Les Dreamliners devront tous être inspectés pour un problème de fuite des connecteurs

 |   |  183  mots
Copyright Reuters
L'aviation civile américaine va ordonner l'inspection des Boeing 787 confrontés à des problèmes mécaniques dangereux.

Tous les Boeing 787 en circulation devront être tous contrôlés. L?aviation civile américaine, la FAA, est sur le point d?ordonner cette inspection alors que le constructeur a commencé à réviser une trentaine de ces avions.

Cette inspection est mise en place après que des fuites ont été constatées dans deux appareils. Les ingénieurs ont décelé un défaut d?installation des connecteurs qui pourrait être l?origine de dysfonctionnements majeurs des avions allant de la fuite à l?incendie.

D?autre part, un Boeing 787 de la compagnie américaine United Airlines a été forcé d?atterrir mardi après avoir été confronté à des problèmes mécaniques. L?atterrissage d?urgence s?est fait sans encombre à la Nouvelle Orléans.

Le Dreamliner est un nouveau long-courrier mis en service en octobre 2011 par le constructeur aéronautique américain Boeing. L?avionneur américain a enregistré 870 commandes de cet avion. Airbus développe de son côté son propre long-courrier dans la même catégorie des moyens-porteurs, l?A350. Celui-ci doit être mis en service en 2014.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/12/2012 à 14:17 :
Le pilote devra surveiller la jauge à carburant sérieusement....
a écrit le 05/12/2012 à 11:00 :
avions en plastique, EPR, bienvenue au 21ème siècle
Réponse de le 05/12/2012 à 13:07 :
Plastique, non ... Matériaux composite plus résistant que de l'aluminium, acier et plus léger donc moins gourmand en kérosène ! Vos ancêtres devaient dire la même choses sur les tunnels, les trains à vapeur ... On n'allait pas pouvoir respirer ...
Réponse de le 05/12/2012 à 14:13 :
Ici il s'agit de connecteurs (hydraulique je suppose puisque l'on parle de fuites) donc d'éléments connus et non pas de nouvelle technologie (sauf si ils ont aussi imaginé de nouveaux systèmes de connecteurs...) donc à suivre pour savoir si il s'agit d'un problème de conception, de fabrication (où sont ils fabriqués ou sous traités par les "fabricants") ou de montage.
On monte souvent en épingle les soucis des Airbus, Boeing a aussi des difficultés de mise au point... donc ne pas toujours critiquer l'industrie européenne qui n'a pas systématiquement à rougir.
Pour les matériaux employés, les composites sont plus léger, plus solide OK mais n'aimant pas les chocs donc on est obligé de "compenser" derrière et puis les méthodes d'assemblage ne sont pas tout à fait au point (encore de supers financiers et commerciaux qui vendent du vent prématurément mais c'est dans l'air du temps il faut paraître avant que d'être quand va t-on chasser les financiers des postes de direction).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :