Eurodrone : l'Espagne fait enfin décoller le programme européen de drone MALE

L'Espagne a alloué un budget de 1,73 milliard d'euros pour le drone MALE européen (quatre systèmes, plus deux en option) auquel participent également l'Allemagne, la France et l'Italie.
Michel Cabirol

2 mn

Le conseil des ministres espagnol a autorisé le financement du développement, de la production et du soutien d'un système aérien piloté à distance (RPAS) européen
Le conseil des ministres espagnol a autorisé le financement du développement, de la production et du soutien d'un système aérien piloté à distance (RPAS) européen (Crédits : Airbus)

L'Eurodrone est enfin sur la piste de décollage. L'Espagne a alloué un budget de 1,73 milliard d'euros pour le drone MALE européen (quatre systèmes, plus deux en option) auquel participent également l'Allemagne, la France et l'Italie. Le conseil des ministres espagnol a autorisé mardi le financement du développement, de la production et du soutien d'un système aérien piloté à distance (RPAS) européen, programme piloté par l'OCCAR (Organisation conjointe de coopération en matière d'armement). Un accord qui, comme l'a twitté Michael Schoellhorn, "ouvre la voie à la signature d'un contrat sur ce programme collaboratif clé, qui renforce l'autonomie stratégique de l'Europe et la souveraineté".

L'Espagne participe au programme à hauteur de 23 % et son retour industriel est estimé à un minimum de 19 %. Afin de répondre aux besoins financiers de l'Eurodrone, le ministère de l'Industrie, du Commerce et du Tourisme espagnol avancera les crédits pour le compte du ministère de la Défense, qui remboursera à partir de 2029. Il financera 1,42 milliard d'euros entre 2022 et 2028, dont 293,4 millions cette année. En outre, le ministère de la Défense financera le soutien logistique de l'Eurodrone à hauteur de 150,5 millions d'euros sur la période 2028/2034.

21 systèmes et 63 drones

De son côté, l'Allemagne a approuvé un budget de 3,1 milliards d'euros (12 systèmes et 21 drones). Dans le projet de loi de finances initiale, Bercy a autorisé le ministère des Armées à engager 2 milliards pour l'acquisition de 4 systèmes (12 drones). Enfin, l'Italie met 1,9 milliard d'euros au total sur la table, dont 285 millions sur la période 2021-2023, pour acquérir 5 systèmes (15 drones). Les quatre pays se sont engagés à acquérir 21 systèmes et 63 drones (options comprises).

En principe, les industriels livreront en 2027 le premier système à l'Allemagne, qui a pris en 2015 le leadership sur ce programme. Outre Airbus, Dassault Aviation et Leonardo, quatre équipementiers de premier rang (Thales, l'allemand Hensoldt, l'espagnol Indra et l'italien Elettronica) sont également montés à bord de l'Eurodrone.

Michel Cabirol

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 26/01/2022 à 13:08
Signaler
Le serpent de mer qu'est l'Eurodrone va donc finalement prendre corps. "Grâce" à ce programme, nos forces armées seront donc livrées, à l'horizon 2030, d'un énorme drone, lent, vulnérable et cher, donc disponible en quantité homéopathique (4 systèmes...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.