Armement : mais qu'a vendu la France au Botswana en 2016 ?

 |   |  317  mots
Le Botswana est entré dans le club des dix premiers clients de l'industrie de défense française en 2016 en signant un contrat d'environ 300 millions d'euros avec MBDA.
Le Botswana est entré dans le "club" des dix premiers clients de l'industrie de défense française en 2016 en signant un contrat d'environ 300 millions d'euros avec MBDA. (Crédits : MBDA)
Le missilier MBDA a vendu en 2016 au Botswana des systèmes de défense aérienne (missiles Mistral et VL-Mica) pour environ 300 millions d'euros.

Comme chaque année, le rapport au Parlement sur les exportations d'armement de la France révèle quelques surprises. Celui de 2017 ne fait pas exception à la règle. La France a vendu l'année dernière 304,2 millions d'euros de systèmes d'armes au... Botswana. Une belle commande qui a permis à ce pays d'Afrique Australe, coincé entre l'Afrique du Sud, le Zimbabwe et la Namibie, d'entrer dans le "club" des dix premiers clients de la France en 2016. Le Botswana est seulement précédé par l'Inde (7,99 milliards), l'Arabie Saoudite (764,4 millions), Singapour (646,6 millions), l'Égypte (623,9 millions), le Canada (446,5 millions), l'Australie (351,9 millions) et les Émirats Arabes Unis (323,9 millions).

C'est le missilier européen MBDA qui a décroché en 2016 le contrat le plus inattendu de cette ampleur en vendant au Botswana, qui est régulièrement placé au premier rang des pays africains en matière de gouvernance et de transparence, des systèmes de défense aérienne (Mistral et VL-Mica), selon des sources concordantes. Un armement qui est défensif. D'ailleurs le Parlement du Botswana a voté et adopté cette commande. L'année dernière, l'armée botswanaise a reçu un hélicoptère Super Puma d'occasion vendu par l'Espagne et 14 lance-missile français. Au total, les livraisons d'armes françaises se sont élevées l'an dernier à 8,5 millions d'euros (2,1 millions en 2015).

Des Gripen pour le Botswana?

L'armée botswanaise est également très intéressée par l'achat d'avions de combat suédois Gripen (entre 8 et 12) pour remplacer ses vieux F-5. Elle négocie actuellement avec le constructeur Saab cette commande tout en regardant des avions russes et chinois. Pour sa part, la France a accordé en 2016 quinze licences d'exportation aux industriels de la défense français (contre 5 en 2015). Soit un montant de 567 millions d'euros. On verra si les industriels français ont fait au Botswana une percée durable... ou un simple coup commercial.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/07/2017 à 7:54 :
Pour des dirigeants qui prônent la paix , à qui veut les entendre , ce n'est pas très glorieux ?
Réponse de le 10/07/2017 à 8:40 :
Vous oubliez la célèbre formule : "si tu veux la paix, prépare la guerre"
Réponse de le 10/07/2017 à 9:01 :
Sans la Force pour l'appliquer, la Justice et la Souveraineté ne sont que du bavardage.
Réponse de le 10/07/2017 à 11:28 :
La paix sert avant tout à préparer la guerre suivante et de toute façon la guerre économique fait rage partout dans le monde.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :