Salon du Bourget : les motoristes propulsés par les succès d'Airbus et de Boeing

 |   |  669  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les motoristes ont multiplié les commandes lors du salon aéronautique du Bourget. Un succès qui atteste de la forte demande des compagnies aériennes en avions économes en kérosène.

A l'ombre des avionneurs, qui ont multiplié au salon aéronautique du Bourget les commandes fermes et les intentions d'achat pour un montant de près de 135 milliards de dollars, les motoristes ont bien sûr profité de la manne des contrats obtenus par Airbus et Boeing. Les trois motoristes - CFM International, Pratt & Whitney et Rolls-Royce - ont réalisé un très bon salon du Bourget 2013. Ainsi, CFM International, la coentreprise à 50-50 entre Safran et l'américain General Electric, a annoncé avoir engrangé pour 15 milliards de dollars de commandes au prix catalogue. Ces contrats portent sur la livraison de 660 nouveaux moteurs, dont 468 pour son nouveau moteur LEAP et les 192 autres pour son moteur CFM56, ainsi que sur leur entretien, selon un communiqué de CFM International. La compagnie malaisienne AirAsia a notamment annoncé jeudi une commande de 8,6 milliards de dollars au prix catalogue. L'accord, signé au salon aéronautique du Bourget, vise à équiper les cent A320 commandés en décembre dernier pour 7 milliards d'euros environ, a souligné AirAsia. La commande comprend en particulier 64 moteurs Leap-1A destinés à équiper des A320 Neo et 36 CFM56-5B pour les A320ceo.

Et ces chiffres n'incluent pas les deux mégacontrats remportés avant le salon du Bourget, l'un d'une valeur de 2 milliards de dollars destiné à motoriser les A320neo de Qantas/JetStar (78 LEAP-1A) et l'autre de 3,7 milliards pour Ryanair (CFM56-7B pour les Boeing 737 NG), a tenu à préciser CFM International. En 2013, les commandes s'élèvent à l'issue du salon du Bourget à 1.654 moteurs. Au total, CFM International, a livré depui sa création près de 25.000 moteurs.

Rolls-Royce et Pratt & Whitney également à la fête

Le motoriste américain Pratt & Whitney (groupe United Technologies Corp) a annoncé de son côté plus de 1.000 commandes de moteurs d'avions (PurePower, IAE V2500 et PW4000), y compris des options. Il n'a pas dévoilé le montant de ses commandes. Ces nouveaux contrats ont porté à 4.500 son carnet de commandes, options comprises, pour le moteur Purepower proposé pour le futur moyen courrier A320neo, qui doit entrer en service fin 2015, a indiqué le groupe dans un communiqué. Des contrats signés par 40 clients. Pratt & Whitney revendique être le premier motoriste pour l'A320neo d'Airbus, avec 50 % des parts de marché. Mais son concurrent CFM revendique quant à lui plus de 50 % du même marché. "2013 a été une excellente année pour le moteur PurePower et nous sommes très heureux de l'importante confiance dont nos clients font preuve à son égard", s'est réjoui le président de Pratt & Whitney, David Hess. Et de préciser que "ce moteur continue de franchir d'importantes étapes, y compris le premier vol d'essai le mois dernier du PW1100G-JM qui va équiper l'Airbus A320neo". Durant le salon Pratt & Whitney a livré le centième moteur F135 pour l'avion de combat américain de Lockheed Martin, le F-35 Lightening II. " Nous faisons également de très importants progrès sur le programme F135 (moteur qui équipera le F-35)", a expliqué David Hess.

Enfin, le britannique Rolls-Royce a augmenté son carnet de commandes lors du salon aéronautique du Bourget pour près de 5 milliards de dollars (4,7 milliards de dollars de contrats), selon un bilan publié. Le plus gros contrat a été signé avec Philippine Airlines pour fournir des moteurs Trent 700 destinés à équiper 20 Airbus A330 ainsi que leur entretien, pour un prix catalogue de 1,4 milliard de dollars. Rolls-Royce a également signé un contrat d'une valeur de 1,1 milliard de dollars avec Air France-KLM pour motoriser 25 long-courriers Airbus A350 ainsi que les futurs appareils long-courriers d'United Airlines achetés à Airbus (880 millions de dollars, y compris l'entretien). Le motoriste britannique est le seul à fournir une propulsion (Trent XWB) pour ce nouvel appareil mais la finalisation du contrat avait achoppé sur la question du lucratif entretien des moteurs, que la compagnie veut assurer elle-même. L'A350 a effectué son premier vol le 14 mai et a brièvement survolé vendredi le salon aéronautique du Bourget.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/06/2013 à 9:55 :
le Trent 700 motorise l'A330 et non l'A320!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :