Aides illégales à Boeing : les Etats-Unis montrent patte blanche

Le département américain du Commerce (USTR) a indiqué dimanche dans un communiqué qu'il avait retiré toutes les subventions jugées illégales par l'OMC au constructeur aéronautique Boeing dans le litige entre ce dernier et son concurrent européen Airbus.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Aux Etats-Unis, le département du Commerce (USTR) a fait savoir dimanche dans un communiqué que Boeing ne recevait plus les subventions que l'Organisation mondiale du commerce (OMC) avait jugées illégales. Cette question faisait l'objet d'un litige entre le constructeur aéronautique américain et son concurrent européen, Airbus.  Les Etats-Unis avaient jusqu'à dimanche pour se conformer à une décision de l'OMC du 23 mars.

"Les Etats-Unis ont travaillé sans relâche ces six derniers mois avec les entités gouvernementales concernées (...) y compris la Nasa, le département de la Défense, l'Etat de Washington, et la ville de Wichita pour s'assurer de la pleine conformité des Etats-Unis avec ses obligations à l'OMC", indique le communiqué.  Il est en outre précisé qu'un "panel de l'OMC est actuellement en train d'entendre les parties dans la plainte des Etats-Unis contre l'Union européenne qui n'a pas respecté ses obligations de conformité du 1er juin 2011".

Depuis des années, les aides publiques reçues dans la conception de nouveaux avions sont une source de conflit régulière entre les deux constructeurs. En décembre 2011, l'Union européenne avait exigé d'Airbus le remboursement de 1,7 milliard d'euros d'aides publiques. Selon le rapport de l'OMC, Airbus a bénéficié de 18 milliards de dollars d'aides illégales sous forme de contributions financières, soutien en infrastructures, aides régionales et prêts octroyés par la France, l'Allemagne et l'Espagne.

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 24/09/2012 à 22:42
Signaler
qui renforce l'idée que l'objectif du Pentagone est l'accès au marché européen de la défense où il règnerait en maître à travers l'entité BAE-EADS après avoir sorti du jeu les Etats européens. Ceci après avoir prêté une de ses anciennes bases aérienn...

à écrit le 24/09/2012 à 13:07
Signaler
Une patte blanche grâce à la farine des subventions gouvernementales obtenue après avoir moulu et broyé le contribuable ! La cuisine protectionniste à la sauce (blanche) E-U!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.