Galileo : OHB conteste l'attribution du contrat à Airbus

La justice européenne a suspendu "très provisoirement" la signature des contrats accordés par la Commission européenne à Thales Alenia Space et Airbus pour la prochaine génération du système Galileo de positionnement par satellites, après un recours en annulation du spécialiste allemand de l'espace OHB System.
Michel Cabirol

2 mn

La Commission estime qu'elle a en sa possession des éléments solides à soumettre à la Cour, qui pourraient débloquer la situation dans les plus brefs délais, a estimé un de ses porte-paroles à propos du recours du groupe allemand OHB System sur l'attribution des contrats Galileo à Airbus et Thales.
"La Commission estime qu'elle a en sa possession des éléments solides à soumettre à la Cour, qui pourraient débloquer la situation dans les plus brefs délais", a estimé un de ses porte-paroles à propos du recours du groupe allemand OHB System sur l'attribution des contrats Galileo à Airbus et Thales. (Crédits : ESA–J. Huart, 2014)

OHB System serait-il mauvais perdant ? Le fabricant de satellites allemand a déposé il y a une dizaine de jours un recours en annulation auprès de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) concernant l'attribution par la Commission européenne de contrats à Thales Alenia Space en Italie et à Airbus Defense and Space en Allemagne. Des contrats d'un montant de 1,47 milliard d'euros, portant sur la construction de 12 satellites de nouvelle génération pour la constellation Galileo, le système de positionnement par satellites européen. Résultat, la CJUE, qui ne connait pas le fond du dossier, a préféré suspendre provisoirement la signature les contrats accordés par la Commission européenne pour protéger les droits d'OHB.

Selon plusieurs sources concordantes, la procédure lancée par OHB vise principalement Airbus. "C'est un règlement de comptes entre deux industriels allemands", explique-t-on à La Tribune. Ce recours est "lié à des questions industrielles", précise une autre source.

La Commission européenne confiante

Dans une ordonnance du 31 janvier, le président du Tribunal de l'Union européenne, statuant en référé, "a très provisoirement, sans avoir entendu la Commission, fait droit à la demande d'OHB de suspendre l'exécution de la décision" informant le groupe allemand "que son offre pour le marché public (n'avait) pas été retenue", a expliqué la CJUE. "Cette mesure peut être modifiée ou levée", a précisé cette ordonnance. Selon nos informations, la commission travaille d'arrache-pied pour constituer un dossier qu'elle entend remettre à la CJUE pour résoudre assez rapidement ce problème.

"La décision de la Cour a été prise uniquement sur la base des arguments du demandeur et la Commission doit encore être entendue", a commenté un porte-parole de l'exécutif européen. "La Commission estime qu'elle a en sa possession des éléments solides à soumettre à la Cour, qui pourraient débloquer la situation dans les plus brefs délais", a-t-il également souligné.

Michel Cabirol

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 14
à écrit le 07/02/2021 à 23:48
Signaler
Celui qui paye, commande.. .

à écrit le 06/02/2021 à 13:51
Signaler
Encore une boîte allemande décidément ... a croire qu il y a une stratégie de destabilisation organisee ....

à écrit le 06/02/2021 à 12:12
Signaler
OHB devait etre le champion du spatial allemand. Mme Merkel a soutenu cette société au maximun, meme si ces capacités (incapacité à remplir son contrat Galiléo et a du faire appel à ses concurrents pour sortir ses satellites !!!) face à Thalés et Air...

le 07/02/2021 à 11:50
Signaler
MTU, OHB, Bertrand, Magna Steyr ne sont principalement que des assembleurs. L'important étant de signer les contrats, quelques soit les baratins pour y parvenir, en vendant un savoir faire qu'ils ne possèdent pas. Ensuite ils récupèrent d'une manièr...

le 20/02/2021 à 6:17
Signaler
Beaucoup de gens sur ce forum parlent apparemment de ce qu’ils ne connaissent pas, ou pas suffisamment en tous cas. Pour avoir travaillé plusieurs années et chez Airbus et chez OHB, je peux témoigner que les niveaux d’expertise et de compétence des 2...

à écrit le 05/02/2021 à 14:09
Signaler
Traduire : l'Allemagne conteste l'attribution du contrat à Airbus, parce que l'Allemagne n'est pas souveraine par Airbus. Elle n'a toujours pas chapardé assez de technologies et d'expertises françaises pour l'être.

le 05/02/2021 à 15:04
Signaler
L'Allemagne veut que ça soit son industrie qui travaille et fasse (quasi) tout, autant que faire se peut. Germany First !

le 05/02/2021 à 16:30
Signaler
La bas ils disent plutot Deutschland uber ales

le 05/02/2021 à 20:03
Signaler
OHB est une entreprise familiale, avec un faible renforcement du capital par la mise en bourse. A la différence de Thales, il n‘y pas de participation de l‘état allemand. Que justifie donc les commentaires qui assimilent OHB à l‘Allemagne?

le 06/02/2021 à 1:48
Signaler
En l’occurrence il semblerait que ce soit plutôt l’entreprise allemande OHB qui se soit fait chaparder des secrets commerciaux par ses concurrents également allemands, français et italiens. Affaire à suivre. Par ailleurs OHB s’avère être une entrepri...

le 06/02/2021 à 10:29
Signaler
OHB a bénéficié, et bénéficie toujours, d'un fort soutien de l'Allemagne, qui le considère comme son champion national. La montée d'OHB dans le spatial s'est faite avec la bénédiction de l'ESA qui voulait un contrepoids à Airbus et Thalès comme maîtr...

le 07/02/2021 à 11:29
Signaler
@Boris Pas mieux !

à écrit le 05/02/2021 à 10:36
Signaler
Les américains l’ont déjà fait par le passé mais vis à vis de sociétés étrangères mais là nous sommes en Europe .Airbus est européen comme Thales Alenia, de plus OHB s’est bien gavé sur la première tranche. Il n’y a pas de chasse gardée.

le 05/02/2021 à 12:20
Signaler
C'est surtout que c'est un camouflet à OHB et le fléche comme a échoué á gérer correctement la premiére tranche. Les allemands n'aiment pas que l'on pointe leur faiblesses.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.