F-35 : La Belgique a-t-elle été trop naïve avec Lockheed Martin et les Etats-Unis ?

Les négociations entre la Belgique, qui souhaite obtenir des compensations (offset) dans le cadre du contrat F-35, et Lockheed Martin restent très difficiles.
Michel Cabirol

2 mn

Le département d'état à la défense américain avait prévu en janvier 2018 que des accords de compensations seront nécessaires.
Le département d'état à la défense américain avait prévu en janvier 2018 que "des accords de compensations seront nécessaires". (Crédits : INTS KALNINS)

Avec l'acquisition de 34 F-35A en octobre 2018 (4 milliards d'euros), la Belgique a-t-elle été trop naïve avec Lockheed Martin et les Etats-Unis ? C'est ce que laisse entendre le journal belge L'Echo, qui écrit que les retombées économiques liées à ce contrat de 3,8 milliards d'euros ne seront pas très élevées. Selon le quotidien belge, l'industrie du sud du pays doit s'attendre au mieux à 700 millions d'euros de retours industriels sur la durée de vie du contrat, de la part du constructeur Lockheed Martin et du motoriste Pratt & Whitney, selon des estimations réalisées par des experts pour la Région wallonne. Les quatre premiers F-35 belges arriveront à Florennes en 2025 alors qu'ils étaient initialement attendus en 2023 comme l'avait alors annoncé l'ancien ministre belge de la défense, Steven Vandeput.

"Ce montant concerne les scénarios les plus optimistes et porte à la fois sur une participation à la fabrication d'éléments du F-35 et sur la maintenance des appareils pendant au moins une quinzaine d'années", a souligné le journal belge.

A titre de comparaison, à l'époque, Dassault Aviation, qui proposait le Rafale, avait promis à la Belgique des retours équivalents à au moins 100% de l'investissement initial (3,8 milliards), allant même jusqu'à parler de 20 milliards sur la durée de vie du programme, en y incluant il est vrai pour ce calcul, l'activité existante des membres du consortium Rafale en Belgique.

Des négociations dures

Selon l'Echo, Lockheed Martin n'a non seulement rien promis de concret, mais laisse planer le doute sur le contour de ces futurs contrats, multipliant les contraintes ou évoquant le "secret défense" quand il s'agit de donner des précisions. Pourtant, le département d'état à la défense américain avait prévu en janvier 2018 que "des accords de compensations seront nécessaires". "Toutes les compensations seront définies dans le cadre de négociations entre l'acheteur et le vendeur", a-t-il expliqué.

Enfin d'après les informations de l'Echo, une réunion doit se tenir ce mercredi entre la Première ministre Sophie Wilmès et le manager du programme F-35 chez Lockheed Martin, Greg Ulmer.

Michel Cabirol

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 56
à écrit le 20/09/2021 à 14:22
Signaler
A compte là, l'Europe n'a plus lieu d'exister, vu la majeure partie des pays achètent américainset acceptent totalement cette domination américaine, je ne vois ce qu'on peut faire dans cette Europe.

à écrit le 24/05/2020 à 20:41
Signaler
Vivement que le choix suisse soit connu. Aucune chance pour le F35. Ce sera le F18 Super Hornet Block III ou le Rafale F4. Seuls les avions testés en 2019 seront évalués, soit le Rafale F3R et le Super Hornet Block II. Les évolutions futures ne compt...

à écrit le 11/03/2020 à 9:21
Signaler
Fallait 'il les prendre en location ? avec condition de reprise en fin.. de contrat..pannes révisions, entretiens , facturés au fabricant.. les rafales peuvent faire partie d'un parc européen de défense..à répartir.. entre états de l'otan

à écrit le 09/03/2020 à 11:01
Signaler
Comme tous les autres pays ayant été plumé par les USA avec le F-35. Les américains ont fait payé tous les surcoûts aux naïfs ayant cru que cet avion était correct. Même le plus grand think-tank de défense américain l'a totalement descendu. La pa...

le 23/03/2021 à 23:06
Signaler
Que diable la belgique est alle faire dans cette galere? La loockeed goose est un echec sans nom. Lisez tous les rapports de senat des usa, il le disent eux meme. Et virer les generaux belges corrompus qui ont pousse a ce choix.

à écrit le 06/03/2020 à 19:26
Signaler
Les Belges ont refusé un vrai projet de coopération européenne tel que proposé par Dassault, le poids de la partie flamande, pas vraiment francophile, s'étant révélé déterminant. Dommage pour les Belges! A eux de payer l'addition pharamineuse pour u...

à écrit le 06/03/2020 à 11:17
Signaler
Bien fait pour ces généraux belges qui ont absolument voulu ce joujou américain extrèmement cher au lieu de jouer l'Europe! Pourtant l'alerte était donnée par certains experts américains sur les nombreux déboires de ce projet dont la technologie "r...

à écrit le 06/03/2020 à 9:46
Signaler
La Belgique passe presque un an sur deux sans gouvernement légitime. Le pays fonctionne au quotidien parce que la gestion est déléguée aux régions et aux communes, mais sur les décisions stratégiques du ressort de l'état, ça fini toujours par se ress...

à écrit le 06/03/2020 à 9:46
Signaler
retard égale délais non respecté dons annulation de la commande a remplacer par le rafale

à écrit le 05/03/2020 à 20:10
Signaler
La Belgique est un tout petit pays, donc pourquoi faire... Cela va lui coûter très cher et je ne pense pas que cette décision soit vraiment efficiente. Cela ressemble à une mauvaise histoire... Belge.

à écrit le 05/03/2020 à 17:08
Signaler
A quoi bon, tout le monde aime la Belgique

à écrit le 05/03/2020 à 14:39
Signaler
Cher à l'achat, peu fiable, incomplet, et d'un cout d'entretien exorbitant, le F35 est très loin de tenir ses promesses et encore moins ses engagements. Choix politique, il risque bien de ne rapporter à la Belgique que des regrets..

à écrit le 05/03/2020 à 14:33
Signaler
Le Belge, naïf une fois? Pas tous, certains ont pris du "pognon" au passage.

le 05/03/2020 à 16:39
Signaler
Et vive l'Europe!!

à écrit le 05/03/2020 à 13:16
Signaler
Le choix du F35 était un acte politique de soumission aux menaces exercées par le Président Trump. Je ne crois pas que la Belgique espérait sérieusement des retombées industrielles !

le 07/03/2020 à 9:24
Signaler
Exacte ... Mais sa îls ne faut pas le dire... L'ons remerci la americains l'être venus lors de la seconde guerre mondial. Îls sont arriver avant les communistes , mais Apres les allemands ...

à écrit le 05/03/2020 à 13:15
Signaler
Le choix du F35 était un acte politique de soumission aux menaces exercées par le Président Trump. Je ne crois pas que la Belgique espérait sérieusement des retombées industrielles !

à écrit le 05/03/2020 à 11:57
Signaler
Et encore ces pauvres belges n'ont pas tout vu, quand ils seront face au coût exorbitant de l'entretien de ces belles machines, il sera toujours temps de déchanter.

à écrit le 05/03/2020 à 11:47
Signaler
Soyons logiques ! Pourquoi voulez vous que les pays étrangers achètent à la france des technologies américaines indigénisées ? Le rafale est marginalement supérieur au F16 qui fut en avance de 15 à 20 ans, se vend encore comme du petit pain encor...

le 05/03/2020 à 11:59
Signaler
N'importe quoi .... !!!

le 05/03/2020 à 12:07
Signaler
J'espère que vous avez reçu une bonne prime. Ou des cartes bancaires sans plafond.

le 06/03/2020 à 8:50
Signaler
Autant de contre vérités sur un seul post.... Vous faites fort.... Je ne vais pas passer mon temps à dézinguer toutes vos affirmations mensongères tellement grosses... qui ne passeront pas auprès de ceux qui ont -eux- un embryon de culture aéronautiq...

à écrit le 05/03/2020 à 11:03
Signaler
Les belges n'ont effectivement que ce qu'ils méritent. Pieds et poings liés avec nos "meilleurs alliés" qui feront d'eux ce qu'ils veulent. Et s'il n'y avait qu'eux! Désespérante la construction européenne de la défense.

à écrit le 05/03/2020 à 10:47
Signaler
Contre les fakes news francophones : le F35 a été choisit par israel qui passe le Karcher tous les jours impunément en syrie au nez et à la barbe des radars S400, 300 russes.

le 05/03/2020 à 12:09
Signaler
Avec ses F16 aussi, depuis plus longtemps. Ce qui en dit long sur l'efficacité des défenses anti aériennes des Soviétiques.

le 05/03/2020 à 19:28
Signaler
@ Georges ; Les avions utilisés sont plutot des F16 et les radars Russes sont désactivés volontairement selon certains accords , idem pour les Turcs....

le 06/03/2020 à 14:17
Signaler
Les Israéliens ont pour consigne de ne pas quitter le territoire Israélien avec le F35 jusqu'à finalisation des ventes internationales. Ils tirent avec des missiles longue portée. PAr ailleurs nombre de militaires Israéliens sont en train de découvr...

à écrit le 05/03/2020 à 10:45
Signaler
Entre la naïveté et la cupidité, il n'y a pas trop de différence au niveau du lobbyisme! Mais c'est toujours les intérêts généraux qui en subissent les conséquences!

à écrit le 05/03/2020 à 10:41
Signaler
Les moutons sont faits pour être tondus. Tant pis pour eux

à écrit le 05/03/2020 à 9:38
Signaler
Il est compliqué, le F35, et sa mise au point a coûté bonbon : espérons qu'il n'a pas été conçu principalement pour piquer un maximum de fric au Pentagone et aux nations alliées occidentales. Et c'est d'ailleurs un peu comme ça que Mr Trump a l'air d...

le 13/05/2020 à 17:43
Signaler
"Le plus inquiétant, c'est qu'il n'est pas "combat proven" " Et si l'on regarde honnêtement la liste insensée de ces défauts, tout laisse penser qu'il ne le sera jamais réellement. Cet avion a tout de l'arnaque à grande échelle...

à écrit le 05/03/2020 à 9:20
Signaler
En fait c’est le prix de l’assurance tous risques que tous ces pays européens paient aux USA en espérant ne jamais avoir à s’en servir et en essayant d’en récupérer une partie, vainement semble t il pour la Belgique. De plus, avec Trump, sont ils en...

le 27/05/2020 à 6:49
Signaler
La France ne fait peut-être pas rêver et le Président Macron se démène peut-être dans le vide comme vous semblez le supposer, il n'empêche que dans l'immédiat, tous pays européens confondus, c'est la seule qui soit apte à construire un avions de chas...

à écrit le 05/03/2020 à 7:48
Signaler
Je vais vous raconter une histoire belge... Elle est triste ton histoire, très triste.

à écrit le 05/03/2020 à 3:38
Signaler
De toute façon , ce choix est uniquement politique, puisque la Belgique se dote d'un chasseur qui ne sera pas utilisé car on ne voit pas qui attaquerait la Belgique autrement que dans un conflit mondial, où l'arme nucléaire supplanterait tout arme co...

à écrit le 05/03/2020 à 1:59
Signaler
Les Belges n'ont que ce qu'ils méritent. Liés pour 40 ans sans contrepartie. Les U.S de Trump, d'Obama ou de Biden n'en n'ont plus rien à cirer des Eur, sauf comme marché de 27 pays divergents, à toujours et sur tout. Le tout dernier Président...

à écrit le 05/03/2020 à 0:18
Signaler
Le F35 a été choisit non en fonction de ses qualités militaires intrinsèques, mais parce que c'était le seul appareil US de la compétition, et donc le seul capable d'emporter l'arme thermonucléaire à chute libre B61, dont l'armée belge garde quelques...

le 09/03/2020 à 13:41
Signaler
On n'a plus vraiment vraiment besoin d'avions pour porter le nucléaire d'autant que la Belgique en tant que pays ne possède pas cette arme. Conclusion cet avion sert uniquement les USA ! Voyez les derniers démonstration en Finlande pays qui souhaite ...

à écrit le 04/03/2020 à 23:35
Signaler
Ha ! ha ! il serait peut-être temps que l'Europe devienne adulte et se libère de l'emprise américaine non ? Typhoon et Rafale disponibles et on achète américain ? Pourquoi ne pas importer nos bières d'outre-Atlantique ? Faison fonctionner nos pe...

à écrit le 04/03/2020 à 23:08
Signaler
"Les quatre premiers F-35 belges arriveront à Florennes en 2025" Mon dieu ! Ils vont très bientot survoler impunément le nord de la france, on est foutu. Tanguy à laverdure, tanguy à Laverdure, tu vois quelquechose sur le radar ? Non rien pourqu...

à écrit le 04/03/2020 à 22:41
Signaler
Je rejoins Mobius. Les politiciens belges etaient déjà au courant que les promesses de offset de Lockheed étaient du flan. Car toute les observateurs ayant suivi les péripéties du programme F35 savent que les américains ne tiennent jamais leur engage...

à écrit le 04/03/2020 à 22:02
Signaler
Vraiment dommage pour les belges de ne pas avoir saisi l'offre en or de Dassault, avec des compensations industrielles et des retours divers pour environ 24 mds sur le long terme ( soit l'équivalent de la valeur de 200 appareils au prix du contrat, u...

à écrit le 04/03/2020 à 21:59
Signaler
On connaîtra peut-être un jour le montant du dessous de table.

à écrit le 04/03/2020 à 21:04
Signaler
Et bien je dirais bien fait pour leur g..... c'était prévisible mais comme les flamand ont une réaction quasi épidermique pour les français, le choix avisé du rafale a la place du fer à repasser de 5ème gen. Était impensable....le F35 aura vraiment f...

le 04/03/2020 à 21:54
Signaler
Surtout que des F35 ne leur servira à rien comme aux polonais...

le 04/03/2020 à 22:09
Signaler
Pourquoi les flamands ont une réaction épidermique concernant les français ? L’arrogance peut être ?

le 06/03/2020 à 8:21
Signaler
C'est vrai que les américains ne sont pas arrogants.

le 08/03/2020 à 9:42
Signaler
Parce que les flamands sont carrés hyper rigides et ne supportent pas le caractère latin voir crétin des français. Le problème c’est que là on parle matériel de guerre et non pas culture et folklore

le 27/05/2020 à 7:01
Signaler
"Pourquoi les flamands ont une réaction épidermique concernant les français ? L’arrogance peut être ?" Oh le beau cliché que voilà... Marrant de voir comment tous ceux qui traitent les Français d'arrogants se comportent de façon tout aussi arrogant...

à écrit le 04/03/2020 à 19:06
Signaler
Mais à quel moment sur ce genre de négociation l'État belge peut-il se dire que il sera toujours temps de négocier après c'est vraiment faire preuve d'amateurisme surtout avec des gens comme lookhed Martin ..... les seules retombées économiques et ça...

à écrit le 04/03/2020 à 19:04
Signaler
Mouais, à mon humble avis, les belges étaient tout à fait conscients de ce qui allait arriver. Avec l'appel d'offres, ils ont bien pu mesurer les engagements des uns et des autres, et le fait que rien n'est garanti avec le F-35 est connu aussi bien e...

à écrit le 04/03/2020 à 18:55
Signaler
Quand on voit les méthodes utilisées par les USA (ex l'affaire Alstom), je doute fort que la Belgique n'ait eu d'autre choix que de prendre le F35... Mais bon c'est pas nouveau, c'était pareil pour le F16 en Belgique tout comme avec le tristement cé...

à écrit le 04/03/2020 à 17:55
Signaler
Encore une fois les américains se sont servi de l'OTAN pour faire pression sur un gouvernement afin de vendre leurs armes ! Qui plus est un canard boiteux hors de prix, tous les pays qui ont fait le choix du F-35 s'en mordent les doigts tellement les...

à écrit le 04/03/2020 à 17:54
Signaler
C'est intéressant. Suite à la décision belge de choisir le F-35, Dassault a entamé des discussions pour céder sa participation de la SABCA (détenue quasiment à 100%). En cas de choix du Rafale, la SABCA aurait certainement été le véhicule pour réali...

le 04/03/2020 à 18:53
Signaler
@patex Peut-être pas : aux dernières nouvelles, c'est l'entreprise belge Sabena aerospace (anciennement rattachée à Sabena Technics) qui rachète SABCA.

à écrit le 04/03/2020 à 17:36
Signaler
Trop tard pour regretter !!! Ils se sont faits blouser, tant pis pour eux !!! C’est le contribuable Belge qui règlera la différence et la Wallonie qui pleurera les emplois qu’elle n’aura pas eu ......

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.