Inde : le contrat Rafale sera signé au plus tôt fin 2012

 |   |  286  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
Selon le chef d'état-major de l'armée de l'air indien, les négociations devraient encore durer entre "huit et dix mois". Le contrat sera signé d'ici à la fin de l'exercice fiscal indien 2012-2013, qui s'achève fin mars.

Pour le Rafale en Inde, tout est pour le moment « on track » (sur la bonne voie, ndlr), selon le chef d'état-major de l'armée de l'air indienne. Dans un entretien accordé au mensuel indien « Force », Norman Anil Kunar Browne estime que le contrat avec Dassault Aviation portant sur l'acquisition de 126 Rafale dans le cadre du programme MMRCA (Medium Multi Rôle combat aircraft) sera signé au cours de « l'exercice fiscal 2012-2013 », qui se termine le 31 mars 2013, à l'issue de l'ensemble des discussions entre le Comité de négociations des contrat (CNC) et Dassault Aviation, qui pourraient s'étaler entre « huit et dix mois ».

« L'IAF (l'armée de l'air, ndlr) est le principal maître d'?uvre de ce projet et tout est sur la bonne voie », a précisé le chef de l'état-major indien. Nul doute que le patron de l'armée de l'air indienne aimerait bien signer ce contrat le 15 décembre, le jour de son anniversaire, comme le suggère le mensuel indien « Force ».

Important pour l'industrie indienne

« Nous avons toutes les dispositions budgétaires pour le MMRCA », a expliqué NAK Browne dans cet entretien. Mais au-delà de l'acquisition des 126 avions de combat, ce projet est très important pour l'Inde, et en particulier pour son industrie aérospatiale. « MMRCA marquera un gain significatif pour les entreprises indiennes en termes d'acquisition de savoir-faire pour la production d'avions de combat, y compris jusqu'au niveau des composants », explique-t-il, en faisant allusion aux transferts de technologies, une fois achevé les négociations exclusives. Le Rafale, l'avion de combat le moins disant financièrement, avait été sélectionné le 31 janvier dernier face au Typhoon présenté par le consortium européen (BAE Systems, EADS et l'italien Finmeccanica).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/04/2012 à 9:43 :
Tant que ce n'est pas signé, ce n'est pas fait, et nous n'avons pas vendu un seul Rafale. Travaillons silencieusement et méticuleusement, sans faire de vague pour ne pas irrité le géant indien comme nous avons irrité la Suisse ...
Réponse de le 19/04/2012 à 23:54 :
Travaillons silencieusement et méticuleusement, sans faire de vague.
Vous avez raison, mais généralement nous préférons faire les coq, c'est plus dans notre nature.
a écrit le 17/04/2012 à 7:39 :
En fait, rien de nouveau: l'affaire suit son cours, "on track" effectivement. Personnellement j'aurai proposé la signature le 25 décembre de cette année, histoire de croire enfin au père Noël... Bonne journée à tous!
a écrit le 16/04/2012 à 20:37 :
Certes , mais cette interview a été réalisée au mieux mi-mars et n'est pas de la toute derniere fraicheur. Depuis il y a pas mal de rumeurs de retard relayées par des revues serieuses comme Jane's ou Aviation Week et je trouve plus que suspecte l'importance apportée aux propos (stupides et erronées) d'un parlementaire indien qui critique le choix du Rafale .
Réponse de le 17/04/2012 à 1:05 :
En effet, Sed, la presse anglo-saxone n'hésite pas à amplifier toute rumeur visant à décrédibiliser nos industriels (mis à part peut-être Jane's, qui reste assez factuel). Il n'y a qu'à lire les articles qui précédaient la sélection du Rafale en Inde, à écouter ces gens l'Eurofighter avait déjà gagné, le contrat tout prêt prenait la poussière en attendant d'être signé et un hypothétique Typhoon navalisé était lancé en bureau d'études ! Bizarrement, le blog Indien livefist.blogspot.com déjà bien optimiste pour le Rafale (et de longue date) n'était quasiment jamais repris par les anglo-saxons, alors que c'est précisément une des meilleures sources disponibles sur l'appel d'offre MMRCA...
a écrit le 16/04/2012 à 19:48 :
En discours diplomatique cela veut dire "rien n'ai encore décidé".
Réponse de le 17/04/2012 à 10:14 :
oui, la bureaucratie indienne est réputée "prendre son temps", mais ce n'est pas très grave. Un achat d'avions est un "investissement" à long terme. La preuve, l'Inde à encore des Mig21 et des jaguars dans sa flotte!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :