Armements terrestres : Arquus roule vers une nouvelle croissance en 2020

 |   |  571  mots
Arquus a livré 2.156 véhicules blindés en 2019 : 65 VAB MK3, 223 Sherpa, 1.276 MSVS, 500 Trapper (VT4), 92 Griffon et 61 Bastion.
Arquus a livré 2.156 véhicules blindés en 2019 : 65 VAB MK3, 223 Sherpa, 1.276 MSVS, 500 Trapper (VT4), 92 Griffon et 61 Bastion. (Crédits : Reuters)
Après une croissance de 25% de son chiffre d'affaires en 2018, Arquus a fait mieux en 2019 : + 38%. Son PDG Emmanuel Levacher prévoit une croissance de 10% en 2020.

Que de mystères pour la présentation des résultats d'Arquus... Car le groupe suédois Volvo Group interdit même à sa filiale française de communiquer son chiffre d'affaires annuel et, encore moins, son résultat financier. Ce qui est parfaitement ridicule. Dans les résultats annuels 2019 de Volvo Group, Arquus n'apparaît d'ailleurs nulle part. Ce que l'on sait officiellement par le PDG d'Arquus Emmanuel Levacher, qui respecte de façon légitime la consigne de sa maison mère : Arquus a enregistré l'année dernière une progression de 38% du chiffre d'affaires par rapport à 2018, une année où l'entreprise a réalisé un chiffre d'affaires d'environ 450 millions d'euros, selon nos informations.

Résultat, on peut donc évaluer le chiffre d'affaires 2019 d'Arquus autour de 600 millions d'euros, dont 42% réalisés à l'export. Le groupe a livré 2.156 véhicules blindés : 65 VAB MK3, 223 Sherpa, 1.276 MSVS au Canada sur un total de 1.587, 500 Trapper (VT4) ainsi que 92 Griffon, sur lequel Arquus revendique 40% de la valeur d'un véhicule blindé, à la France, et, enfin, 61 Bastion en Afrique (G5 Sahel). Ce qui a représenté 562.000 heures de travail en 2019. "Un record", a assuré le patron d'Arquus, dont 95% de ses 1.250 fournisseurs sont français.

Sur une belle trajectoire de croissance

Indéniablement Arquus est vraiment sur une belle trajectoire de croissance. "On est très satisfait de 2019, une grande année", a affirmé Emmanuel Levacher. Après une hausse de son chiffre d'affaires de 25% en 2018 et 38% en 2019 (soit 72% sur deux ans, selon le PDG d'Arquus), Emmanuel Levacher prévoit une "croissance de 10%" en 2020. Pour tenir la cadence, la filiale de Volvo Group s'appuie sur un carnet de commandes robuste estimé à 5,8 milliards d'euros à fin 2019, dont 1,5 milliard de contrats affermis. L'année dernière, Arquus a totalisé 1,2 milliard d'euros de commandes, dont 750 millions fermes. Soit un book-to-bill (ratio commandes sur chiffre d'affaires) supérieur 1. En 2020, le Groupement momentané d'entreprises (Nexter, Arquus et Thales) va livrer 128 nouveaux Griffon, et les cinq premiers Jaguar à l'armée de Terre française, dont un premier exemplaire au premier semestre.

Parmi les contrats emblématiques obtenus à l'export en 2019, Arquus, qui a un portefeuille de 60 pays clients, participe au mégacontrat Camo (véhicules blindés) en Belgique mis en vigueur l'année dernière (214 millions d'euros pour Arquus sur un total de 1,5 milliard), a vendu 36 nouveaux véhicules blindés Bastion et des camions au G5 Sahel (Niger, Tchad, Sénégal) ainsi que des blindés au Moyen Orient. En revanche, Arquus a laissé échapper une commande aux Pays-Bas (1.000 véhicules tactiques protégés 4x4 de 11 à 12 tonnes) en raison d'un dumping sur les prix par son concurrent Iveco (20% moins cher). En France, Arquus a notamment signé une commande de 1.000 VT4 supplémentaires.

Support de la France

Clairement, Arquus peut s'appuyer sur la France pour pérenniser son activité grâce à la loi de programmation militaire 2019-2025 tant sur le volet des fabrications neuves que sur le maintien en condition opérationnelle (MCO), qui représente 35% du chiffre d'affaires. Ainsi, 50% des 1.872 Griffon devront avoir été livrés d'ici à 2025. En outre, deux appels d'offres importants à venir intéressent beaucoup Arquus : renouvellement de la flotte de camions des forces françaises et véhicules blindés d'aide à l'engagement (VBAE). A l'export, Arquus peut viser un nouveau grand contrat au Koweït (VAB Mark 3) ou au Qatar avec le VBCI de Nexter, une éventuelle commande qui pourrait également gonfler son carnet d'environ 300 millions d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/03/2020 à 12:18 :
Bonjour,
J'ai du mal à croire que Arquus prenne 40% de la valeur d'un Griffon/Jaguar, alors que pour le contrat Camo (donc véhicules strictement identiques), ils ne récupèrent "que" 214 millions de 1.5 milliards. Avec un rapide produit en croix, on arrive à un peu moins de 15%.
Cordialement.
a écrit le 26/02/2020 à 20:58 :
Bravo cela donne du travail à l’entreprise mais de plus en plus dans la fourniture de composants pour d’autres fabricants de véhicules ou dans des pièces de rechange. Déclassement en cours avant une vente à NEXTER ?
a écrit le 26/02/2020 à 9:09 :
Précision, au Canada, le Medium support vehicle system est un simple camion, pas un véhicule blindé.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :