Airbus Helicopters convoite le contrat géant de l'US Navy : 130 hélicoptères en jeu

 |   |  426  mots
(Crédits : Airbus Helicopters)
L'US Navy va publier le 22 janvier prochain un appel d'offres pour l'achat de 130 hélicoptères d'entraînement militaire. Airbus Helicopters présentera son H135. En cas de victoire, il créera une nouvelle chaîne d'assemblage final à Colombus, dans le Mississippi.

Airbus Helicopters affûte ses armes. En préparation depuis de longs mois, la bataille des hélicoptères d'entraînement de l'US Navy va entrer dans le dur. Un contrat géant portant sur 130 appareils. Souhaitant remplacer ses vieux TH57 Sea Rangers de l'américain Bell, la Marine américaine va publier le 22 janvier un RFP (Request for Proposal) dans lequel elle exprimera le cahier des charges de l'appel d'offres. Les industriels intéressés auront quatre mois pour formuler leur offre. Le résultat sera connu en fin d'année. En octobre, la Navy demandait des premières livraisons au plus tard 12 mois après l'attribution du contrat.

Airbus présentera son H135, un bimoteur multimissions, déjà utilisé pour des missions d'entraînement dans 13 pays, dont l'Allemagne, la Suisse, le Royaume-Uni, l'Australie et le Japon. Selon Rotor & Wings International, le H135 devrait se trouver en compétition avec le TH 119, un monomoteur de Leonardo, et le 407GXi de Bell.

"La Marine a publié un avis d'appel d'offres... et nous sommes convaincus que le H135 est l'appareil idéal pour cette mission", a déclaré ce mardi à Colombus (Mississippi), Scott Tumpak, en charge des programmes militaires au sein de la filiale américaine d'Airbus Helicopters.

Nouvelle ligne d'assemblage à Colombus en cas de victoire

En cas de victoire, Airbus créera une nouvelle chaîne d'assemblage final (avec des embauches à la clé) sur son site de Colombus, où sont déjà assemblés les H125, un hélicoptère civil, et les UH-72 Lakota utilisés pour la formation des pilotes de l'US Army.

Le contrat des H135 est crucial pour gonfler le carnet de commandes du site de Colombus. Depuis sa première livraison en 2006, 435 Lakota ont été livrés à l'armée américaine. Il en resterait encore moins d'une cinquantaine à livrer, selon Airbus. De quoi assurer la production jusqu'en 2021.

Airbus Helicopters, un acteur de poids aux États-Unis

Airbus Helicopters est un acteur de poids sur le marché américain des hélicoptères. Dans le militaire, avec près de 16% de part de marché, il se situe en troisième position derrière Sikorsky (53%) et Boeing (22%) - qui détiennent donc à eux deux 75% du marché-, et devant Bell, 4e avec 8%.

En revanche, sur le marché civil, Airbus est devant. En 2017, sa part de marché sur les prises de commandes d'hélicoptères civils s'élevait à 72% en 2017, contre 47% en 2015. En termes de livraisons d'hélicoptères civils, Airbus détient 52% de parts de marché, loin devant ses rivaux Bell (32%), Leonado (10%) et Sikorsky (3%).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/01/2019 à 16:16 :
Je souhaite pleine réussite à ce fleuron européen qui a montré la route d'une grande industrie européenne. Industrie qui s'embourbe dans des méandres de souveraineté politiques, satellites,armement terrestre, des bisbilles d'industriels Naval Groupe/ Fincantieri mais aussi d'une commission qui sous prétexte de défendre le consommateur???? refuse les grandes alliances Siemens/ Alstom tout cela pour le plus grand bonheur des US, de la Russie et demain sur tous les marchés de la Chine.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :