Défense : un nouveau système de paie des armées en 2016 ?

 |   |  535  mots
Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian veut un nouveau système de paie fiable
Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian veut un nouveau système de paie fiable (Crédits : reuters.com)
Au premier semestre 2015, le ministère de la Défense choisira le prestataire, qui développera le nouveau logiciel de paie des armées.

En tant que Breton, Jean-Yves Le Drian ne lâchera pas le dossier Louvois, le désastreux logiciel de paye de l'armée de terre, de la marine et du service de santé des armées, tant qu'il ne sera pas complètement remis au carré. C'est d'ailleurs l'objet de sa venue ce jeudi à la Direction générale de l'armement (DGA) à laquelle le ministre de la Défense a confié le projet d'un nouveau logiciel, baptisé pour le moment "Source Solde", qui sera hébergé à terme au sein de la direction interarmées des réseaux d'infrastructure et des systèmes d'information, la Dirisi. Une façon de dire aux militaires, "je m'occupe de vous et de vos problèmes".

La DGA va donc présenter au ministre des prototypes de logiciel de paie sur la base d'un panel de 600 militaires anonymisés, qui ont été fournis par trois groupements retenus sur les cinq présents au départ pour participer en février au dialogue compétitif : l'américain Accenture associé au canadien CGI, le français Atos associé à Steria et enfin Sopra et sa filiale HR Access, selon nos informations, que la DGA n'a pas souhaité commenter.

"Nous avons choisi de travailler avec une approche de petits pas", a expliqué la directrice du programme du futur logiciel de paie, l'ingénieur général de l'armement Caroline Gervais. "Cela signifie que nous allons construire étape après étape, avec les industriels, un démonstrateur qui sera le mieux adapté au besoin, étant de mieux en mieux affiné par des séquences consécutives d'amélioration et d'adaptation au besoin opérationnel", a précisé  l'officier du programme du futur logiciel de paie, le colonel Patrick Mérian.

Un nouveau système de paie à partir de 2016

Au premier semestre 2015, la DGA choisira le prestataire, qui développera leur solution pour une première mise en œuvre en 2016, a-t-elle précisé. Dans le contrat, le prestataire retenu s'engage à livrer dès 2015 une version pilote, qui devra être capable de dialoguer avec 18 systèmes d'informations du ministère de la Défense ainsi que quatre systèmes d'information RH (Ressources humaines Armée de terre, marine, Armée de l'air et Service de santé des armées). La phase de réalisation inclut le développement, les tests et évaluations (en autonomie puis avec les systèmes d'information en interface), le déploiement de la solution chez les utilisateurs, qui seront guidés dans leur appropriation de ce nouveau système par une formation, et un accompagnement de l'utilisation de ce système pendant les premières années.

Puis l'industriel devra livrer dès 2016 une première version du nouveau système, qui fonctionnera en parallèle avec Louvois, qui continue à dysfonctionner. "Un test grandeur nature", souligne Caroline Gervais. Source Solde devra être capable de gérer sans bug 250 critères de rémunération pour les 250.000 soldes des militaires, dont 50 % évoluent d'un mois sur l'autre. Ce qui représente une enveloppe budgétaire d'environ 12 milliards d'euros par an. Enfin, "le déploiement complet devrait être effectif en 2017", avait expliqué début octobre le secrétaire général pour l'administration (SGA), Jean-Paul Bodin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/12/2014 à 13:40 :
Bien mais il faut savoir combien l'échec de louvoi nous a coute, ensuite quel sera la fiabilité du nouveau sisteme, qui sera responsable si cela ne fonctionne pas .... Car actuellement se sous les militaires qui ne sont pas payer correctement.... Et cela est insupportable pour ses pauvre gents.
a écrit le 05/12/2014 à 11:45 :
Y a-t-il eu des parts du projet Louvois non payées aux fournisseurs pour non atteinte des cahiers des charges ? Ou alors comme d'hab, l'état français a payé 400M€ un système qui ne marche pas (et surement rubis sur l'ongle, contrairement à la PME locale qui elle atteindra 120 jours le paiement de sa facture).
Réponse de le 05/12/2014 à 20:36 :
L'état n'a jamais su faire un cahier des charges. Ca a toujours été les patrons qui l'établisse, en gros ceux qui n'y connaissent rien... Alors les civils ne sont certainement pas fautifs.
a écrit le 05/12/2014 à 11:10 :
Etant donné que bien souvent les difficultés liées à ces projets sont majoritairement dues aux cahiers des charges mal faits, une règlementation modifiée en permanence impliquant des "rectifications" onéreuses de périmètre, fonctions et délais, et des assistances à maîtrise d'ouvrage et d'oeuvre plutôt peu efficaces, je ne vois pas en quoi le futur projet se déroulera mieux que le précédent. Voir Chorus, le super outil des Finances Publiques. On en reparle en 2016?
a écrit le 04/12/2014 à 22:20 :
Général Pinatel : "BHL c'est une Nabilla qui s'occupe de politique étrangère"
a écrit le 04/12/2014 à 18:30 :
A quand la remise en service des bouliers ?
a écrit le 04/12/2014 à 18:06 :
A propos, puisque nos agences n'en parlent que du bout des lèvres (si bien que le sujet ne soit pas repris par la grande presse parisienne) la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) a condamné la France à compenser le "préjudice moral" subi par des pirates somaliens qui avaient attaqué des navires français en 2008. Décidément, l'armée nationale n'est pas sur un nuage rose ces derniers temps...
Réponse de le 05/12/2014 à 10:56 :
Bonjour,
Il faudrait surtout que la Cour Européenne ne fonctionne pas toujours à sens unique? D'ailleurs on pourrait la supprimer et personne ne dirait rien, à part les pirates bien sûr.
a écrit le 04/12/2014 à 16:54 :
Et je parie que c'était "une reforme" pour faire des économies mais qui c'est planté allégrement!
Réponse de le 04/12/2014 à 21:35 :
NS a voulu que ça s'applique rapidement, les gendarmes et ? douanes ? y ont pour l'instant échappé, l'armée de l'air aussi, je crois. Ça n'a pas été géré, pas de responsable, d'organisateur, de chef d'orchestre (pas motivés ?). Et 1200 primes différentes. Simplifier d'abord !
a écrit le 04/12/2014 à 15:59 :
Excellent départ du projet de refonte de la paie
Après quelques mois, les Cahiers des Charges seront reconnus par tous comme incomplets
Après ce constat le cout du projet augmentera de 20 à 30 % et les délais vont augmenter
Enfin, au vu des délais, le projet sera "repasser" au prochain gouvernement qui remettra à plat le projet etc ...
Et NOUS paierons ces incompétents notoires en gestion que sont NOS politiciens
C'est cela qu'il faut arriver à éradiquer
a écrit le 04/12/2014 à 14:31 :
Le nouveau système va s'appeler "lance-pierres" parce que franchement, allez se faire casser la gueule sur l'autel des ambitions politiques des uns et des autres, qui ne seront même pas reconnaissants, ne mérite pas plus :-) Étudiez un peu le passé de vos familles avant de vous engager !!!
a écrit le 04/12/2014 à 13:56 :
Steria a fusionné avec Sopra en 2014 au dépend d'Atos et aujourd'hui Atos et Steria s'associe entre autre face à Sopra pour répondre à un marché public. C'est sur, le nouveau système va bien fonctionner pour ponctionner l'argent public !
a écrit le 04/12/2014 à 13:52 :
Si l'armée française était innombrable, peut-être faudrait-il un système de paie bien adapté, mais ses effectifs ne dépassent guère ceux de grosses multinationales, alors pourquoi ne pas utiliser un système déjà rodé qui existe depuis des décennies, quitte à faire quelques modifications de second ordre. 400 millions foutus à la poubelle avec Louvois pendant qu'on continue à pressurer le citoyen avec les meilleurs arguments du monde, ça commence à bien faire...
a écrit le 04/12/2014 à 13:30 :
Un système de paie de fabrication américaine ce serait le plus fiable.
Réponse de le 04/12/2014 à 18:41 :
Puisque tu aimes tellement les ricains alors pourquoi tu ne déménages pas aux Etats-Unis ? ou à Kiev ?
Réponse de le 09/12/2015 à 17:55 :
yes c'est ce que je dis aux gens qui roule en audi.. pourquoi tu pars pas en allemagne si t'aime autant ces voitures ?
a écrit le 04/12/2014 à 13:24 :
On aurait pu réduire à Une RH et suprimer les 18 systèmes d information et sans doute licencier tous les énarques qui on pondus cette usine a gaz

On ne parle pas de sanctions sur les responsables du fiasco
Ils aurons sans doute une promotion

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :