Galileo : OHB conteste l'attribution du contrat à Airbus

 |  | 328 mots
Lecture 2 min.
La Commission estime qu'elle a en sa possession des éléments solides à soumettre à la Cour, qui pourraient débloquer la situation dans les plus brefs délais, a estimé un de ses porte-paroles à propos du recours du groupe allemand OHB System sur l'attribution des contrats Galileo à Airbus et Thales.
"La Commission estime qu'elle a en sa possession des éléments solides à soumettre à la Cour, qui pourraient débloquer la situation dans les plus brefs délais", a estimé un de ses porte-paroles à propos du recours du groupe allemand OHB System sur l'attribution des contrats Galileo à Airbus et Thales. (Crédits : ESA–J. Huart, 2014)
La justice européenne a suspendu "très provisoirement" la signature des contrats accordés par la Commission européenne à Thales Alenia Space et Airbus pour la prochaine génération du système Galileo de positionnement par satellites, après un recours en annulation du spécialiste allemand de l'espace OHB System.

OHB System serait-il mauvais perdant ? Le fabricant de satellites allemand a déposé il y a une dizaine de jours un recours en annulation auprès de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) concernant l'attribution par la Commission européenne de contrats à Thales Alenia Space en Italie et à Airbus Defense and Space en Allemagne. Des contrats d'un montant de 1,47 milliard d'euros, portant...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/02/2021 à 23:48 :
Celui qui paye, commande.. .
a écrit le 06/02/2021 à 13:51 :
Encore une boîte allemande décidément ... a croire qu il y a une stratégie de destabilisation organisee ....
a écrit le 06/02/2021 à 12:12 :
OHB devait etre le champion du spatial allemand. Mme Merkel a soutenu cette société au maximun, meme si ces capacités (incapacité à remplir son contrat Galiléo et a du faire appel à ses concurrents pour sortir ses satellites !!!) face à Thalés et Airbus Space (trop français à leur gout) se sont révélées très limitées.
La perte de ce marché crucial remet en cause l' avenir du "petit poucet" allemand.
Il ne s'agit pas de choisir un fournisseur mais une filiaire, d'ou la réaction virulente.
Réponse de le 07/02/2021 à 11:50 :
MTU, OHB, Bertrand, Magna Steyr ne sont principalement que des assembleurs.
L'important étant de signer les contrats, quelques soit les baratins pour y parvenir, en vendant un savoir faire qu'ils ne possèdent pas. Ensuite ils récupèrent d'une manière ou d'une autre des aides du donneur d'ordre et (ou) des concurrents évincés. Le donneur d'ordre est coincé pour avoir privilégié le prix contre l'expertise, et parce qu'il doit tenir les délais.
C'est simple et ça fonctionne.
Ces boites tournent avec énormément d'intérim et cdd, afin de casser les salaires pour tenir leurs engagements.
Réponse de le 20/02/2021 à 6:17 :
Beaucoup de gens sur ce forum parlent apparemment de ce qu’ils ne connaissent pas, ou pas suffisamment en tous cas. Pour avoir travaillé plusieurs années et chez Airbus et chez OHB, je peux témoigner que les niveaux d’expertise et de compétence des 2 entreprises sont tout à fait comparables (elles coopèrent d’ailleurs sur de nombreux projets). Ce qui les différencie se situe plutôt au niveau de leur organisation fonctionnelle et de la culture d’entreprise, beaucoup plus dans l’esprit « start-up » à taille humaine chez OHB, avec une forte délégation de responsabilité et des circuits de décision très courts et très rapides, alors que de côté d’Airbus, l’organisation est beaucoup plus classique et moins efficace, en tous cas pour ce que j’ai pu en voir de ma propre expérience. Quant aux difficultés rencontrées par OHB au début du programme Galiléo vers 2013, elles ont très vite été dépassées et dès 2015 OHB a été en mesure, sans plus de soutien extérieur, de délivrer les satellites conformément à la cadence attendue de 2 satellites tous les 3 mois, une première mondiale pour des satellites de cette envergure, saluée à juste titre par leurs pairs.
a écrit le 05/02/2021 à 14:09 :
Traduire : l'Allemagne conteste l'attribution du contrat à Airbus, parce que l'Allemagne n'est pas souveraine par Airbus. Elle n'a toujours pas chapardé assez de technologies et d'expertises françaises pour l'être.
Réponse de le 05/02/2021 à 15:04 :
L'Allemagne veut que ça soit son industrie qui travaille et fasse (quasi) tout, autant que faire se peut. Germany First !
Réponse de le 05/02/2021 à 16:30 :
La bas ils disent plutot
Deutschland uber ales
Réponse de le 05/02/2021 à 20:03 :
OHB est une entreprise familiale, avec un faible renforcement du capital par la mise en bourse. A la différence de Thales, il n‘y pas de participation de l‘état allemand. Que justifie donc les commentaires qui assimilent OHB à l‘Allemagne?
Réponse de le 06/02/2021 à 1:48 :
En l’occurrence il semblerait que ce soit plutôt l’entreprise allemande OHB qui se soit fait chaparder des secrets commerciaux par ses concurrents également allemands, français et italiens. Affaire à suivre. Par ailleurs OHB s’avère être une entreprise très innovante qui n’a pas eu besoin de « chaparder » de technologie à quiconque pour gagner les précédents contrats...
Réponse de le 06/02/2021 à 10:29 :
OHB a bénéficié, et bénéficie toujours, d'un fort soutien de l'Allemagne, qui le considère comme son champion national. La montée d'OHB dans le spatial s'est faite avec la bénédiction de l'ESA qui voulait un contrepoids à Airbus et Thalès comme maîtres d'oeuvre. Par ailleurs, Fuchs père était extrêmement bien introduit au niveau politique allemand. Enfin, sur le premier batch il a fallu qu'Airbus et Thalès (à la demande de l'ESA) aillent aider OHB qui avait quelques difficultés....Donc, non, OHB n'est pas le petit poucet qui défie les géants, la réalité est un peu moins simple.
Réponse de le 07/02/2021 à 11:29 :
@Boris
Pas mieux !
a écrit le 05/02/2021 à 10:36 :
Les américains l’ont déjà fait par le passé mais vis à vis de sociétés étrangères mais là nous sommes en Europe .Airbus est européen comme Thales Alenia, de plus OHB s’est bien gavé sur la première tranche. Il n’y a pas de chasse gardée.
Réponse de le 05/02/2021 à 12:20 :
C'est surtout que c'est un camouflet à OHB et le fléche comme a échoué á gérer correctement la premiére tranche.
Les allemands n'aiment pas que l'on pointe leur faiblesses.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :