A400M : une épine dans le pied du géant Airbus Group

 |  | 198 mots
Lecture 1 min.
(Crédits : © Christian Hartmann / Reuters)
Le président exécutif d'Airbus Group Tom Enders estime que le groupe pourrait livrer 16 A400M en 2015. En revanche, il n'a pas été en mesure de dévoiler un nouveau calendrier de livraisons.

Mais que fait Airbus Group avec l'A400M? Lors de la présentation des résultats du groupe aéronautique et de défense, le président exécutif d'Airbus Group Tom Enders n'a pas été en mesure de dévoiler le nouveau calendrier de livraisons de l'avion de transport de troupes européen A400M. Pourtant, certains dirigeants de la division d'Airbus Defence and Space estimaient en janvier que Tom Enders pourrait dévoiler le nouveau calendrier de livraisons fin février lors de la présentation des résultats du groupe de 2014.

Mais Tom Enders a simplement précisé que le groupe avait livré huit appareils en 2014 et il "pense" que Airbus Defence and Space "pourrait doubler les livraisons en 2015". Il a souligné que son groupe restait mobilisé "pour faire face aux différents défis opérationnels, notamment la montée en cadence et les coûts de l'A350 et de l'A400M". "Le planning des améliorations militaires progressives et des livraisons associées est actuellement en cours de négociation avec les clients, pour refléter la situation du programme et le calendrier des livraisons révisés", a seulement indiqué le groupe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/02/2015 à 9:03 :
Ce programme avait tous pour réussir, un besion important de remplacement des transals dans les armee occidental, un bon carree de commande à l'exportation, mais voila des probleme technique non metrisser ( moteur) et surtout une incapacité à produire les avion commander ( s'est vrai il y a pas des chômeurs dans toute l'Europe), ensuite une incapacité a developer un produit suffisamment modulable pour répondre a la clientèle... Bien ils y a beaucoup de reproche à faire a cette entreprise, et il est importat de remettre les chose a leur place.... Ils doit y avoir des sanction contre les tete responsable...'
a écrit le 27/02/2015 à 14:56 :
Il faut se souvenir que l'origine des déboires (comme quoi les gens ont la mémoire courte) provient des défauts de câblage étudié et réalisé par les allemands (ils mont également raté le câblage d'un hélicoptère). Ce sont de bons travailleurs manuels des ingénieurs passables qui pompent et utilisent ce que font les autres et des gestionnaires sérieux mais très radins avec leurs personnels qui frisent la misère. Il fallait le dire.
Réponse de le 27/02/2015 à 16:43 :
Vous confondez avec l'A380 qui a effectivement été retardé par des problèmes de câblages, dus aux méthodes et outils informatiques différents utilisés en France et Allemagne. Pour l'A400M c'est différent et plus complexe. En particulier à cause des différents besoins et leurs évolutions, ainsi que des problèmes de moteurs. Vos remarques sur le allemands sont un peu naïves. Renseignez vous avant de faire des "rappels" erronés.
Réponse de le 27/02/2015 à 18:56 :
Ces fameux problèmes de câblages ne venaient pas du fait que les français n'utilisent pas les mêmes technologies que les ingénieurs allemands? Le ridicule ne tue pas mais ne prenez pas de risques gardon...
a écrit le 27/02/2015 à 13:34 :
Airbus Defense and Space ..... Echecs sur échecs, problèmes sur problèmes ....
Sinon le dernier Antonov à l'air pas mal.
Réponse de le 01/03/2015 à 0:26 :
-Dans les boites Françaises ou supposée l'être, il y a plus de chefs que d'executants ! ça rappelle les pays de dictatures ! résultat, comme chaque cheffaillon veut faire croire que lui seul a raison, les ordres, contre-ordres, et changements de "politiques entreprenariales", se succèdent à un rythme effrenné, et on va au fiasco !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :