurent68: Votre analyse est un peu bancale. A ce jour, la Suisse n'est pas entrée en matière concernant la contre-offre de Dassault et son gouvernement a même indiqué n'avoir pas reçu la contre-offre en question. D'autre part,la Suisse n'a rien à a...

le 08/02/2012 à 18:32
Signaler
LE FAITE DE SE FLAGELLER N4Y CHANGERA RIEN!!!

le 09/02/2012 à 15:13
Signaler
@Laurent68 : votre commentaire est très drôle quand on le lit au second degré. Félicitations!

le 09/02/2012 à 16:27
Signaler
le fait de se cacher la face non plus !

à écrit le 08/02/2012 à 9:27
Signaler
A oui les énergies libre existent pour les nouvelles générations de moteurs mais c'est mieux de polluer la planète avec des Rafales complètements obsolètes dans 10 ans, à 200$ le baril on rigole, rien que de démarrer l'avion couterait 1000 euros pou...

le 08/02/2012 à 18:34
Signaler
MOI QUAND JE SERAIS GRAND, JE FERAIS UNE VOITURE VOLANTE QUI PRODUIRA DE LA NOURRITURE POUR QUE TOUT LE MONDE PUISSE MANGER A SA FAIM

le 08/02/2012 à 20:43
Signaler
TOTALEMENT D'ACCORD AVEC OUIOUI !!!

le 09/02/2012 à 8:22
Signaler
Aller, encore un gauchiste à la c*n

le 10/02/2012 à 4:32
Signaler
Je suis impressionné par cette rafale de bons sentiments. Si j'ai bien tout compris, ces avions d'assaut vont finir en mirages helvetiques?...

le 13/02/2012 à 14:34
Signaler
tout le monde est beau tout le monde est gentil.......Pierre Henri sortez le train et posez vs en douceur

à écrit le 08/02/2012 à 8:08
Signaler
Si la France avait montré moins d'arrogance envers la Suisse sur le dossier Fiscal et n'avait pas utilisé comme un vulgaire receleur des fichiers bancaires VOLES en ne voulant pas en assumer les conséquences internationales, Le Rafale aurait eu tout...

le 08/02/2012 à 10:13
Signaler
Si la Suisse ne se comportait pas en paradis fiscal, il n'y aurait pas eu de fichier. Dans le principe, "voler" un délinquant ne me pose pas d'état d'âmes excessif et l'intérêt de ce fichier et de ce qu'il représente me semble excéder celui d'une ven...

le 08/02/2012 à 10:51
Signaler
Vous rigollez .... Non ?? .... ah bon.

le 08/02/2012 à 16:38
Signaler
Le rafale? Un avion inférieur??? Rico votre raisonnement sur le secret bancaire suisse me parait juste, mais vous parlez sans rien connaitre au sujet d'aéronautique militaire... Si le Rafale était en final de l'appel d'offre indien, c'était grâce à s...

le 08/02/2012 à 18:34
Signaler
@John Vous avez manifestement mal compris le message de Rico, et c'est aussi visiblement une connaissance insuffisante de l'actualité récente qui vous induit en erreur. Le matériel insuffisant dont parle Rico est l'appareil Suédois, pas le Rafale...

le 09/02/2012 à 9:59
Signaler
Dossier fiscal, fichier volé et Rafale sont des sujets distincts, évitons de trop mélanger. Peut être Falciani fait il référence à un article paru dans DSI? Sur le dossier fiscal : oui la Suisse est un Etat prédateur envers ses voisins et cherche vol...

le 09/02/2012 à 17:21
Signaler
@Tahi: Lorsque les Suisses lisent les commentaires sur eux dans nos média français, ils peuvent clairement identifier la France comme étant un pays hostile et pas fiable qui jalouse son succès. Dès lors, avoir une frontière avec la France, est-ce si ...

le 09/02/2012 à 19:58
Signaler
@Roland Pathétique...

le 13/02/2012 à 17:18
Signaler
@goussedail: Quest-ce qui est pathétique? Mon commentaire ou le comportement des français envers la Suisse?

le 14/02/2012 à 13:59
Signaler
@ Roland: redescends sur terre mon grand ! L'air des Alpages t'est manifestement monté à la tête. La France un peu hostile à la Suisse ? On croit rêver !! Finalement, non, reste sur tes Alpages à produire du bon lait pour votre chocolat national !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.