Grèce : le Rafale au sommet de l'Olympe

La ministre des Armées Florence Parly est attendue lundi à Grèce pour signer le contrat de 18 Rafale (6 neufs et 12 d'occasion). Les trois contrats (Rafale, armements et soutien), qui seront signés à Athènes, sont estimés au total à 2,5 milliards d'euros.
Michel Cabirol

3 mn

Le Rafale de Dassault Aviation va atterrir lundi en Grèce
Le Rafale de Dassault Aviation va atterrir lundi en Grèce (Crédits : Dassault Aviation)

La ministre des Armées a enfin son billet en poche pour signer lundi le contrat portant sur la vente de 18 Rafale (6 neufs et 12 d'occasion) à l'armée de l'air grecque. Deux autres contrats (armements ; soutien des appareils + formations des pilotes) seront également signés dans la foulée par Florence Parly et son homologue grec le ministre de la Défense, Nikolaos Panagiotopoulos. Les trois contrats sont estimés à 2,5 milliards d'euros, dont 400 millions environ pour les 12 Rafale d'occasion. Les 18 Rafale de type F3R seront armés par des missiles de MBDA : missiles de croisière Scalp, missiles air-air Meteor (longue portée), missiles air-air MICA (moyenne portée) à guidage infrarouge ou électromagnétique et, enfin, missiles air-mer antinavires AM 39 (Exocet). Dassault Aviation tient son premier contrat avec un client européen.

Puis, Florence Parly sera reçue par le Premier ministre, Kyriakos Mitsotakis au Palais Maximou pour la réaffirmation du partenariat stratégique entre les deux pays, la Grèce et la France, sur fond de conflits plus ou moins aigus en Méditerranée orientale. Ces Rafale lourdement armés, dont les premiers exemplaires seront livrés dès cet été (les derniers d'ici à deux ans), devraient être dissuasifs face à la Turquie, qui hésitera à franchir la ligne jaune et poursuivre notamment les violations régulières de l'espace aérien grec. Ce partenariat doit être prochainement renforcé de façon formelle entre Athènes et Paris. Dans le cadre des bonnes relations entre la France et la Grèce, Paris a officiellement demandé à Athènes de participer avec une frégate à la mission du porte-avions Charles de Gaulle en Méditerranée orientale au premier semestre 2021.

Un contrat attendu pour l'armée de l'air française

Dans la foulée du contrat grec, le ministère des Armées doit "assez rapidement" signer, selon l'Hôtel de Brienne, un contrat avec Dassault Aviation pour la fourniture de 12 Rafale (environ 1 milliard d'euros) à l'armée de l'air française en vue de remplacer les 12 appareils prélevés pour la Grèce. Pour financer cette commande non programmée dans l'actuelle loi de programmation militaire (LPM), le ministère bénéficiera des 400 millions d'euros payés par la Grèce pour l'acquisition des 12 Rafale d'occasion. Cette somme sera restituée au ministère des Armées par Bercy. "Cette décision est actée", affirme-t-on dans l'entourage de la ministre. En outre, le ministère se tient prêt à réaménager dans les prochaines années des crédits budgétaires non consommés en la faveur de retards de programmes d'armement. Ce qui permettra de financer cette commande sans une réévaluation financière de la LPM.

Dassault Aviation devrait livrer 34 Rafale neufs (six à la Grèce et 28 à l'armée de l'air) entre 2022 et 2024. Puis le constructeur remettra aux aviateurs français 12 Rafale en 2025, qui remplaceront ceux qui ont été prélevés. Et la boucle est bouclée... sauf si la Croatie se décide très prochainement en faveur de douze Rafale d'occasion proposés par la France.

Michel Cabirol

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 19
à écrit le 25/01/2021 à 15:54
Signaler
Peu nous importe que le montant du contrat soit de 2,5 Milliards. La seule question qui vaille est : "Combien cela laisse t-il de marge nette au final ??" Curieusement, ce chiffre, pourtant le seul réellement intéressant pour le business, n'apparaît ...

le 25/01/2021 à 20:34
Signaler
Ah ah ah ah, bien vu !

à écrit le 25/01/2021 à 11:28
Signaler
Pour un pays qui n'avait plus un centime il y a peu, quelle dépense somptueuse !

le 25/01/2021 à 16:41
Signaler
Comme en France on enlève 5€ d'APL aux plus pauvre et on fabrique une piscine privé au président au milieu d'un océan...

à écrit le 25/01/2021 à 10:48
Signaler
Est-ce qu'il n'y a que moi qui trouve cela désolant ? On se réjouit d'une possible guerre Turquie / Grèce et de tout ce que cela va engendrer ? un peu d'humanité bon sang !!!

le 27/01/2021 à 13:36
Signaler
Détendez vous ce n'est pas pour faire la guerre, mais pour bien finir de ruiner ce pays. Ensuite on pourra remettre un coup de réduction du niveau de vie pour les grecs. Quand à l'humanité je ne vois pas ou vous aviez vu que nos dirigeants en soi...

à écrit le 24/01/2021 à 10:17
Signaler
le contribuable francais est genereux!

le 25/01/2021 à 8:44
Signaler
Le temps des contrats avec des clients insolvables est révolus. Si la France a pu signée un tel contrat si rapidement c''est que le gouvernement a eu des garanties financières de la part des grecs avec déjà une grosse somme versé lors de la signature...

le 25/01/2021 à 9:14
Signaler
vous etes tres spirituel, hein? etant donne que la france ne va pas prendre la turquie de front, un peu de diplomatie s'impose un accord faitier ( comme on vous a appris dans vos cours de droit), puis une vente avec un financement cautionne par une...

à écrit le 24/01/2021 à 3:19
Signaler
Je suis heureux pour notre industrie ; mais attention on oublie qu'une des causes de la précédente ruine des grecs était en partie due au fait que l'Allemagne te la France avaient fait de la Grèce le quatrième importateur d'armes au monde.

le 24/01/2021 à 9:23
Signaler
Non. Ce qui a mis l’économie grecque en péril, c’est la monnaie unique. Le tourisme et la nourriture en Grèce sont devenus plus cher qu’en Turquie du fait de l’euro. Ajoutez à cela une collecte de l’impôt défaillante. En Géopolitique, la Grèce est e...

à écrit le 23/01/2021 à 22:53
Signaler
La Turquie a activé ses batteries de missiles S400 la semaine dernière, au grand dam de ce qui restait de Trump. Les rafales français risquent de devenir des confettis dans le ciel turc en cas de conflit, face à cet armement redoutable qui a fait fu...

le 24/01/2021 à 9:19
Signaler
Les S400 sont des missiles lourds à longue portée. Le but est une cible plus grosse. Contre les chasseurs bombardiers, ils présentent une menace, mais il n’y a pas de magie non plus. Les Rafales ont eux aussi de l’armement air-sol à longue portée. ...

le 24/01/2021 à 12:26
Signaler
@citoyenfrancais : pour votre information, on écrit français avec un c cédille Renseignez-vous avant d'écrire des contre-vérités. Il y a a peine 2 jours, les iraniens ont reçu une petite raclée sur le sol syrien.

à écrit le 23/01/2021 à 20:27
Signaler
Youpee , on est trop fort, vive la france vive la république. Bon j'ai pas lu l'article, je vais pas payer pour ça, faut pas dec, j'ai d'autres sources plus sérieuses. la presse française est assez amusante.

le 24/01/2021 à 10:51
Signaler
@ le lapin. Bien vu. La presse francaise repete ce que le gvt lui dit. Si on souhaite une bonne info, il faut la croiser avec differents journaux etrangers de reference, evidemment le monde n'en fait plus partie depuis des lustres.

le 24/01/2021 à 12:44
Signaler
@matins calmes. Surtout des journaux russes, turcs ou chinois ! On se rappelle avec nostalgie de la légendaire Pravda (qui existe toujours d'ailleurs). Un journaliste français ne risque pas la prison ou la mort contrairement à ce à quoi on assiste ...

le 24/01/2021 à 19:31
Signaler
@le lapin D'autres sources sérieuses du genre le PMU du coin ou des journaux chinois en ligne ? Non parce qu'en France on a encore une presse libre aux dernières nouvelles et ce contrat de vente de Rafales avec la Grèce est bien réel.

le 24/01/2021 à 22:01
Signaler
@alex06 Je l'avoue, j'ai honte, je lis aussi de la presse anglosaxone, voire même a l'occasion de l'indienne. pardon lapin mort de honte.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.