Boeing 787 : résoudre le problème pourrait prendre « des mois » selon British Airways

 |   |  217  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg)
Willie Walsh, le directeur général d'International Airlines Group (IAG), l'entité qui coiffe British Airways et Iberia, s'est dit confiant samedi dans la capacité de Boeing à résoudre les problèmes de son Boeing 787, mais a estimé que cela pourrait prendre "des mois".

Willie Walsh, le directeur général d'International Airlines Group (IAG), l?entité qui coiffe British Airways et Iberia, s'est dit confiant samedi dans la capacité de Boeing à résoudre les problèmes de son Boeing 787, mais a estimé que cela pourrait prendre "des mois". "Je suis confiant dans le fait que Boeing va trouver une solution technique aux problèmes qui ont été identifiés. Je m'attends à ce que le Dreamliner puisse voler à nouveau dans un délai raisonnable, mais il va y avoir du retard", a-t-il déclaré à Dublin.
"Je ne sais pas combien de temps cela va prendre car ils doivent revoir la conception de leur système de batterie et je m'attends à ce que cela prenne quelques mois", a-t-il ajouté.

Boeing préviendrait les compagnies que les livraisons seront retardées
Willie Walsh a toutefois assuré qu'IAG ne remettait pas en question "les commandes passées à Boeing".
Selon SkyNews, Boeing serait en train d?informer les compagnies qui devaient prendre livraison du B787 au cours des prochains mois qu?il pourrait y a avoir des retards. Norwegian Air, la compagnie aérienne nordique a indiqué que Boeing pourrait ne pas être en mesure de livrer ses appareils 787 "" dans les temps, du fait de l'enquête en cours du NTSB (National Transportation Safety Board).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/02/2013 à 5:29 :
Bravo pour les succes des A350 rapportes par l'achat de ALC.L'A 350 avec 16000 kilometres de rayon d'action devient le must de l'aviation civile des longs couriers.Mais beaucoup reste a faire pour eradiquer les erreurs du passe.L'ingeniosite des ingenieurs est en passe de remporter les succes inesperes dans un domaine acharne de competition.Comme quoi le serieux et la perseverance de la recherche de haute technologie certifiee reste la cle du paradis du talent du savoir faire du serieux d'entreprendre.Bravo encore.
a écrit le 10/02/2013 à 21:40 :
à l' image du F35 les Anglais l' ont profond mais restont so british...deux doigts de Bourbon...oh my god .
c' est comme le cheval une affaire de gout !!!
a écrit le 10/02/2013 à 12:48 :
Aux dernières nouvelles, en lisant sur la batterie la mention "Horse power", British Airways soupçonne de la présence de viande de cheval dans les les-suce-dites batteries. Affaire à suivre...
a écrit le 10/02/2013 à 11:13 :
Le malheur de l'un fait le bonheur de l'autre, mais bon ils ne sont que 2 constructeurs au monde, donc pas de soucis ni pour l'un, ni pour l'autre.
a écrit le 10/02/2013 à 5:23 :
Ca y est: il est clair qu une re conception est necessaire. C est ce qui est sous entendu depuis un certein temps.....
Réponse de le 10/02/2013 à 10:21 :
S'il y a redesign, il y aura recertif du complement donc effectivement cela va prendre un peu de temps d'autant plus que la FAA s'est fait un peu chahutee ces derniers temps...donc ils devraient être un peu plus pointilleux.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :