Défense : 100 millions d'euros de solde versés en trop aux militaires

 |   |  1398  mots
Le bon fonctionnement du système Louvois est une priorité pour le ministre de la Défense, Jean-Yves Le DrianCopyright Reuters
Le bon fonctionnement du système Louvois est une priorité pour le ministre de la Défense, Jean-Yves Le DrianCopyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
C'est l'histoire d'un énorme bug dans Louvois, le désormais fameux système de paiement des soldes du ministère de la Défense. Un bug qui persiste depuis plus d'un an. Certains militaires doivent rembourser au ministère de la Défense 100 millions d'euros de trop perçus. Récit d'un désastre.

Un gag ou un sketch à la Coluche... Le ministère de la Défense a décidément mal à maîtriser son système informatisé de paiement des soldes Louvois. C'est le secrétaire général pour l'administration (SGA), Jean-Paul Bodin, qui le révèle devant les députés de la commission de l'Assemblée nationale : "nous devons faire face à des trop-versés d'environ 100 millions d'euros, ainsi qu'à toute une série de reprises d'avance de solde qui n'ont pas été effectuées en 2012, des erreurs d'imputation ou des doubles paiements d'indemnités". Selon Jean-Paul Bodin, 65 % des cas portent sur des "sommes inférieures à 5.000 euros".

"Les dossiers les plus sensibles sont ceux dont les sommes excèdent ce montant et, a fortiori, 15.000 euros, explique le SGA. Un plan sera mis en place pour récupérer ces trop-perçus en étalant le remboursement dans le temps". Mais assez rapidement : l'objectif est d'avoir effectué "cette récupération d'ici un an, si cela est possible", bien que ce moratoire sur les trop-perçus a été décidé "pour ne pas fragiliser les familles".  Le ministère a également mis en place "une procédure adaptée pour traiter les problèmes d'imposition en vue des déclarations d'impôt sur le revenu". A suivre.

25.840 appels au numéro vert mis à disposition des militaires

Ceux qui pensaient que les problèmes de Louvois étaient réglés en seront pour leurs frais. "Un certain nombre de bugs apparaissent sur des situations qu'on pensait corrigées, a avoué Jean-Paul Bodin. Au cours du mois de mars, 36 anomalies majeures sur le système d'information ont été constatées et sont en cours de correction". Pour autant, souligne le SGA, le numéro vert qui a été mis en place à partir d'octobre 2012, avec une cellule d'assistance, a permis de régler un certain nombre de cas. "La situation au 10 avril fait apparaître 25.840 appels, lesquels tendent à diminuer, ce qui montre que l'on arrive à traiter les problèmes - en octobre, le nombre d'appels s'élevait à plusieurs centaines par jour. Ils ont entraîné l'ouverture de plus de 10.000 dossiers, dont 9.300 sont aujourd'hui réglés".

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, avait par ailleurs demandé que soient mises en ?uvre "des procédures exceptionnelles de paiement pour corriger la situation des familles qui avaient le plus de difficultés". Pour autant, quelle confiance aujourd'hui peuvent avoir les militaires dans Louvois ? La méfiance et les traces resteront encore longtemps dans les esprits.

Le SGA malmené par les députés

Ces bonnes paroles n'ont pas suffi pourtant à calmer l'ire des députés. Car Jean-Paul Bodin s'est fait malmené par des parlementaires très remontés contre les bugs invaisemblables du système Louvois, le cauchemar du ministère, et notamment de Jean-Yves Le Drian, quand il est arrivé à l'Hôtel de Brienne. "Vous donnez l'impression qu'il n'y a pas de responsable, a estimé le député UMP du Territoire-de-Belfort, Damien Meslot . Alors que des dizaines de milliers de militaires n'ont pas été payés, je souhaiterais que des responsabilités soient établies.

On n'a à l'évidence pas testé convenablement le système et je suis stupéfait qu'on n'ait sanctionné personne et que nul n'ait été démis de ses fonctions". Réponse de Jean-Paul Bodin : "sur la question des responsabilités, il ne m'appartient pas de prendre des décisions. Pour moi, elles sont collectives et touchent autant les services locaux, qui doivent renseigner le système d'information RH, que le sommet de la hiérarchie".

Une responsabilité dans la conduite des réformes

Une réponse qui n'a évidemment pas calmé les députés. "Votre absence de réponse à la question des responsabilités est inacceptable !", s'est écrié le député de l'Union des démocrates et indépendants du Tarn, Philippe Folliot. Jean-Paul Bodin a donc tenté une explication : "le système d'information n'a pas été complètement renseigné au plan local. Par ailleurs, le calculateur a mal fonctionné, ce qui engage la responsabilité de ceux qui l'ont conçu et mis en place. Mais il y a aussi une responsabilité dans la conduite des réformes, au niveau des états-majors et de l'administration centrale. Nous sommes donc tous concernés. J'assume ma part de responsabilité, ayant moi-même présidé, en tant que directeur-adjoint de cabinet, plusieurs réunions sur ce dossier, au cours desquelles avaient été notamment données des instructions très précises de cadencement de la réforme et prise la décision de retarder de deux ans la fermeture des CTAC".

Et de préciser que "toutes les décisions de « bascule » (vers Louvois, ndlr) ont été collectives, présentées par l'ensemble du ministère au ministre, après plusieurs mois de paye en double et après que l'accord des uns et des autres ait été recueilli". Et pourtant, en septembre 2010, un audit réalisé par la direction générale des systèmes d'information et de communication (DGSIC), constate que « Louvois se révèle peu robuste, difficilement maintenable et exploitable ». "Cela est dû à la complexité du domaine et aux choix techniques au niveau de sa mise en ?uvre dans son environnement fonctionnel", précise a posteriori le patron du SGA.

Le ministère peut-il abandonner Louvois

Faut-il ou pas abandonner le système Louvois ? "Si on décidait de le faire, on ne pourrait pas avoir de nouveau système avant deux ou trois ans, ce qui nécessiterait, pendant la période intermédiaire, de continuer à utiliser le système actuel. De plus, cela aurait de lourdes conséquences en termes financiers et d'organisation : il faut donc par tous les moyens essayer de corriger le système actuel. S'il peut être consolidé, ce que la Direction générale des systèmes d'information et de communication pense possible, nous pourrons le conserver. Nous nous sommes donné encore quelques semaines pour prendre une décision sur ce point". Pour Jean-Paul Bodin, "les difficultés tiennent principalement à la prise en compte d'indemnités liées aux OPEX et à des missions de courte durée, ainsi qu'à tout ce qui est lié aux déménagements, notamment à l'étranger et outre-mer".

Entre 2010 et 2012, le ministère de la Défense a dépensé environ 40 millions d'euros, avant le plan d'intervention de 2012, en cours de mise en ?uvre. "Ces dépenses sont prises en charge sur le budget opérationnel de programme (BOP) « systèmes d'information, d'administration et de gestion » au sein du programme 212, géré par le SGA", explique le SGA. Depuis le BOP rencontre actuellement "de grosses difficultés financières".

Un coût de 10 euros par bulletin de solde

Au départ, l'idée était bonne. "Avant le projet Louvois, les fonctions soldes et ressources humaines s'ignoraient l'une l'autre. La collecte des informations se faisait au travers de formulaires papier, tandis que le décompte des soldes était effectué séparément, grâce à des applications informatiques de paye", explique Jean-Paul Bodin. Résultat, un coût énorme, de l'aveu du SGA : "ce système présentait des insuffisances. Il était d'une faible productivité. 1.500 personnes étaient employées par les trois armées et la gendarmerie dans les centres payeurs, dont plus de 870 affectées au décompte. En 2004, le coût de la chaîne soldes était estimé à 46 millions d'euros, soit un coût moyen de 10 euros par bulletin de solde, avec des variations importantes, ce coût allant de 6,70 euros dans l'armée de l'air à 13,40 euros dans l'armée de terre".

Et les industriels ? Trois marchés ont été notifiés, dont un le 16 mai 2007 à la société Steria pour définir les choix d'architecture du système d'information et un autre le 21 février 2008 à Eurogroup et MC2I pour l'assistance à maîtrise d'ouvrage. De plus, une mission d'intégration entre Louvois et les Systèmes d'Information des Ressources Humaines (SIRH) a été confiée à Steria en mai 2008. "L'objectif est de déployer, à partir du calculateur développé au sein de l'armée de l'air, un système allant chercher les données dans les systèmes d'information des différentes armées pour les transférer au calculateur et aboutir à l'édition d'un bulletin de solde et des documents comptables indispensables pour régler les soldes et suivre leur paiement".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/09/2014 à 10:32 :
Comment faire pour contacter association qui conteste ce gag !!!
Pourquoi les pages en rapport avec ce PB ne s'ouvrent elles pas !!!!
a écrit le 26/09/2013 à 23:01 :
" ...certains militaires doivent rembourser 100millions d'eur de trop perçus..." RIEN NE VOUS CHOQUE.............!!!!!! j'écrirais qu'il a neigé aujourd'hui sur Paris ça vs paraitrait normal !!!
a écrit le 26/09/2013 à 15:54 :
Peut être le moment d'admettre que les militaires dont le métier est ... la défense, sont totalement incapables de gérer de l'administratif. Pourquoi annuler l'appel d'offre d'externalisation de l'habillement qui allait générer des économies importantes ( les entrepôts actuels sont ingérables) pour l'armée en industrialisant les pratiques. Pour lancer un appel d'offre comme le MCO pièces détachés commun au trois armées" , qui est condamné à l'échec ? Raisons politiques ...?? Plaisir de dépenser "au hasard"? Un service paie, cela s'externalise ...si complexe qu'il soit .
a écrit le 15/06/2013 à 12:19 :
Ce n'est pas le premier loupé au sein de l'armée...Tentez de connaitre la vérité sur le logiciel "SIMAT"qui a mis la maintenance de l'armée de terre dans une panade indescriptible...
a écrit le 15/06/2013 à 9:56 :
mais.. les soldats qui n'ont rien touché. Des soldes lamentables de 500 voir 0 euros.. plongeant certaines familles de militaires dans l'endettement ..
a écrit le 09/05/2013 à 13:41 :
Quelle honte d'affirmer de telles anneries !
Il doit en avoir quelqu'un mais tout les militaires que je connaisse moi compris ont touchés moins que prévu. Aujourd'hui, l'administration nous en enlève encore sous prétexte de trop-perçus. Bref c'est le beurre et l'argent du beurre.
a écrit le 02/05/2013 à 18:07 :
Louvois restera dans les annales informatiques,tout ce qu'il ne fallait pas faire, a été réalisé avec une grande minutie, tout ce beau monde à mis sa petite touche personnelle.
Nous avons une fresque grandiose.Bravo les petits gars.
a écrit le 02/05/2013 à 7:03 :
Bonjour, le plus grave dans cette histoire et la mise en place d'un système qui ne fonctionne pas.... L 'Abcence de responsabilité de l 'institution... L'incapacité à régler un problème qui dure depuis 2 ans.... Si toute les réformes structurelle sont si bien conduite , je pleins l'institution militaire car cela vas être beau dans quelque année.....
a écrit le 01/05/2013 à 20:42 :
C'est le résultat de :
1/ Mettre une pression de dingue sur les développeurs pour finir dans les temps un projet irréalisable
2/ Ne pas les respecter
3/ Les payer au lance-pierres et donc voir au bout d'un moment la motivation chuter jusqu'au j'en-foutisme intégral, ce qui est parfaitement normal...

Total, tout le monde trinque, sauf les commerciaux de Steria...
a écrit le 28/04/2013 à 8:54 :
etant militaire je suis actuellement en mission au lieu de toucher ma solde OPEX d environ 3200e je touche Grace a louvois 1300e je pars loin de chez moi pour des clopinette !!
il nous dise il a un BUG notre depart a pas etais pris en compte par l ordinateur!!
il save nous envoi mais pas nous payer !!
TOUT PEINE MERITE SALAIRE
Réponse de le 28/04/2013 à 9:50 :
Mais je dois avouer que j ai eu quelque probleme de solde dans le passer
mais au finale avec quelque mois de retard j ai toujour eu mon argent
Moi jpense qui doive engager plus de personnel pour controler ceux logiciel !!!
avoir sont salaire en retard c est toujour mieux que rien n avoir !!!
Réponse de le 30/04/2013 à 14:41 :
L'armée française pourrait quand même apprendre l'orthographe à ces membres...
Réponse de le 26/09/2013 à 14:25 :
LoLo "ses" membres pas "ces" membres...
a écrit le 28/04/2013 à 6:40 :
Pourquoi ce genre de choses n'arrivent elle pas dans le Privé ? qu'en pensent nos grands defenseurs de l'administration au sens large et des services publics ? Pour elargir le debat sur le gaspillage des deniers publics je rappelle simplement que le plus fort taux d'absenteisme au travail se situe chez les cadres de la secu ...
Réponse de le 29/04/2013 à 17:08 :
moi je dis : pourquoi de telle chose n arrive pas chez les autres fonctionnaires???je voudrais bien voir ces problèmes chez les enseignants ,à edf à la sncf etc!!!résultats : gréves illimités ,probléme reglé dans le mois!!!mais l armée ,contrairement à ce qui est dit avait un système bien rodé avec les ctac et des malins ,irresponsables ,ont voulu prendre un système qui n est pas prêt de fonctionner !!!lamentable
a écrit le 28/04/2013 à 6:40 :
Pourquoi ce genre de choses n'arrivent elle pas dans le Privé ? qu'en pensent nos grands defenseurs de l'administration au sens large et des services publics ? Pour elargir le debat sur le gaspillage des deniers publics je rappelle simplement que le plus fort taux d'absenteisme au travail se situe chez les cadres de la secu ...
a écrit le 27/04/2013 à 23:04 :
Ne vous en faites pas, le fisc lui n'ai pas de bug et viendra à coup sûr vous réclamer les hausses d?impôts votés par d'autres.

a écrit le 27/04/2013 à 20:40 :
qu'il n'y à plus un rond dans les caisses ils ne savent ni compter, ni contrôler et bien avec ces bras cassés on est pas dans la mouise, quelle efficacité, heureusement que les gars sur le terrain sont eux efficaces sinon le transport de boites nous reviendrait très chers !!!
Réponse de le 29/02/2016 à 22:18 :
Quelle est belle la vie en socialie!!! Quel beau pays communiste que le nôtre.... c'est décidé je ferme mes 5 entreprises et je pars ailleurs.
a écrit le 27/04/2013 à 11:44 :
Je vous invite à aller sur cette page facebook : https://www.facebook.com/questions/370470463057650/
Il est question de manifestation.Louvois engendre une grogne grandissante .
a écrit le 26/04/2013 à 11:48 :
Bonjour, cela est malheureusement un ensemble de chose qui ne fonctionne pas ou qui on été mis en place sans vraiment contrôle de fonctionnement, d'efficacite.... Quelque exemple, la mise en place des Base de Défense, belle idée, faire diminuer le poids de l'administration dans nos armées, bien mais comme cela a dans le même temps centraliser les intervenants, il se produit de nombreux dysfonctionnement, augmentation des intervenants, petit chef et autre, cela a déresponsabiliser encore plus le système et cela ne fonctionne pas correctement... Parlons de la centralisation des moyens, véhicule tactique et commerciaux, avant chaqu'un avez sont camion, sa jeeps, sont tank, il en été responsable, il passer le temps nécessaire et les moyens pour que celui si soit correctement entretenu.... Mais maintenant tout est à tout le monde, le temps le les moyens son compter pour percevoir , utiliser le plus possible et remettre en état avent de réintégré, d'où des perte de temps imposser ( perception, réintégration) Abcence de moyen pour l'entretien.... Donc tout le matériel pare en morceau, les véhicules sont des ruines, et les parc l'alerte ne fournis presque rien en état de fonctionner immédiatement... Je ne parle pas des savoirs faire des utilisateurs, il est pratiquement nul car il ne dispose plus des matériels ( utilisation et entretien ) ... Une belle idée qui aussi ne fonctionne pas... Mais bon comme le reste , il n'y a pas de responsables, cela ne fonctionne pas , coûté plus chère , mais ses comme cela ...vive la France. Espérons que nous ne serons pas en guerre contre l'Allemagne car nous perdront sûrement plus vite que en juin 1940..... Pauvre de nous...
a écrit le 26/04/2013 à 9:32 :
LE DRIAN tl est bon. tellement bon qur les fautes se succedent à la retraite c'est la meilleure place pour cet incapable
Réponse de le 27/04/2013 à 17:55 :
On rappelle qu'il récupère ce "cadeau" du Ministere précédent... Les incapables sont plutôt ceux qui ont voulu mettre en place ce système avant lui.
a écrit le 26/04/2013 à 9:13 :
M. Jean-Paul Bodin. Je rappelle que le système actuel est régi par des marchés passés à partir de 2007 : un premier, le 16 mai 2007, confié à Steria pour l?architecture du système ; un second, le 21 février 2008, à MCII et Eurogroup pour l?assistance à maîtrise d?ouvrage ; un troisième, le 26 mai 2008, également à Steria, pour l?intégration entre Louvois et les SIRH.Pour tous ceux qui ont une expérience dans la creation de projets informatiques,vous ne voyez pas là aussi quelque chose d?antinomique.
a écrit le 26/04/2013 à 8:56 :
Ce qui ai sur c est que nos politiques ne trouve pas de beug quand il pointe au senat et non pas besoin de pointe pour repartir par contre il touche bien le fric pour une presence fictive ou pour faire la sieste pendant que nos soldat ce font cramer la g..... Sur le terrain
Combien nous coute pepere a la tete de l etat avc notre psedo 1er dame qui sert a pas grand chose
Pour ma part au vue des risque que nos soldat on pris sur les op exterieur l eloignement des familles le stress etc ...
Et bien cadeau et puis on a cas virez les 3/4 qui serve a pas grand chose au gouvernement et on economisera c est euros manquant rappidement
Ca evitera a ces cretin de donner du fric au catard qui etait juste niveau fric qd j ecoute ca je suis mort de rire les pauvres
a écrit le 25/04/2013 à 20:40 :
Et on paye 664 Généraux pour ça ? Allez hop, réduction à 50.
a écrit le 25/04/2013 à 18:26 :
Merci de ne pas tout confondre

1- pour le moment c'est selon les mois plus entre 30 et 90 % des miltaires de l'armée de terre , de la marine et médecins qui ne recoivent que partiellment leur solde !
2- a ceux qui espère que ce sont pas les m^mes qui comptent les obus, je voudrais dire que la société STERIA , vanté dans tous les journaux , ne comptent pas les obus .

messieurs les journalistes , un peu de pudeur ! Informer n'est il pas votre métier ?
a écrit le 25/04/2013 à 17:59 :
Si tous les informaticiens de France balançaient les perles des différents contrats avec les organismes publics...ça serait magique XD
On pourrait voter pour l'organisme qui perd le plus d'argent, l'organisme avec le plus de décideurs attendant leur retraite, l'organisme avec le plus d'incapables, l'organisme le plus flippant quand on assemble tous les paramètres.
Je mises 2 cents sur le RSI !
Réponse de le 01/05/2013 à 20:47 :
Ce n'est pas la faute des informaticiens, mais plutôt d'un système qui consiste à les payer au lance-pierre d'un côté et leur mettre une pression de dingue de l'autre. Système qui est bien souvent au bord de l'illégalité, cf. prêt de main d'oeuvre illicite et délit de marchandage, mais sur lequel l'était ferme les yeux depuis trop longtemps.

Pas étonnant que dans ces conditions les informaticiens deviennent démotivés et j'en-foutistes. Pour info c'est tout de même l'une des professions où le taux de suicide est des plus élevés du fait des conditions de travail !

Plus d'infos : http://www.lemonde.fr/week-end/article/2011/02/25/vers-une-precarisation-par-le-haut-des-informaticiens_1478798_1477893.html
a écrit le 25/04/2013 à 17:37 :
Rien de nouveau sous le ciel de France.Médiocrité et incapacité à tous niveau.
Ici à la Réunion,l'administration s'est trompée de 20 millions d'euro de salaires versés de
trop aux pompiers.... Que Dieu nous garde des incapables!!!
Réponse de le 25/04/2013 à 22:16 :
sarcasme s'ils ne savent pas gerer quelle tristesse oui des incapables -
Réponse de le 25/04/2013 à 22:20 :
qu'ils retournent aux ecoles pour apprendre a compter , Pour les elections LA ils doivent savoir compter meme peut etre en ++++++++++++++++++++++++++++









a écrit le 25/04/2013 à 17:29 :
le problème est simple.. a la force de faire du clientélisme avec l'armée le paramétrage est très complexe...des avantages d 'extraterrestres

et pourtant ils ont des x et autres écoles....on comprend pourquoi la France se casse la g.................
Réponse de le 26/04/2013 à 0:37 :
1940...
Ca devrait vous rappeler quelque chose quand même...
Non ?
Vieille loi : rien ne se crée, rien ne se perd. J'en reste...muet ;-)
a écrit le 25/04/2013 à 16:46 :
c'est le bouquet que l on voit que tout n est en règle dans l Etat et que des soldats qui ont été de tous temps des gens biens vont devoir mettre la main a la poche alors que l on sait que la solde n est pas trop grosse aussi je me demande comment ils vont pouvoir rembourser une telle somme et je trouve cela scandaleux que l on s en soit pas apperçu avant sachant que les soldats ont doit aussi leurs en donné et c'est que l on voit que l ETAT n est pas un bon gerant des affaires et cela on le savait depuis lontemps mais depuis qu HOLLANDE est au pouvoir c'est la chianlie par tous les pores de la peau ;
Réponse de le 25/04/2013 à 17:50 :
je trouve comme vs que cela est une vaste fumisterie mais si je reçoit le double ou le triple de mon salaire je me pose des questions qd meme.. et je ne depense pas l'argent car je suis sur qu on va me le reclamer derriere.. alors votre texte sur les pov petit militaire qui vt devoir rembourser ca me fait doucement rire. heureusement c'est de l'argent public qd meme
Réponse de le 25/04/2013 à 19:24 :
2 ou 3 fois la solde ?? rien de surprenant puisque rien est expliquer dans le bulletin de solde. Quand il manque plusieurs centaines d'euros pendant plusieurs mois, pourquoi ne pas croire qu'il s'agit d'un remboursement?
Quand un soldat touche 0.15 euros pour le mois, il n'est pas surpris mais plutôt soulagé.
chaque mois c'est le LOTO... et la roulette russe!!
Réponse de le 25/04/2013 à 22:43 :
reprendre aux militaires et peut etre donner une prime de 400 euros aux professeurs des ecoles !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 29/04/2013 à 21:14 :
distribuer à ces incapables. Lorsque que j'ai passé mon certif mes instits avaient le bepc et 2 ans de formation à l'école normale, Aujourd'hui " professeurs " ( cherchez l'erreur ) des écoles et leurs élèves ne savent même pas lire et écrire en entrant en 6 ème ouaf !!!
a écrit le 25/04/2013 à 16:17 :
En effet,il faut souhaiter que la force de dissuasion qui nous coûte si cher ne bénéficie
pas d'un logiciel identique MADE IN FRANCE et n'est pas manipulé pas les même
guignolos!! Ils seraient bien capables dans ce cas de nous l'envoyer!
a écrit le 25/04/2013 à 16:05 :
Le projet Louvois a été lancé en 2007. Il a fallu environ 5 ans pour que ça fonctionne ... ce qui dans le privé est une éternité. Et en plus Louvois fait un tas d'erreurs. On n'y comprend rien dans tous ces sigles de nos très chères administrations. L'armée sur le terrain est efficace; on ne peut affirmer la même chose des services administratifs.
Réponse de le 26/04/2013 à 0:24 :
"Le projet Louvois a été lancé en 2007. Il a fallu environ 5 ans pour que ça fonctionne ... ce qui dans le privé est une éternité" : Sûrement! C'est pour ça que la plupart des logiciels en tête sur les marchés ont une maturité de 10 à 20 ans!
Réponse de le 27/04/2013 à 11:24 :
Ne pas confondre logiciel qui marche depuis 10 à 20 ans (SAP, Oracle, Sage,...) et projet qui repose sur un calculateur interne développé par l'Armée de l'Air." Louvois se révèle peu robuste, difficilement maintenable et exploitable ». Le manque de robustesse indique très simplement que la technologie utilisée est dépassée et donc que les choix techniques sont datés. L'utilisation comme vous dites d'un logiciel du marché aurait évité un certain nombre de problèmes.

Réponse de le 29/04/2013 à 16:26 :
Je vais me répéter : Louvois = SAP !!! => la plupart des commentaires postés ici sont hors sujet !!!
Réponse de le 05/10/2013 à 0:24 :
Et il a l'air sur de lui, en plus... Avec un pseudo comme celui, vous devriez pourtant en savoir un peu plus. Je travaille sur des applications qui sont interfacees avec Louvois depuis + de 10 ans. Louvois n'est pas construit sur des moteurs SAP, c'est un pur développement spécifique. Sans aucun doute pour cette raison qu'on en est la désormais. C'est compris, SAP4EVER ?
a écrit le 25/04/2013 à 15:32 :
Si, au lieu d'essayer de bricoler un système franchouillard "gaulois pur beurre", le ministère de la défense avait utilisé SAP, ils se serait évité ces bugs!
Réponse de le 25/04/2013 à 16:23 :
La bonne blague ; avec SAP la facture serait encore pire. Le secteur public fait tout sauf du standard avec les ERP (dans le privé ce n'est pas mieux) ; la customisation de SAP coûte un bras !
Réponse de le 25/04/2013 à 17:35 :
Ah bon ? SAP pas bien ?? SAP qui est utilisé par toutes les grandes entreprises mondiales ?? Il faut vite les prévenir et qu'ils changent de systeme alors...
Réponse de le 25/04/2013 à 17:51 :
Si, SAP est bien, quoique cher. Ce sont toutes les spécifications de type RGPP, classification des emplois, primes et avantages, dont la France est le leader incontesté en terme de complexité, qui plombent le tout. Développements particuliers en nombre, longs et coûteux, pas de bonne séquence de tests (les instances d'Etat en fait ne savent pas ce qu'ils traitent comme cas particuliers) et modification règlementaire "urgente" à passer au moment où des tests seraient concluants.
Réponse de le 26/04/2013 à 7:44 :
@tous. Louvois est développé sur SAP......!!!!
Réponse de le 26/04/2013 à 12:17 :
Je plussoie ! C'est bien sur SAP !!! Un ERP bien francouillard comme tout le monde le sait ! Louvois, une merveille d'application montée... par une belle équipe de champions du monde !!! L'incompétence ne tuant pas, ils sévissent déjà ailleurs...
a écrit le 25/04/2013 à 14:37 :
Et si un jour nos politiques (au sens large des convictions) géraient notre argent (le budget de l'état : impôts et toutes les taxes) comme ils gèrent leurs intérêts personnels ... A titre individuel ou collectif, ils seraient tous, aujourd'hui, en commission de sur-endettement, mais là rien, ... ils continuent à vivre dans un autre monde, ou l'argent est disponible à profusion. Le Pb c'est que là c'est nous qui payons ... Merci Messieurs
a écrit le 25/04/2013 à 14:09 :
n'aurait t on pas attribué ce marché a un copain d'un copain d'un politicard pourri?
a écrit le 25/04/2013 à 13:59 :
Etonnant , le ministere de la Defense sait parfaitement qu'il faut faire encadrer ce genre de projet informatique de grande ampleur par une maitrise d'ouvrage capable a la fois de conduire le changement et de receptionner et tester les outils . C'est incroyable que rien n'ait fonctionné pour Louvois, d'autant plus qu'il existe au sein du ministere de la Defense des systemes d'informations bien plus complexes comme celui du MCO (maintien en condition des matériels) qui ont été développés et deployés avec succès. (mais non sans efforts) Et avec les memes SSII (Steria ...) en plus....
a écrit le 25/04/2013 à 13:05 :
Ca fait penser aux sketches des Guignols: "c'est Made in France ! Ca marche pas, mais c'est pas grave, c'est Made in France !"
Réponse de le 26/04/2013 à 20:24 :
et il est vrai que ce methodique travail de sape quotidien de canal plus qui a surement des lecons sur le temps de travail , les rtt a faire passer avec leurs best of toutes les 8 semaines et leurs 2 mois de vacances estivales, est aussi un travail d'orfevre pour aider le pays a s"ameliorer. Souvenons nous de Peugeot au temps de calvet avec la ouature.... pour se rendre compte cette année que peugeot est le constructeur qui a le plus maintenu de production en france quand renault était déjà parti en turquie (sur que carlos Goshn nous fera l'article sur l'entree de la turquie dans l'union). oui les sketches des guignols comme "l'espece de conasse" pendant 18 mois , par des donneurs de leçons qui s'affichent avec toutes les associations "a la mode" ..... tout un programme bien demago
a écrit le 25/04/2013 à 12:30 :
Je pense surtout que c'est une belle bande d'incompétents qui n'ont pas encore bien compris ce que le mot "Tests" veut dire.
Pour m'occuper d'un SI bien plus conséquent je peux vous dire que les RH est un domaine primordiale qui nécessite des tests en double (ancien système nouveau système en parallèle) conséquent.
Réponse de le 25/04/2013 à 13:56 :
+1000000
Le controle de qualite est essentiel en informatique! c est d ailleurs le seul point sur lequel on peut faire concurrence aux indiens !
Réponse de le 25/04/2013 à 14:49 :
un SIRH plus compliqué que pour le Mindef? Faut me dire ce que c'est! Parce qu'entre les questions de sécurité, l'interopérabilité avec ce qui se passe dans les différents Etats-Majors, le nombre d'informations à calculer (nombre de militaire, les diverses primes d'OPEX, de déménagement, d'heures de vol pour l'armée de l'air et l'ALAT et j'en passe et des meilleurs) je ne vois pas comment on peu faire plus compliqué!
Réponse de le 25/04/2013 à 14:55 :
Il y a bien d'autres domaines où on peut encore leur mettre la pilule. Pour travailler avec un prestataire qui en emploi en masse, niveau créativité, ce n'est pas encore ça.
Réponse de le 29/04/2013 à 14:27 :
Le SI d'un CHU de grand taille est bien plus compliqué qu'un "simple" (il n'y a rien de péjoratif) SI-RH aussi complet soit-il.
Il comprend notamment toute la gestion de la sécurité sur X applications en considérant la notion de dossier partager aux praticiens de ville cela complique encore plus les choses. Il faut y rajouter la gestion RH de plusieurs milliers d'agents qui sont sur plusieurs sites avec une complexité égale à celle de l'armée. La gestions de leur accès aux différentes applications. L'interopérabilité croisée entre X logiciels. Des données hautement sensibles telles que les prescriptions médicamenteuses. Pour ce qui est du stockage de données lourdes, les radios, les examens de biologie, ... sans oublier de l'interopérabilité aussi sur ces éléments. Des dizaines de fichiers d'export évoluants tous les ans vers les tutelles sans compter un infocentre regroupant ces centaines de millions de données.
Tout ceci, je vous le certifie, dépasse largement un SI RH.
Réponse de le 01/05/2013 à 20:51 :
C'est surtout le système franco-français des SSII genre Steria qui fait qu'on arrive là. Résultat :
1/ On met à fond la pression sur les informaticiens pour qu'ils tiennent les délais d'un projet sur lequel il faut 5 ans de dév et sur lequel on leur en donne 2.
2/ On les paie au lance-pierre.

Pas étonnant que dans ces conditions les tests passent à la trappe, et que les informaticiens deviennent j'en-foutistes. Par ailleurs c'est dans l'intérêt de la SSII qui a fait ce dév qu'il y ait le plus possible de bugs car pendant ce temps l'Etat continue à payer les contrats de maintenance... pour le seul bonheur des commerciaux de cette SSII et de ses actionnaires. (Eh oui ne vous leurrez pas dans la plupart des projets au forfait les commerciaux des SSII prient pour qu'il y ait un grand nombre de bugs car ce sont les contrats de maintenance qui leur rapportent le plus.)
a écrit le 25/04/2013 à 12:18 :
Ce n'est pas "volé" , à la différence des politiques .
a écrit le 25/04/2013 à 12:14 :
Ce mécompte ressemble terriblement aux innombrables bévues des systèmes mécanisés et industrialisés un peu partout installés ; les grands cabinets d'organisation externalisent à outrance leurs procédés informatisés, segmentant et cloisonnant leurs normes, au mépris total de la coordination et de la décision de l'homme, qui devient un ignare robot. Pas étonnant que les pires accidents mettent des lustres à être jugés comme des défaillances collectives où l'on ne trouve que des responsables pas coupables ou des coupables pas responsables. Est-il ruineux de respecter la prééminence de l'homme et le besoin de cadres intermédiaires connaissant le job ? Pourquoi a-t-on soumis l'éthique ou la déontologie à la hiérarchie de la Conformité ?
a écrit le 25/04/2013 à 11:23 :
"le fil rouge sur le bouton rouge, le fil vert sur le bouton vert"

Les plus ironiques ne comprendront
a écrit le 25/04/2013 à 11:18 :
J' espère que ce ne sont pas les mêmes qui comptabilisent les obus, les cartouches etc... là nous sommes mal en cas de conflit !!!
Réponse de le 25/05/2013 à 11:59 :
non ce sont des professionnels militaires
a écrit le 25/04/2013 à 11:01 :
Se dégager des responsabilités en disant qu'au "plan local le système a été mal renseigné" et que "le calculateur a mal fonctionné" revient à avouer que le système a été mal conçu et mal déployé. En terme de gestion de projet et de maîtrise d'ouvrage c'est de l'amateurisme. Ce qui prouve aussi que les décideurs étaient incompétents et la gestion de crise qui a suivi les problèmes n'a pas été capable de prendre les bonnes décisions. Les responsabilités sont faciles à établir, un audit externe peut les trouver sans difficultés. Mais peut-on virer un chef de cabinet, un SGA, des généraux, et poursuivre les sous-traitants, et qui le fait ? La question est là. Hé ho, dans le ministère, y a quelqu'un ?
a écrit le 25/04/2013 à 10:53 :
Des fonctionnaires qui prennent de mauvaises décisions (pourtant, il y a pleins de commissions pour éviter ce genre d'erreur, comme quoi ça marche!), puis qui doivent se sanctionner parce qu'ils ont fait n'importe quoi. Cela n'ira pas plus loin malheureusement, mais on peut se demander comment ce prestataire informatique a pu avoir le marché alors que son système est bugué à ce point! Quelqu'un aurait peu être touché des avantages, qui sait? Il serait grand temps de réformer nos ministres, députés, parlement..., tout est trop compliqué, trop nombreux, trop opaque.
a écrit le 25/04/2013 à 10:49 :
Comment veut-il gagner une guerre s'il n'arrive même par gérer les salaires.
Réponse de le 25/04/2013 à 18:28 :
oui pendant qu'on est pas payé , on y va quand même

alors un peu de pudeur !
a écrit le 25/04/2013 à 10:44 :
Tout sauf une surprise ; un grand classique avec toujours les mêmes raisons :
- Les mêmes cabinets bidons qui sévissent dans le secteur public avec la bénédiction des copains décideurs,
- Côté client, une absence de vrais pros en systèmes d'information et gestion de projet et des instances de pilotage défaillante/absente,
- Un budget concentré sur le pilotage et la conduite du changement est non sur la conception/réalisation : vive le vaporware,
- La phase de recette (intégrateur et client) qui est toujours le parent pauvre,
CCL : projet foireux mais qui va perdurer car la "tumeur" est trop grosse ; on va maintenant parler de lotissement (payant bien sur) et de réduction du périmètre fonctionnelle, et ce, grâce à l'argent du contribuable !
Réponse de le 25/04/2013 à 11:46 :
Tout juste. Pour avoir travaillé en sous-traitance pour le projet CHORUS (officiellement 2 milliards d'Euros dépensés), qui continue à bas bruit de patiner un peu, les modifications permanentes, soit de non prises en compte d'éléments soit de changement règlementaire impactant, perturbent les réalisations. Si on y ajoute le défaut de maquette et de jeux d'essais pertinents, ces projets sont des gouffres. Mais too big to fail...
a écrit le 25/04/2013 à 10:38 :
amusant de lire le risque de "fragiliser des familles" pour des gens ont reçu indûment des "extras" qu'ils n'auraient jamais dû recevoir; autrement dit, on se goinfre d'une "erreur de la banque en votre faveur" et après on pleure pour rendre l'oseille; et si ça avait été l'inverse "erreur de la banque en votre défaveur"?
Réponse de le 25/04/2013 à 11:06 :
@tutu75 : Rassurez vous, et soyez content, ça a aussi été le cas en leur défaveur. Beaucoup n'ont pas reçu leur salaire pendant des semaines et des mois. Leurs familles en ont souffert, mais c'est "la grande muette". Ils ne sont pas allés casser des bureaux et incendier des préfectures.
Réponse de le 25/04/2013 à 14:38 :
bien dit!!!!!
Réponse de le 25/04/2013 à 14:47 :
alors dans ce cas, au lieu d'être muets, soyez solidaires dans votre grande famille ! que ceux qui ont trop perçu aident ceux n'ont rien reçu; ça aurait plus de gueule que de casser et brûler
a écrit le 25/04/2013 à 10:31 :
La responsabilité des sociétés de conseil (EUROGROUP) en charge de l'assistance au pilotage du projet et également en charge de l'assistance à maitrise d'ouvrage, donc des spécifications et des choix fonctionnels doit aussi être recherchée. Les personnels de l'administration n'ont pas toutes les compétences nécessaires à la conduite de ces grands projets et ce n'est pas le premier projet qui "plante" du fait des consultants. Dans le privé, le prix d'un bulletin de salaire pour des personnels qui sont amenés à avoir beaucoup de déplacements à l'internationnal et des primes non récurrentes oscille entre 2 et 5 euros. A comparer avec ceux du Mindef !
a écrit le 25/04/2013 à 10:30 :
FAUT ESPERER QUE NOS DEPUTES ET SENATEURS SONT PAS PAYER AVEC LOUVOIS PARCE QU IL VA FALLOIR QU IL RENDE DU POGNON
a écrit le 25/04/2013 à 10:27 :
Aucun responsable sur ce chantier ? C'est inadmissible. Il convient donc de sanctionner collectivement l'ensemble des plus hauts responsables. Il convient aussi de sanctionner durement le prestataire informatique (Steria si j'ai bien compris). On ne peut pas puiser dans la caisse de l'état, arroser sans aucun contrôle et s'en tirer comme si de rien n'était. Si comme le dit Jean-Paul Bodin "Les responsabilités sont collectives et touchent autant les services locaux que le sommet de la hiérarchie", il est impératif de sanctionner durement (je parle de peine de prison ferme) les militaires en charge, les industriel impliqués et les décisionnaires politiques de l'époque (on peut les retrouver).
Réponse de le 25/04/2013 à 14:43 :
Prison ferme pour la mauvaise execution d'un contrat? eh bah... Beaucoup de gens devraient aller en prison (probablement tous les français actifs d'ailleurs). même si ces problèmes sont tout bonnement inacceptables, et doivent impliquer des pénalités pour Steria sans doute, vous exagérez sans aucun doute
Réponse de le 25/04/2013 à 18:30 :
Ah enfin une analyse pertinente !
a écrit le 25/04/2013 à 10:24 :
Zanet @ Tout est dit. Certains sont fonctionnaires à vie ! Pourrions nous voir le temps, le jour où les fonctionnaires incompétents seront licenciés




a écrit le 25/04/2013 à 10:14 :
Ben dis donc, si les entreprises privées fonctionnaient avec de tels logiciels....
Décidément, toutes ces élites étatiques (qui sont bien évidemment les seules à détenir le savoir et les compétences,via leurs énarques) sont d'excellents gestionnaires, et savent s'entourer (et acheter) des produits d'une grande qualité.
Pauvre France...
Réponse de le 25/05/2013 à 11:52 :
non pas les entreprises privees mais seulement tous les fontionnaires de tous les ministeres , je pense que cela ce passe comme avec les militaires qui ferment leur gueule , droit de reserve oblige , peut etre qu il faudrait l abolir ce droit de reserve , on est plus en 1850
a écrit le 25/04/2013 à 9:54 :
bel exemple d'une usine a gaz bien de chez nous , comme seule notre fonction publique sait en pondre. dans le privé , le rrh et le responsable ssi serait deja au chomage. le plus pitoyable c'est le ' c'est pas ma faute c'est l'autre"

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :