Défense : départ du responsable des ventes d'armes du ministère

 |   |  230  mots
Copyright Reuters
Le départ sur fond de désaccord de l'un des hommes clés dans les ventes d'armements françaises, Yves Blanc, intervient dans une période cruciale pour les industriels de l'armement bien placés sur plusieurs contrats majeurs, notamment le Rafale.

Selon des sources concordantes, le directeur du développement international (DDI) de la direction générale de l'armement (DGA), Yves Blanc, est sur le départ. Cet homme clé dans le dispositif des exportations d'armements du ministère de la Défense était en poste depuis le 2 mai 2011. Selon des sources, le départ du polytechnicien (promotion 1978) serait dû à un désaccord sur un dossier. Sans plus de précision. Il avait été nommé en conseil des ministres le 27 avril 2011 sur proposition du ministre de la Défense, Gérard Longuet après une dizaine d'années passées à Eutelsat où il avait occupé le poste de directeur des affaires institutionnelles et internationales.

Des négociations cruciales pour la France

Un recrutement a été lancé pour son remplacement. En attendant, son adjoint assurera l'intérim. Son départ intervient dans une période cruciale pour la France et les industriels de l'armement bien placés sur plusieurs contrats majeurs, comme l'illustrent les négociations pour le Rafale (Dassault Aviation) en Inde, aux Emirats arabes unis et au Brésil ou encore des dossiers de grande ampleur de DCNS en Arabie saoudite, Malaisie et Brésil. D'autres négociations traversent actuellement des turbulences au Moyen-Orient comme la vente de systèmes de missiles anti-aériens de courte portée en Arabie saoudite (voir latribune.fr du 17 juillet), voire au Qatar.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/07/2012 à 23:23 :
Bruno Berthet serait il partit trop tôt ? Il aurait été parfait à ce poste dans lequel trop de DDI n 'ont rien compris à l'international, sous l'influence sans fondement des 5 gros industriels français de l'armement.
a écrit le 25/07/2012 à 10:41 :
Tous ces gens sont interchangeables, ils ont la même formation et compte tenu des performances actuelles de notre pays à l'export; il ne doit pas être bien difficile de lui trouver un remplaçant.
a écrit le 24/07/2012 à 21:22 :
Si il était en charge de la vente du rafale ces 10 dernières années se ne sera pas une lourde perte.
Réponse de le 25/07/2012 à 11:32 :
Il était en poste depuis mai 2011, il faut lire jusqu'au bout! Il ne peut pas être responsable des (nombreux) échecs du Rafale ces 10 dernières années!
En revanche il est peut être pour quelque chose pour la récente victoire de notre chasseur en Inde en janvier 2012.
Réponse de le 25/07/2012 à 19:43 :
Ou pas...le MMRCA étant ouvert depuis 2007...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :