Aller-retour express de SpaceShipTwo (Virgin Galactic)

 |  | 247 mots
Lecture 1 min.
Virgin Galactic prévoit d'emmener des passagers capables de payer des centaines de milliers de dollars, flotter quelques minutes à la frontière de l'espace.
Virgin Galactic prévoit d'emmener des passagers capables de payer des centaines de milliers de dollars, flotter quelques minutes à la frontière de l'espace. (Crédits : Virgin Galactic)
Le vaisseau spatial de Virgin Galactic a dû faire demi-tour samedi lors d'un vol d'essai. Il est retourné sur la Terre avec ses deux pilotes en raison d'un problème technique.

Le vaisseau spatial de Virgin Galactic, SpaceShipTwo, a dû faire demi-tour samedi lors d'un vol d'essai, et retourner sur la Terre avec ses deux pilotes en raison d'un problème technique, a indiqué la compagnie sur son compte Twitter. "La séquence d'allumage du moteur du lanceur ne s'est pas terminée", a expliqué la société de tourisme spatial Virgin Galactic, assurant que le vaisseau et l'équipage "sont en grande forme".

SpaceShipTwo avait décollé de la base de Spaceport America, au Nouveau-Mexique, à 15H24 GMT. Mais ses deux pilotes ont dû faire demi-tour, et sont revenus à leur point de départ un peu plus d'une heure plus tard, à 16H45 GMT, selon le compte Twitter. "Nous avons plusieurs moteurs prêts à Spaceport America. Nous allons vérifier le vaisseau et reprendre le vol bientôt", a précisé Virgin Galactic, sans donner d'autre détail.

Tourisme spatial

La compagnie prévoit d'emmener des passagers capables de payer des centaines de milliers de dollars, flotter quelques minutes à la frontière de l'espace. SpaceShipTwo doit embarquer ses premiers passagers dans l'espace en 2021, et 600 personnes auraient d'ores et déjà acheté leur billet pour ce premier vol pour la somme de 250.000 dollars. Cela donnerait le coup d'envoi des vols commerciaux de tourisme spatial.

Le développement du vaisseau de Virgin Galactic, baptisé SpaceShipTwo, a été retardé notamment par un accident en 2014 lorsqu'une erreur de manipulation d'un des deux pilotes avait provoqué la désintégration de l'appareil en vol.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/12/2020 à 19:11 :
et les rejets de CO² dans tout ça ? Les nantis ont ils des privilèges en la matière pour se distraire quelques minutes ? Ridicule ! Reconnaissons la prouesse technique... malheureusement d'une autre époque., celle d'avant la COP 21.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :