Défense : Arquus est prêt à livrer immédiatement 300 véhicules aux armées en dépit du Covid-19

 |   |  614  mots
Près de 35% des effectifs habituels sur le hub de Garchizy (Nièvre) sont mobilisés dans le plus strict respect des obligations sanitaires, afin d'assurer les réceptions, le conditionnement des pièces de rechange, la préparation et l'expédition vers les régiments de kits prioritaires.
Près de 35% des effectifs habituels sur le hub de Garchizy (Nièvre) sont mobilisés "dans le plus strict respect des obligations sanitaires", afin d'assurer les réceptions, le conditionnement des pièces de rechange, la préparation et l'expédition vers les régiments de kits prioritaires. (Crédits : Arquus)
Arquus a réalisé "un inventaire complet des moyens qui pouvaient être rapidement mis à disposition des armées". Il a permis d'identifier des parcs de près de 300 véhicules blindés ou non blindés, neufs ou revalorisés.

En dépit de la crise sanitaire provoquée par le virus du Covid-19, les industriels de la défense poursuivent leurs livraisons aux forces à la demande du ministère des Armées. C'est le cas d'Arquus. Dans le cadre de son plan de continuité d'activité destiné à soutenir au mieux l'armée de Terre, le spécialiste des blindés légers a réalisé la semaine dernière "un inventaire complet des moyens qui pouvaient être rapidement mis à disposition des armées". Pour aider les armées à faire face à la multiplication des engagements, Arquus met à leur disposition l'ensemble de ses parcs de véhicules immédiatement disponibles, ainsi que ses capacités en matière de soutien.

Près de 300 véhicules prêts à livrer

Cet inventaire a notamment permis d'identifier des parcs de près de 300 véhicules blindés ou non blindés, neufs ou revalorisés, présents sur tous les sites d'Arquus. "Un dialogue a été aussitôt établi avec la direction générale de l'armement (DGA) et la structure intégrée du maintien en condition opérationnelle des matériels terrestres (SIMMT) pour permettre la livraison de ces moyens, principalement destinés à l'armée de Terre, malgré la suspension des activités des sites de production", a expliqué Arquus dans un communiqué publié mardi.

Dans ce contexte, le service de la qualité de la DGA a pu procéder aux opérations de vérification sur le site de Garchizy, de 13 VAB spécialement adaptés aux exigences des opérations extérieures. A l'issue de cet examen, les 13 VAB ont pu être remis à l'armée de Terre. Ils complètent une série de 40 véhicules initiée l'année dernière, qui permettra de renforcer les moyens à disposition des forces engagée sur Barkhane. C'est aussi le cas d'un lot de 100 véhicules légers tactiques polyvalents non protégés VT4 fabriqués à Saint-Nazaire. Il a été livré en fin de semaine dernière. Un autre lot de VT4 devrait suivre cette semaine.

Arquus au soutien

Arquus a également veillé à maintenir ses activités de soutien. Des équipes dédiées ont ainsi été maintenues en place sur les différents sites afin d'assurer la réception et la livraison de pièces et organes de rechange. Ces équipes permettent d'assurer, autant que possible, le soutien de parcs extrêmement sollicités, comme les 10.000 camions du contrat MSS PL (TRM10.000, TRM2.000, VLRA, GBC 180), qui portent aujourd'hui la logistique de l'armée de Terre, ou encore les VAB, VBL et PVP qui composent l'essentiel des véhicules engagés en opérations. Arquus a par ailleurs mainteu les livraisons de pièces détachées afin de soutenir les parcs de blindés VBCI et du système d'artillerie sur camion, Caesar.

Au hub de Garchizy (Nièvre), en charge de la logistique des pièces et de rechange des véhicules soutenus par Arquus, "ce sont ainsi près de 35% des effectifs habituels qui sont mobilisés aujourd'hui, dans le plus strict respect des obligations sanitaires, afin d'assurer les réceptions, le conditionnement des pièces de rechange, la préparation et l'expédition vers les régiments de kits prioritaires", a expliqué le groupe spécialisé dans les armements terrestres. Enfin, le réseau de concessions Renault Trucks, sur lequel Arquus s'appuie pour le soutien des camions et VT4 de l'armée de Terre, est aujourd'hui encore en partie opérationnel pour les opérations de maintenance habituelle. Soit plus de la moitié du réseau. Ce qui représente une centaine de concessions réparties dans toute la France DOM-COM inclus.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :