Bruxelles va-t-elle mettre KO l'industrie de l'armement européenne ?

 |  | 1032 mots
Lecture 6 min.
Les entreprises impliquées dans la production et/ou le commerce d'armes conventionnelles et de produits militaires pour le combat seront exclues si elles tirent plus de 5% de leurs revenus de ces activités, explique le rapport du Centre commun de recherche, le service scientifique et de production des connaissances de la Commission européenne.
"Les entreprises impliquées dans la production et/ou le commerce d'armes conventionnelles et de produits militaires pour le combat seront exclues si elles tirent plus de 5% de leurs revenus de ces activités", explique le rapport du Centre commun de recherche, le service scientifique et de production des connaissances de la Commission européenne. (Crédits : EU)
Bruxelles travaille sur la mise en place de nouveaux critères de label écologique de l'UE pour les produits financiers. Un nouveau label dont seraient pour le moment exclues les industries de défense européennes. Avec pour conséquence, leur mise à l'index par les banques et les organismes financiers européens. Six fédérations d'industriels européens de la défense, dont le CIDEF en France, ont cosigné une lettre exprimant leur "profonde inquiétude" et dont La Tribune s'est procuré une copie.

C'est un projet de rapport du Centre commun de recherche (JRC), le service scientifique et de production des connaissances de la Commission européenne, qui pourrait être à terme "mortel" pour une grande partie de l'industrie de l'armement européenne s'il était adopté en l'état. Un rapport sur l'instauration de nouveaux critères de label écologique de l'UE pour les produits financiers. Tel qu'il est proposé aujourd'hui, ce rapport pourrait laminer l'industrie de l'armement européenne, déjà déstabilisée par les politiques RSE (responsabilité sociétale des entreprises) de plus en plus dures des banques et des organismes financiers. Au-delà, il anéantirait la souveraineté des pays membre de l'UE et de l'Europe elle-même, qui pourtant l'appelle aujourd'hui de ses vœux.

Avec ce nouveau texte, les établissements financiers européens auraient à leur disposition de nouveaux arguments imparables pour exclure les entreprises de défense de leurs offres de financement afin de respecter ces fameux critères de label écologique de l'UE. D'autant que, d'une façon générale, les critères ESG (Environnement, Social, Gouvernance) s'imposent aujourd'hui notamment en Europe, comme des critères structurants d'évaluation des entreprises. C'est d'ailleurs l'objectif de ce nouveau label écologique dédié aux produits financiers, qui pèsera sur les banques européennes et dans lequel s'engouffreront les ONG, championnes de la bien-pensance. Ainsi, ce label "encouragera" les investissements dans les activités économiques durables.

Vers une exclusion du secteur défense

Ce rapport technique préconise d'exclure "les entreprises impliquées dans la production et/ou le commerce d'armes conventionnelles et de produits militaires pour le combat si elles tirent plus de 5% de leurs revenus de ces activités". Ce qui condamne l'ensemble du secteur défense à ne plus être financé par des banques européennes (180 milliards d'euros de chiffre d'affaires par an et 460.000 emplois hautement qualifiés). Ce texte d'une hypocrisie incroyable est certes non contraignant mais pourrait confirmer une tendance, qui pèse de plus en plus fort sur l'industrie de la défense. En France, le Groupement des industries françaises de défense et de sécurité terrestres et aéroterrestres (GICAT) a déjà alerté à l'automne le ministère des Armées et les parlementaires de la multiplication des refus des banques de financer des entreprises de défense, notamment des PME.

"Concernant les armes classiques, les pays ne sont pas exclus, compte tenu de la nécessité de mettre en place des politiques de défense et de soutien à la protection civile. Cependant, les entreprises impliquées dans la production et/ou le commerce d'armes conventionnelles et de produits militaires pour le combat seront exclues si elles tirent plus de 5% de leurs revenus de ces activités. La rigueur du seuil est définie conformément aux autres labels", explique le projet de rapport du JRC

Dans une précédente version, la rédaction du texte était beaucoup moins sévère pour la filière défense. Les entreprises, qui étaient concernées par cette exclusion, provenaient toutes "de la production ou du commerce d'armes controversées couvertes par les traités internationaux" : armes chimiques, armes biologiques, mines antipersonnels, armes à sous-munitions et armes nucléaires.

Profonde inquiétude

Alertées par le rapport de la Commission européenne, les entreprises de défense, qui ont désormais bien conscience de cette menace majeure, appellent les États à les soutenir en vue d'éviter leur exclusion de la taxonomie sur la finance durable de l'UE. Six fédérations d'industriels européens de la défense - BSDI (Belgique), AFDA (Finlande), CIDEF (France), BDSV (Allemagne), NIDV (Pays-Bas) et FSi (Norvège) - ont cosigné une lettre sur la thématique des critères RSE et du financement qu'ils ont remis auprès de leurs autorités nationale.

"Il s'agit d'une initiative conjointe de plusieurs associations nationales de l'industrie de la défense à travers l'Europe, animées par leur profonde inquiétude quant au fait que des normes environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) croissantes pourraient, par une application trompeuse largement pratiquée, exclure davantage nos industries des services financiers ou d'assurance", soulignent-elles

En France, cette lettre, dont La Tribune s'est procuré une copie, a été adressée par le CIDEF à la ministre des Armées Florence Parly au début du mois d'avril. "Nous exhortons les institutions européennes et les gouvernements nationaux à reconnaître qu'une telle interprétation de la finance durable aurait des effets négatifs sur l'industrie européenne de la défense, l'une des industries les plus réglementées", expliquent-elles.

"Cette industrie stratégique et notamment son accès aux marchés financiers et des assurances est fragilisée et même menacée depuis plusieurs années. Sous la pression des associations, des ONG et de quelques courants politiques, les institutions financières mettent en œuvre des lignes directrices internes limitant la coopération avec les entreprises de défense", écrivent les six fédérations d'industriels de la défense.

"Pas de durabilité sans sécurité"

"Il n'y a pas de durabilité sans sécurité", affirment-elles. Car, selon les six fédérations, les entreprises, qui fabriquent "des produits vitaux pour la sécurité commune des États membres de l'Europe et de l'Union dans son ensemble sont un élément indispensable d'une société durable, garantissant la paix et des institutions fortes". Et de rappeler que l'un des rôles essentiels de la défense est "de protéger la démocratie et les libertés dans un environnement mondial très instable (même en marge de l'Europe)".

Le secteur de la défense contribue en outre à la mise en œuvre des objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies, en particulier l'ODD 16 «Paix, justice et institutions fortes». Une interprétation défavorable de l'ESG en matière de défense limiterait clairement l'atteinte de ces objectifs. La question est de savoir aujourd'hui que va peser dans cette guerre de lobbying de haute intensité en coulisse l'industrie de la défense et de la sécurité, qui est pourtant un pilier essentiel de la sécurité commune et de l'autonomie stratégique de l'Europe ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/04/2021 à 15:42 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 15:42 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 15:40 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 15:39 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 15:38 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 15:35 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 15:34 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 15:33 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 15:32 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 14:52 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 14:52 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 14:47 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 14:46 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 14:46 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 14:46 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 14:45 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 14:43 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 14:43 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 14:43 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 14:42 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 14:42 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 14:42 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 14:42 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 14:42 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 14:41 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 14:41 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 14:40 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 14:40 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 14:40 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 14:40 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 14:40 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 14:39 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 14:38 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 14:37 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 14:37 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 14:37 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 14:37 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 14:37 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 14:37 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 14:37 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 14:36 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 27/04/2021 à 14:36 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 26/04/2021 à 17:27 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 26/04/2021 à 17:25 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 26/04/2021 à 17:24 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 26/04/2021 à 17:23 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 26/04/2021 à 17:20 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 26/04/2021 à 17:20 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 26/04/2021 à 17:19 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 26/04/2021 à 17:19 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 26/04/2021 à 17:17 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 26/04/2021 à 17:17 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 26/04/2021 à 17:17 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 26/04/2021 à 17:16 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 26/04/2021 à 17:16 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 26/04/2021 à 17:16 :
La guerre n'est pas une activité écologique et encore moins sociable.

Les épargnants, qui fournissent le gros des fonds dont disposent les organismes qui investissent ne sont plus les idiots utiles du passé. Ils exigent de savoir à quoi est utilisé leur argent, ce qui est plutôt responsable de leur part.

Ils ne voudraient pas financer des entreprises qui font bosser des esclaves, des enfants, des prisonniers politiques ou qui polluent les sites de production pour 2 siècles.

Donc financer des fabricants d'arme... c'est niet pour pratiquement tout le monde.

D'où le développement des fonds éthiques et les banques qui veulent garder leurs clients les plus intéressants (ceux qui ont une épargne importante et de longue durée), suivent le mouvement et font ce qu'elles peuvent pour éviter un "bad buzz" si elles étaient prises à financer du matériel de guerre.
a écrit le 26/04/2021 à 14:18 :
Avec l'UE c'est la politique de la balle dans le pied avec des écolos minoritaires ils imposent leurs diktats qui plongent et vont plonger nombres d'industriels européens vers le cimetière des industries déjà bien remplis , faire des efforts pour préserver la nature, le réchauffement climatique climatique oui mais pas en sacrifiant ceux qui rapportent le plus
a écrit le 26/04/2021 à 12:52 :
Pour assurer la paix, préparer la guerre.
Il semblerait que ce principe immémorial soit devenu obsolète aux yeux des pacifistes qui gèrent l'UE, idiots utiles de tous ceux qui rêvent d'en finir avec les occidentaux!
a écrit le 25/04/2021 à 11:46 :
EU fait tout pour tuer l'industrie Européenne et favoriser les pays d'Asie .
a écrit le 25/04/2021 à 8:14 :
INDUSTRIES DE DÉFENSE EN DANGER ! 6 Fédérations d'industriels sont très inquiètes du projet de «label vert de l' UE» visant à orienter les financements bancaires et en exclure l'armement. L ' UE semble résolue à détruire ce secteur stratégique, comme tout le reste ce qui revient à désarmer à terme l' Europe.. F Asselineau ce jour..
Réponse de le 26/04/2021 à 15:46 :
Asselineau....

Un type mis en examen pour harcèlement sexuel sur deux de ses collaborateurs et que la moitié des cadres de l'UPR veut voir dégager.
Chouette ambiance dans le groupuscule.

On a les références qu'on peut, mais quand même..
a écrit le 24/04/2021 à 13:03 :
C'est très bien. À bas toutes les armes et toutes les armées du monde !
Réponse de le 24/04/2021 à 20:25 :
Merci pour cette intervention miss France.
Réponse de le 25/04/2021 à 14:53 :
"et toutes les armées du monde ! " grand(e) rêveur(se) (destartine c'est épicène)
Zéro arme produite en UE, mais donc 100% ailleurs, c'est vaste le monde 196 pays je crois, il en reste 169 qui peuvent en fabriquer (et nous vendre faute de production locale).
Réponse de le 25/04/2021 à 15:33 :
Je constate que les trolls fâcheux sont de sortie. :-)
C'est dimanche, ils ont eu une permission.

Les européens, mais c'est aussi valable un peu partout sur la planète, veulent savoir à quoi leur argent est utilisé quand ils le placent, parce qu'ils se sentent responsables et que le seul rendement ne suffit plus comme critère.

La RSE et la transparence ont été dictées par les citoyens européens, via le parlement.

Le même mouvement existe encore plus accentué aux USA, mené par des activistes mais aussi par des associations d'investisseurs qui font pression auprès des fonds de retraite, des fonds privés et aussi des banques pour obtenir cette transparence. Et ils n'hésitent pas à quitter un fond s'il n'est pas "éthique".

C'est le monde tel qu'il va. Les crises financières à répétition ont obligé les investisseurs à s'impliquer, alors ils le font.
Réponse de le 26/04/2021 à 9:45 :
"La RSE et la transparence ont été dictées par les citoyens européens, via le parlement."

Oui voilà, tout comme quand on a voté contre le traité constitutionnel européen et que nos politiciens l'ont quand même validé 2 ans après, c'était démocratique puisque nous votons pour des politiciens qui manoeuvrent contre notre volonté c'est bien ça l'idée ?

Qu'on te laisse raconter de tels bobards est tout simplement honteux. Fake news signalée.
a écrit le 24/04/2021 à 7:34 :
est il vrai que la technocratie de bruxelles est paye
par les usa ceci y ressemble a en juge par leur comportement
c'est au nation de ferme le robinet
a écrit le 23/04/2021 à 19:42 :
L'Europe vassale des US : il ne manque plus qu'à officialiser les choses
a écrit le 23/04/2021 à 19:00 :
L' UE est au service de l' étranger tous les jours plus qu' hier. Asselineau a raison sur tout et sur la nécessité impérieuse du FREXIT.. Pourquoi de l' étranger? Visionner "Qui gouverne réellement la France et l' Europe ?..

Vous sortirez de cette conférence fleuve de 4 H esbaudis et ..fuyards..
Réponse de le 23/04/2021 à 21:38 :
En effet, toute opinion qui provient de ce vieil énarque technocrate fait fuir. Ses scores aux élections le confirment.
Réponse de le 25/04/2021 à 19:32 :
@Polaris Fait fuir les imbéciles ? Je n' au jamais autant aimé la politique grâce à cette vidéo qui m' a fait découvrir FA et le mensonge européiste qu' elle démontre.
a écrit le 23/04/2021 à 18:57 :
je dirais tout simplement avec cette Europe constituée avec trop de pays disparate l'on a que ce que l'on mérite
a écrit le 23/04/2021 à 18:07 :
un frexit sinon c'est la mort
a écrit le 23/04/2021 à 16:32 :
S'il y avait un vrai chef d'état à la tête de la France, il y a longtemps qu'il aurait tapé sur la table pour signifier aux fonctionnaires de l'UE qu'ils ne sont pas élus, et que fiche l'Europe par terre cela suffit. Il n'y a pas d'obligation de quitter l'Europe, mais il y a obligation de se faire respecter. L'Europe n'a pas d'armée, pas d'industrie spatiale capable de rivaliser avec la Chine et les USA, et pour le commerce, elle est la vassale de la Chine.
a écrit le 23/04/2021 à 16:26 :
Mais c'est pas possible que de tels QI d'huître dirigent l'Europe. Bravo aux Anglais qui ont largué les amarres.
Réponse de le 23/04/2021 à 17:48 :
N' oublions jamais les lobbys américains qui chaque matin se lèvent eu se demandant comment ils vont diviser l'UE pour imposer leurs matériel militaires. Pour l'instant ça marche fort, les polonais qui sont les premiers bénéficiaires net de l'UE s'équipent en matériel US avec les subventions que l'on donne pour améliorer le niveau de vie du peuple polonais.
Réponse de le 23/04/2021 à 22:28 :
Hé ouî , Mahamat Macron est à plat ventre au Tchad alors que la France est le siège d'exactions des fous de dieu . Calamiteux .
a écrit le 23/04/2021 à 16:15 :
N+1ème preuve que l'UE n'est pas une Nation mais une simple zone de libre échange.
Non contents d'avoir désindustrialisé la France (en favorisant la concurrence déloyale) et contribué à la surmortalité Covid, elle essaie maintenant de la désarmer !
La France doit quitter l'UE au plus vite comme le Royaume Uni.
Même les allemands qui en profitent commencent à y songer.
Réponse de le 23/04/2021 à 18:36 :
L'UE nous tué depuis Maastricht. Seul un frexit serait salutaire pour sauver notre nation.
a écrit le 23/04/2021 à 15:57 :
Cette technostructure bruxelloise est une véritable calamité pour le développement d'une industrie puissante dans l'UE.
Réponse de le 23/04/2021 à 18:38 :
N'oubliez pas les lobbyistes de tout poil, surtout allemands...
a écrit le 23/04/2021 à 13:35 :
C est quoi l ´ objet et l’ enjeu de cette loi?
Va r on appliquer les mêmes règles pour les achats d armes us et autres dont sont friands les pays bas la Pologne ou l Allemagne?
Sinon c est du suicide : les temps ne sont plus les pêche and love mis l confrontation de logique de blocs et d ces aux ressources ( chine Russie Turquie. Usa etc..)
a écrit le 23/04/2021 à 13:25 :
Encore une fois de plus l'UE se tire une balle dans le pied avec cette pensée de décroissance sous l'influence des bobos écolos . Qu'on menace de publier chaque feuille de paye des élus et des hauts fonctionnaires de Bruxelles , celà rendra plus discrets ces nantis qui se gavent en prêchant une morale qu'ils ne s'appliquent pas à eux mêmes.
a écrit le 23/04/2021 à 13:05 :
Les mêmes qui dans les années 80, manifestaient contre l'installation des "Pershing" de l'OTAN pour balancer la menace des SS-20 de l'URSS !
a écrit le 23/04/2021 à 12:51 :
Les fonctionnaires de Bruxelles très grassement payés disposent d'une intelligence inversement proportionnelle à leurs émoluments et avantages, idem pour les politiciens.
Réponse de le 23/04/2021 à 13:29 :
Ces fonctionnaires non élus qui dictent et élaborent des lois aussi stupides que leurs auteurs. L 'Europe va droit dans le mur avec ces pantins.
a écrit le 23/04/2021 à 12:36 :
"Plus vert que moi tu meurs" c'est le slogan actuel, ou on verdit absolument tout et n'importe quoi. En réalité, une idéologie mortifère de "décroissance", et donc de déclin. Qui, en réalité ne s'applique que sur le "vieux continent", qui n'a jamais autant mérité son surnom ! A appliquer des "normes" complètement délirantes que le reste du monde n'applique pas, l'Europe se tire (encore) une balle dans le pied. Encore quelques années à ce rythme, et il n'y aura plus aucune d'activité économique viable. Les pays d'Europe, (sauf la Russie), peu à peu, s'effacent de l'histoire et du monde !
a écrit le 23/04/2021 à 10:41 :
Il est évident que l'Europe est sous influence de puissances étrangères. En tant que colonie américaine, l'Allemagne ne peut se soustraire à la volonté des USA qui souhaite garder son emprise sur ses vassaux. Par exemple, l'Europe et son voisin la Russie auraient un intérêt mutuel à entretenir de bonnes relations commerciales pour sauver leur économie. Mais les USA s'y opposent fermement car ils préfèrent garder une mondialisation dipolaire USA-Chine. Ce n'est pas un hasard si nos "élites" soumises vont se former dans les universités américaines pour appliquer leur modèle chez nous.
Réponse de le 23/04/2021 à 14:26 :
L'Allemagne n'est pas la seule à être sous influence US. La France est pieds et points liés au bon vouloir du président US, quel qu'il soit, depuis que GE a forcé le gvt Français à lui vendre la section énergie de Alsthom, qui détenait les brevets des cuves des réacteurs nucléaires. vente sous la contrainte d'un procès pour pseudo violation des lois extraterritoriales US.
Depuis, il faut l'accord des ricains pour entretenir nos centrales nucléaires.
La prochaine industrie en ligne de mire des lois extraterritoriales est le groupe AIRBUS.
Réponse de le 25/04/2021 à 17:00 :
Sauf que les brevets dont tu parles sont obsolètes. Les américains se sont fait avoir ;) La France dispose de nouvelles technologies qu'elle sortira le moment venu. La France applique aussi ses lois extraterritoriales : ses droits de l'homme, ou sa vision de la démocratie qui lui servent d'alibi pour faire de l'ingérence et la guerre à des pays qui ne lui ont rien demandé...
a écrit le 23/04/2021 à 9:48 :
On comprendrait mieux si l'on nous disait que "Bruxelles" n'est qu'une administration vassale des US!
a écrit le 23/04/2021 à 9:13 :
l'europe a permis d'avoir la paix 80 ans, elle va permettre un retour a la guerre
au lieu de s'occuper du taux d'omega 3 dans les huiles d'olives grecques et italiennes, et du bien etre ecolo des placements financiers, ils feraient mieux d'aborder les vrais pbs, a savoir les convergences
oui c'est sur c'est autrement plus dur
gageons que la prochaine pitrerie sera d'obliger les armees a avoir des chars electriiques pour ne pas polluer en temps de guerre, et des missiles sans rechauffement climatique, sous peine de sanction et d'interdiction
ils remplacent avantagesement les fonctionnaires technocratiques parisiens
comme dit ' il faut bien les occuper, vu leurs salaires'
peut etre qu'il faudrait commencer par un bon coup de balai, et ne garder que les gens competents et qui servent, ca aurait en plus le merite de faire de lourdes economies!!
Réponse de le 23/04/2021 à 9:42 :
"l'europe a permis d'avoir la paix 80 ans"

Non ce sont les états unis qui l'ont permis et le fait qu'ils interdisent aux allemands d'avoir une armée également sinon, la belligerance allemande en aurait remis un coup de plus vu que "l'esprit allemand est une véritable indigestion il n'arrive à en finir avec rien" Nietzsche

Ils se sont inventés une histoire, et tout le monde sait que c'est une histoire inventée mais veulent quand même imposer par la force s'il le faut, aux autres pays du monde leur pathologique mythomanie parce que ce n'est que cela dont il s'agit condamant de ce fait tout projet européen.

La seule chose qui pourrait sauver les allemands c'est de se séparer et de redevenir le Royaume de Prusse qui lui avait une véritable histoire dont un peuple peut être fier.
Réponse de le 23/04/2021 à 10:05 :
C'est faux ! L'europe n'a pas permis d'avoir la paix, ce sont les forces armées et bombes nucléaires US, française et britannique.
Surtout la présence massive des US en Allemagne, leur avantage tactique avec les avions Jstar capables de détecter tous les chars soviétiques à des centaines de km (radar air-sol) et leurs bombes au pays des choux de Bruxelles !

Il y a un débat entre des experts militaires US sur le net dans lequel ils disent que c'est surtout cette capacité à détruire les chars soviétiques et l'aviation US dominantes qui ont maintenu le statu quo (air-land battle).
Plus même que les bombes atomiques qui pouvaient difficilement être employées par les deux camps compte tenu de l'équilibre de la terreur, la possibilité d'anéantissement mutuel simultané et l'absence de bombes tactiques.

C'est dingue, ils disent que en fait la "deterrence" ne marchait pas, que ce sont les forces conventionnelles US qui empêchaient les tentatives d'invasion.

Aujourd'hui c'est peut être un peu différent avec le nucléaire "tactique", d'où les bombinettes B61 en belgique et en allemagne.

Mais ça veut dire qu'ils sont pret à faire la guerre avec des bombes atomiques, contre des rassemblement, concentrations de forces militaires en tout cas, pas contre des villes, sauf qu'évidemment on sait comment ça commence, jamais comment ça fini.

D'où les propos de Poutine il y a peut, pret à atomiser les bases militaires (Ramstein, principale base US en allemagne).

On se demande vraiment à quoi peuvent bien servir nos rafales dont les emplacement, les bases sont connus de tous... Aussi con que des silos de missiles...

Les Suedois eux savent maintenir et faire décoller leurs gripen à partir de routes, ils sont beaucoup moins cons...
a écrit le 23/04/2021 à 9:10 :
Bruxelles c'est l'ALlemagne et l'Allemagne c'est la haine de la France et la France c'est la première armée européenne.

Vite un frexit, plus de 80 ans d'asservissement allemand maintenant.
Réponse de le 23/04/2021 à 14:21 :
@citoyen blasé vous avez tout à fait raison notre armée était aussi la première armée en Europe en 1870 nous avons perdu, 1914 gagné avec UK Italie Russie USA, 1939 gagné par Russie, USA, GB .Certains disent que l' Histoire enseigne j' en doute!
Réponse de le 23/04/2021 à 15:47 :
nous sommes en 2021, ton trollage est en plus un hors sujet.

SIgnalé

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :