"Je suis au bout de mes capacités" (Général Lecointre, chef d'état-major des armées)

 |   |  871  mots
Nous devons nous demander si le modèle (des armées, ndlr) que nous concevons aujourd'hui sera à même de répondre, avec nos alliés, aux sollicitations futures, s'interroge le Chef d'état-major des armées, le général François Lecointre.
"Nous devons nous demander si le modèle (des armées, ndlr) que nous concevons aujourd'hui sera à même de répondre, avec nos alliés, aux sollicitations futures", s'interroge le Chef d'état-major des armées, le général François Lecointre. (Crédits : Reuters)
Face à la multiplication des théâtres d'opération et à leur intensité, le chef d'état-major des armées, le général François Lecointre, estime que l'actuel modèle des armées n'est plus suffisant. C'est notamment le cas pour les frégates de premier rang où la marine est "au bout" de ses capacités.

La démonstration est éloquente. Détaillée et précise. Le chef d'état-major des armées (CEMA), le général François Lecointre, a estimé lors de son audition du 16 octobre au Sénat que le modèle actuel de l'armée française n'était plus vraiment suffisant face à la multiplication des théâtres d'opération et à leur dureté. S'il est bien conscient que la loi de programmation militaire (LPM) qui couvre la période 2019-2025 va "permettre de réparer les lacunes et les carences capacitaires consenties lors des précédentes lois de programmation, de moderniser notre armée et de répondre à l'Ambition 2030", il a fait part de ses doutes devant les sénateurs sur l'actuel modèle des armées confirmé par la Revue stratégique de défense et de sécurité nationale en 2017 : "La masse sera-t-elle suffisante à l'horizon 2030, au regard de l'ambition que nous nous sommes fixée et de l'accélération de la dégradation des relations internationales ?"

"Le projet de loi de finances pour 2020 lance à mes yeux résolument la modernisation. Cette deuxième annuité est conforme aux dispositions de la LPM : elle consacre bien, à périmètre constant, une nouvelle marche de 1,7 milliard d'euros, portant le budget total à 37,5 milliards d'euros. Cette hausse importante nous permettra de porter l'effort de défense à 1,86 % du PIB en 2020", rappelle le Chef d'état-major des armées.

De telles observations avaient valu à son prédécesseur, le général Pierre de Villiers, une mise au point en public, qui s'était terminée par la démission fracassante du CEMA suivie d'une crise entre les armées et le président de la République, Emmanuel Macron.

Inadéquation entre les missions et les capacités ?

Le général Lecointre porte notamment son attention sur deux segments capacitaires très (trop ?) sollicités, les frégates et les blindés du programme Scorpion. S'agissant des frégates, "il me faut aujourd'hui garantir au Président de la République une présence permanente dans le golfe Persique ; s'y ajoutent la surveillance du détroit de Bab el-Mandeb, des patrouilles dans le canal de Syrie pour faire valoir nos lignes rouges sur l'usage d'armes chimiques par le régime de Bachar el-Assad, mais aussi la défense de notre bastion du golfe de Gascogne et la surveillance de la sortie des sous-marins russes de leur propre bastion dans l'Atlantique Nord. Je suis au bout de mes capacités !", estime crûment le CEMA. "Dans le détroit d'Ormuz, il faudrait idéalement deux frégates au lieu d'une, ce qui assurerait une permanence", a de son côté précisé aux sénateurs, le chef d'état-major de la marine, l'amiral Christophe Prazuk. En 2008, le besoin défini pour les frégates de premier rang était en 2008 de 24 bâtiments (17 FREMM, 2 frégates de défense aérienne et 5 frégates Lafayette). En 2015, la cible 2030 a été fixée à 15 bâtiments. C'est peu, trop peu.

Concernant les blindés médians de l'armée de terre, qui sont "emblématiques de la notion de masse sur le champ de bataille, nous disposions en 2008 - époque de fait moins troublée qu'aujourd'hui - de 452 véhicules blindés médians". Aujourd'hui la cible pour 2030 est fixée à 300 Jaguars. "Ces véhicules sont certes beaucoup plus performants, mais la multiplication des théâtres d'opérations pèsera toujours plus lourd", estime-t-il. Enfin, rappelle-t-il également, "l'armée de l'air disposait en 2007 de 420 avions de combat ; la cible pour 2030 est de 185 avions polyvalents".

Des matériels trop sollicités ?

Le général Lecointre fait également observer que "le niveau de sollicitation de certains équipements au cours de ces dernières années s'est avéré supérieur à ce que prévoyaient les contrats opérationnels". Et selon le CEMA, cette surexploitation a accéléré le vieillissement général et requiert aujourd'hui un surcroît de maintenance pris en compte par la LPM. "Néanmoins, en partant de ce constat et en nous projetant dans l'avenir à la lumière de l'analyse que nous faisons de la situation internationale, nous devons nous demander si le modèle que nous concevons aujourd'hui sera à même de répondre, avec nos alliés, aux sollicitations futures", s'interroge-t-il.

Actuellement, plus de 30.000 militaires sont engagés quotidiennement pour la défense de la France, souligne le général Lecointre. Parmi lesquels, 8.000 sont en opérations extérieures (OPEX), pour l'essentiel en bande sahélo-saharienne, au Levant ou au Liban ; 20.000 sont engagés sur le territoire national, dans le cadre des postures permanentes de sauvegarde maritime ou de sûreté aérienne, dans celui de l'opération Sentinelle, ou au sein de nos forces de souveraineté dans nos collectivités outremer ; 3.700 sont pré-positionnés comme forces de présence à l'étranger. "Rapporté à nos effectifs aujourd'hui, ce niveau d'engagement soutenu depuis de nombreuses années est inédit et il ne devrait pas fléchir dans les années à venir, loin de là. Les foyers de crises sont nombreux, je crains qu'ils ne prolifèrent ou ne s'aggravent", analyse le CEMA. Et maintenant que va faire le gouvernement ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/11/2019 à 17:00 :
Parcontre j'ai une question, pourquoi un militaire, après qu'il est fait une carrièr et qui décide de changer d'emploi et se reconvertir vers une police où municipale ou nationale soit obliger de faire une formation à l armement ? Tout en sachant qu'un militaire qui aura fait 20 ans d'armée aura tiré plus de balles de 9 MM que 200 policiers dans toute une carrière !!! Ou leurs faire passer un cadre juridique pour accéder à cette formation alors qu'ils font sentinelle armé d'un fusil d'assaut au milieu de la population, c'est de la débilité !!!!! De l'amateurisme !!!! Un militaire de carrière peut être armé dessuite sans faire de formation à l'armement pour intégrer une police puis que va apprendre un formateur policier à une personne qui aura tiré plus que lui et parfois dans des cas extrême sous grande hostilité et surtout en cas réel, donc je comprends pourquoi la police perd du temps à former des gens plus formé qu'eux je trouve ça vraiment bizarre
Réponse de le 18/11/2019 à 16:28 :
Peut être parceque ce ne sont pas les même armes?
Il est aussi possible qu'un militaire perde ses accréditations et autre lorsqu'il part de l'armée, il doit donc les revalider.
Réponse de le 18/11/2019 à 22:59 :
Salut Gil, c'est plus compliqué que ça, c'est tout simplement et surtout une histoire de mentalité, si seulement ils changeaient tout irait mieux
a écrit le 16/11/2019 à 16:24 :
Bonjour, c'est compliqué je pense pour que tous le monde puissent comprendre, dans un premier temps un soldat a des valeurs patriotique au-delà de ce que peut comprendre un français. Un soldat souhaite que tous les citoyens français puissent se rendre au cinéma, au Mac do, voir des matchs de foot, des feux d'artifices, sans se faire tuer par des fanatiques religieux.. Et pour cela il est conscient et prêt à donner sa vie, prêt à laisser une partie de son âme dans chaque conflits pour le bonheur et la venir de ces citoyens et ça toute personne hors milieu militaire ne peut pas le comprendre. La problématique française c'est l'oublie... Trop ont oublié le 11 septembre 2001, trop ont oublié le bataclan, Nice etc...
a écrit le 15/11/2019 à 20:21 :
@Protection DCCCXIV quelle nullité, votre commentaire ! Il reste encore des gens comme vous qui pensent que si la France est dans ses pays, c'est pour défendre les intérêts de ses habitants. Donc une question toute bête : pourquoi elle va aussi loin protéger ces "étrangers" (dites vous) et, quand ces mêmes étrangers sont en France, le but d'une grosse majorité est de leur retourner chez eux ? Et bien la France est dans ces pays pour surexploiter leurs sols, leur nature, leur place stratégie dans le le Monde etc etc.
Réponse de le 16/11/2019 à 2:10 :
Votre commentaire est typique de celui d'un traître à la France ou d'un étranger anti-français !

Nos Soldats n'ont pas à défendre ces étrangers africains ou arabes sur leur propre sol ; ce qui peut leur arriver ne nous concerne en rien !

Et si le but du déploiement de Notre Armée dans ces pays est de garantir nos accès à des ressources naturelles essentielles, alors les généraux doit limiter les opérations de Nos Soldats à l'accomplissement ce strict objectif.

Par ailleurs, les étrangers de ces pays, présents légalement ou illégalement en France, doivent rentrer tout de suite et défendre leurs terres.
Réponse de le 16/11/2019 à 15:42 :
Protection DCCXIV je confirme votre nullité.
Je ne suis pas un Français traître mais un lucide.
Si les soldats Français rentraient vous aurez un problème :

-d'électricité car plus d'uranium,
- au petit déjeuner car plus de caccao et de thé,
- sans compter les autres produits venant d'Afrique, finis ou servant à la fabrication d'autres produits : le fer, le pétrole, l'or, le diamant etc.

Demandez à Mr Bolloré qui contrôle tous les ports marchands de ces anciennes et nouvelles colonies s'il est de votre avis.
Il faut ajouter le contrôle des cours du franc cfa et sa fabrication en France.

La France pille les ressources de ces pays, elle leur donne croit en échange.

Alors ne me donnez pas de leçon avec votre esprit des Chrétiens des Croisades.

Sans son occupation et non de protection (selon vous), de ces pays, la France serait un vulgaire pays européen ex colonial que sont le Portugal, la Belgique, la Hollande, l'Espagne etc etc.

Donc si la France installe des soldats dans ces pays c'est pour ses intérêts politiques, économiques, industriels.
a écrit le 15/11/2019 à 20:17 :
mm
a écrit le 15/11/2019 à 17:21 :
Merci mon général de souligner qu’il faut drastiquement réduire nos opérations Opex. Notamment au Sahel qui sont de l’avis de tous, un échec sur la durée. La solution étant visiblement politique. Et aucun djiadistes n’est venu du Sahel le terrorisme état endogène. Le MO est aussi un échec supplétif des USa nous avons lâché nos alliés Kurdes pour céder face à la Turquie membre de l’OTAN, chercher l’erreur. L’open ça coûte hyper cher je sais que c’est plus sympa les prime et l’avancement accéléré. 700 millions d’euros de surprime par an mais le résultat n’est pas la. Par contre, de repositionner sur notre territoire avec la formation d’une garde nationale de citoyens, développer la sécurité civile en prévoyance des catastrophes écologiques et je suis d’accord pour une marine qui protège écologiquement nos zones outre-mer qui le mérite et on range le porte avion inutile... voilà quelques propositions pour réduire de 30% le budget et arrêtez avec le péril russe, un fantasme.
Réponse de le 16/11/2019 à 12:48 :
Parfaitement d'accord avec vous !
a écrit le 15/11/2019 à 16:08 :
Heu !...
Permettez que je rigole. il y a 60 ans j'étais militaire, c'était déjà comme ça !
matériel usé, manque de véhicules, manque de munitions, inadéquation dans la formation des cadres...
J'ai bien fait de faire une carrière dans le civil.
a écrit le 15/11/2019 à 14:21 :
Que font Nos Soldats en posture permanente dans les pays africains et arabes ???

Nos soldats doivent cesser d'engager leurs forces et de verser leur sang pour ces étrangers !!!

Nous, Citoyens français, avons le devoir de protéger Nos Soldats contre les décisions absurdes et les ordres délirants de Macron et Le Drian !
Réponse de le 17/11/2019 à 12:06 :
Effectivement,nous n'avons plus les moyens d'intervenir dans le monde entier.Meme les USA réduisent leur couverture militaire.Tout cet argent serait mieux utilisé dans le social,pour accueillir dignement ceux qui souffrent dans ces pays justement.Toutes ces guerres extérieures sont rarement gagnées.
a écrit le 15/11/2019 à 12:02 :
J'ai dit cela à mon chef (un lieutenant-colonel) il y a 3 ans...
Il m'a répondu, il n'y a pas le choix, c'est moi "le chef", vous devez le faire tout ce que je vous dis sinon je m'occupe de vos notations et de votre carrière...
Depuis ma carrière est morte, il ne plaisantait pas... Et pire il a été soutenu par toute la Grande Muette, ce qui provoque aujourd'hui mon indignation.
Pour le coup, là, "le chef" c'est le Président, alors au paquet mon général !
a écrit le 15/11/2019 à 9:53 :
Comme le rappelle F Asselineau observant les déclarations récentes de Macron qui fait -une fois n' est pas coutume- le juste constat sur un OTAN qui va dans le mur mais qui préfère continuer de marcher en direction du précipice plutôt que d’en tirer l’évidente conclusion qui est, la sortie de la France d' un OTAN qui nous coûte alors alors qu' il accepte la tutelle du bras armé géopolitique US à la tête de l' UE..

Tout et son contraire de la part de Macron ou la politique du "en même temps" des gens qui n' ont en réalité pas/plus le pouvoir dans un pays non souverain.

Quant à l' imbécile normalisation Reach qu' il ..suffit d' attraper et qui pèse quatre cent quatre-vingts millions soit une somme énorme pour notre armée déjà au bord de la rupture budgétaire, elle s' ajoute au sujet du jour et appelle ce commentaire de l' intéressé, "Nous perdrons donc la prochaine guerre faute de munitions – mais nous la perdrons proprement"..
a écrit le 15/11/2019 à 9:51 :
Fondamentalement, le problème est que la France doit assumer simultanément le coût de la dissuasion nucléaire et à elle seule la majeure partie de la politique de défense de l'Europe. Avec le départ de la GB de l'UE, la défense de l'Europe va reposer essentiellement sur les seuls moyens français, aussi que sur l'Espagne et l'Italie. Tant que des pays disposant de moyens budgétaires, techniques et humains conséquents comme l'Allemagne, la Belgique et les Pays-Bas s'exonèreront de leurs obligations de participer à la défense de l'Union, la situation se deteriorea.
a écrit le 15/11/2019 à 9:30 :
La vraie question bien que taboue est la suivante, avons-nous encore besoin et les moyens d’une armée nationale ou européenne. La Russie avec ses 146 millions d’habitants et ses 17 millions de km2 ne représente pas un ennemi mais un atout économique pour nos industriels, de même que la lointaine Chine. Toutes nos dernières expéditions se sont soldées par la mort brutale de plusieurs dizaines de soldats français en Afghanistan, Lybie, Mali, Syrie sans instaurer pour autant la paix la démocratie et un niveau décent aux différentes populations. Nous y avons laissé que la désolation, la ruine et des populations en errance permanente. Enfin cela a constitué un appel de réfugiés aux portes de l’Europe que nous ne savons comment traiter entre membres européens. Merci encore à nos 3 derniers présidents pour leur reniement, leur vaste vision et stratégie de ce nouveau monde asymétrique. Ils n’ont toujours pas tiré les leçons de l’histoire récente. C’est affligeant
Réponse de le 15/11/2019 à 12:53 :
à Labrador

Vous avez 1000 fois raison ... en plus ce générall nous demande toujours plus d'argent / il faudrait déjà que l'armée soit autonome sans l'autorisation et l'aide logistique des Américains .
Réponse de le 15/11/2019 à 12:54 :
à Labrador

Vous avez 1000 fois raison ... en plus ce générall nous demande toujours plus d'argent / il faudrait déjà que l'armée soit autonome sans l'autorisation et l'aide logistique des Américains .
a écrit le 14/11/2019 à 23:59 :
La projection sur 2030 est tenable uniquement si l'Allemagne décide de rentrer dans le bal des armées fortes européennes et nous assistent pour les opérations extérieures.
Sinon deuxième piste une armée européenne avec des capacités de projection réelles et sérieuses afin que les capacités françaises ne soient plus entamées.
Réponse de le 15/11/2019 à 10:38 :
Le tuteur us de l' UE ne veut pas d 'une armée européenne et comme l'
UE est incapable de réaction vos souhaits resteront à jamais des voeux pieux ..
a écrit le 14/11/2019 à 18:26 :
Le Président Macron fait face à des handicaps de toute nature créés par ses 4 prédécesseurs : Rois Fainéants

Armées :Il est le premier depuis 1981, à tenir les engagements de sa LPM.
Objectif 2.5% du PIB en 2025.
Actuellement 1.86%. il y a peu 1.60%
Reconstruire en 8 ans des Armées dépecées par les 4 prédécesseurs : 1981-2017,
Enorme défi !
-Jospin-Aubry 97-2002 : anti-armées obsessionnels ! ont porté des coups terribles.
-Après Mittterrrrrand qui a reçu en Mai 1981 des Armées en parfait état,
et à sabré l'effort de 3.2% à 2%
Réponse de le 14/11/2019 à 21:20 :
certes mais avce macron ce devait être "un nouveau monde" or depuis son arrivée TOUT FOUT LE CAMP et ce A TOUS LES NIVEAUX maintenant même l'armée est touchée par l'incapacité de ce triste sire alors de grâce évitez de chercher toujours en bon macronien des prétextes fallacieux et de reporter sur d'autres leur VISIBLE incompétence, soyez honnête svp. merci pour nous pas macroniens ni autres mais simples Français écoeurés par ce monsieur de tant de destructions. Citez nous UN pas DEUX Un exemple de ce qu'a réussi macron et sa troupe.
Réponse de le 15/11/2019 à 13:41 :
Vous pensiez vraiment qu'un homme seul puisse apporter ''un nouveau monde''. Vous êtes crédules. Quant à l'État de la nation ajd, il est fallacieux de dire que tout allait bien avant. Rien ne va ajd, mais rien n'allait hier. car nous le ressentons tous, la tendance est négative.
a écrit le 14/11/2019 à 17:55 :
les militaires francais devraient se comporter comme de vulgaire syndicalistes d'ultragauche.....
ils devraient exiger des hausses de salaires, de la diminution du temps de travail, et le respect des 48 heures de travail par semaine, en menacant de tout casser comme un sympathique goodyear
et si on ne leur donne pas satisfaction, ils peuvent invoquer le droit de retrait social, vu que leur integrite est menacee, la cgt ne s'en prive pas
et exiger le payement des heures supp, on n'est pas des esclaves
la police devrait faire pareil et refuser toute action
et quand la gauche va hurler que cet electorat qui n'est pas le sien applique les regles de son electorat, ce qui est du racisme, qu'ils leur collent un proces pour discrimination et refus de respect des droits de l'homme
le pb des flics et des militaires, c'est qu'ils ont de la morale, chose que le bon peuple qui s'est autoproclame detenteur de la morale n'a pas
Réponse de le 15/11/2019 à 0:16 :
Monsieur vous semblez ne pas connaître le droit social dans les armées haha
Réponse de le 16/11/2019 à 12:52 :
Citoyens et militaires même combat, la morale c'est hors sujet , mais le même idéal oui
a écrit le 14/11/2019 à 17:48 :
Macron a limogé De Villiers pour moins de liberté de parole que ça, et il en serait capable.

Sauf que, si De Villiers était respecté par ses hommes, Lecointre est une idole.

La capitaine Lecointre, du 3ieme RIMA a chargé baionnette au canon au pont de Vbranja et dans la communauté militaire ça ne s'oublie pas. Elle prendrait très mal qu'il se fasse dégager comme un malpropre par un civil qui n'a même pas fait ses classes.
Réponse de le 16/11/2019 à 2:40 :
Très bien et ouf pas la langue de bois Général .
la même trempe que PAPA SUR LE RED.RED et la TERRIBLE rouge ..
Bonne nave Général
a écrit le 14/11/2019 à 16:53 :
quelques idées pour Mongénéral:commencez a tailler dans l'armée mexicaine des hauts gradés de l'armée,ils sont bien trop nombreux en France.
a écrit le 14/11/2019 à 16:38 :
On a la solution, les gilets jaunes et les black boc adorent se battre, il suffit de les envoyer sur le terrain.
Réponse de le 14/11/2019 à 17:52 :
Vous confondez GJ et casseurs... Je sais bien que c'est volontaire et que vous vous pensez drôle mais c'est très injuste pour ces travailleurs pauvres qui ne demandent qu'à vivre décemment de leur travail...
Réponse de le 15/11/2019 à 18:34 :
Confondant de bêtise crasse!
a écrit le 14/11/2019 à 16:06 :
Il est nécessaire de dimensionner l'Armée en fonction des théâtres d'opération possibles d'interventions volontaires ou de défense. Sur ces deux item, c'est le Président qui définit le scope et l'Armée qui propose un dimensionnement.
Or, dans son analyse le Général Lecointre ne semble pas se référer à cela et semble définir un dimensionnement lié à des terrains qu'il définit sans référence politique.
De plus, il omet complètement que la France travaille dans le cadre de l'ONU, de l'OTAN et de l'Europe, c'est à dire prendre en compte les forces alliées également et éviter les surdimensionnements liés à leur omission.
Réponse de le 14/11/2019 à 17:54 :
Il n'y a aucun surdimensionnement lorsqu'on omet du vide...
Réponse de le 16/11/2019 à 12:54 :
blablaba...blablaba , changez de monde svp !
a écrit le 14/11/2019 à 15:49 :
la question est comment faire ? les francais ne veulent pas payer plus d impots (cf GJ). Le baby boom fait que les depenses sociales (soins medicaux+pensions retraite) vont exploser. l industrie francaise est exangue (merci Mitterrand et Chirac).
Une bonne partie du Systeme s ecroule doucement (education, hopitaux)

De l autre cote Trump indique clairement que les USA ne vont plus payer pour les europeens. Les islamistes eux revent de nous faire la peau. Tonton Vladimir aimerait bien aussi nous donner une bonne lecon. Nous sommes embarques dans des guerres sans espoir de victoire (mali, Afghanistan) et ou il n y a rien a gagner a part des coups (la principale richesse du mali c est le coton. en afghanistan c est le pavot)
Réponse de le 14/11/2019 à 17:59 :
je vous rassure, les americains ne payent pas pour les europeens, les yanks payent pour les yanks, et veulent des allemands pour abonder leurs fonds...........
n'ayez aucune illusion sur le cousin americain ( celui qui va tordre le cou du uk apres brexit et ' a fantastic deal')
et les islamistes feront la peau des occidentaux qui leurs fournissent la loi et les armes qui vont bien
effectivement
Réponse de le 14/11/2019 à 18:10 :
la solution est très simple, vous payez chaque ponctionnaire au smic et tout le monde partira !!!
Réponse de le 15/11/2019 à 10:10 :
Enfin accepter de ne pas boxer au dessus de notre catégorie si j ose dire.
E travailler sans arrogance et avec une patience déterminée avec nos partenaires Européens pour faire avancer la Défense Européene.
a écrit le 14/11/2019 à 14:41 :
De plus l'armée n'a jamais mis en danger un pays bien au contraire, ceux qui mettent un pays en danger sont les habitants eux mêmes avec leurs choix et décisions, mais surtout en premier lieu, la justice, les stars, les associations, les profs, etc.... Le CEMA a raison, on est bout et il est obligé de ficelé avec les mauvaises décisions prises d'un passé politique avec de grosses lacunes d'anticipation
a écrit le 14/11/2019 à 14:30 :
Le probleme de l armée c est le budget ridicule imposé par l'UE qui castre complètement nos forces armées et nous rend dépendant à l'otan
Réponse de le 14/11/2019 à 15:09 :
Archi faux. L'Europe n'a rien à voir là dedans. Les armées sont du ressort des Etat. Il a fallu combler le gouffre des banques suite à la crise des subprimes venus des USA. Les budgets consacrés aux armées en ont fait les frais. Comme d'autres. Ce que Mr Trump oublie facilement quand il tense les pays européens de ne pas respecter les 2%. La France a dépensé 700 mds. Que Mr Trump nous rembourse. Tout sera alors plus facile.
a écrit le 14/11/2019 à 14:28 :
Nos gouvernants marchent sur la tête et ne voient rien venir. Pendant qu'on se ruine dans nos missions extérieures sans solution ni militaires ni politique et en plus sans aide des partenaires européens, les docteurs de SOS médecin de Nice sont obligés de faire leurs consultation encadrés par des forces de police.
Réponse de le 14/11/2019 à 18:02 :
la question est
pour qui et pourquoi ils interviennent chez ces chez ( qui de toute facon sont en cmu et presentent leur carte cmu pour ne rien payer)
que les medecins appliquent ' le droit de retrait'
( oui, le truc que la cgt sncf a invoque faussemnt pour rien foutre, et qui est cense proteger ' sur le papier' l'integrite des gens)
apres ca changera
a écrit le 14/11/2019 à 14:28 :
Nos gouvernants marchent sur la tête et ne voient rien venir. Pendant qu'on se ruine dans nos missions extérieures sans solution ni militaires ni politique et en plus sans aide des partenaires européens, les docteurs de SOS médecin de Nice sont obligés de faire leurs consultation encadrés par des forces de police.
Réponse de le 15/11/2019 à 13:45 :
En effet, peut être que l'armée devrait transformer quelques opérations extérieures en opération intérieures. Sauf que ce n'est pas politiquement correct de régler le problème de certains gang au famas et au caesar. Reste que le principal théatre d'exposition des armées, c'est actuellement l'opération sentienelle. Ça en dit long sur les conséquences d'une ouverture débridée des frontières si notre principale menace est de l'intérieure.
a écrit le 14/11/2019 à 14:26 :
Bonjour,
Jeannot, tu es à côté de la plaque, tu parles de la Suisse ou autres pays avec des conventions signées stp réveil toi, les guerres ne sont plus les mêmes qu'il y a des années en arrière, crois tu qu'aujourd'hui un chef terroriste s'embêtera avec des conventions ? Une armée est faite pour défendre un pays et ses intérêts d'où le fait d'intervenir en extérieur et ce n'est pas que financier, se poser la question de pourquoi on a été en Afghanistan, ou d'autres intervention comme le Mali, l'Irak, la Lybie voir la Syrie c'est d'être inculte et ininterresse de l'actualité géopolitique ainsi que l'évolution et la construction de notre pays
Réponse de le 14/11/2019 à 16:51 :
Le kadhafi et le bachar n'ont jamais menacé la france, quand a ce ""pauvre"" saddam, il etait même notre allié.
Au lieu de se fabriquer des ennemis on ferait mieux de se faire respecter par nos amis (qui nous pillent nos impots pour le benlux irlande, dont on finance le developpement depuis 60 ans pour les anciennes colonies, 30 ans pour l'europe du sud qu'il a fallu renflouer et 15 pour l'europe de l'est qui se moque bien de nous.)
C'est plutot les autres pays que l'on construit
Réponse de le 14/11/2019 à 23:54 :
@jeannot lapin !? Vous avez la mémoire courte. Le Roi des Rois a été en guerre avec la France dès la toute des années 1970 en Afrique. Au Tchad, nous avons perdu autant d'hommes qu'au Liban en luttant contre ses seides. Quand au régime bassiste syrien, le Liban lui a servi de champ de bataille ''non conventionnelle'' entre assassinat d'un ambassadeur et attentats à la bombe.
Réponse de le 15/11/2019 à 13:53 :
Jeannot, je pense que vous êtes dans la réaction plus que la prévention. Quand le mali aura sombré en un second daech parce que nous avons décidé de faire une politique de l'autruche, nous aurons une seconde Syrie sur les bras et des attentas chaque semaine à Paris. Aucun pays ne se construit durablement sur une politique de la chaise vide et de communiqués de presses remplis de bons sentiments.
a écrit le 14/11/2019 à 13:31 :
Certains responsables politiques et syndicats nous le répètent à longueur de journée. La guerre c'est mal et l'armée c'est du gâchis d'argent public. Arrêtons toutes nos dépenses militaires pour financer une augmentation de prestations et des transferts sociaux ! Finançons le salaire universel grâce à l'abolition de l'armée, des gens payer à développer chez eux leurs talents et leurs passions grâce aux impots des entreprises et des travailleurs, ça c'est un investissement d'avenir dans la nation !
Réponse de le 14/11/2019 à 13:56 :
Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, la France est un pays administratif de type militaire, en aucun cas la France n'a vocation a réaliser des prouesses économiques, pour ça c'est l’Allemagne. Dès 1945 passé on était déjà parti en Indochine et dès l’Indochine terminé on est passé ensuite à l'Algérie, etc...
Réponse de le 14/11/2019 à 14:05 :
Et quand la France n'aura plus accès aux ressources énergétiques et que toute l'économie s'effondrera vous aurait bien aidé nos concitoyens... Plus a côté de la plaque de la réalité historique et géopolitique, ce n'est pas possible à lire... Navrant...
Réponse de le 14/11/2019 à 14:09 :
Et quand la France n'aura plus accès aux ressources énergétiques et que toute l'économie s'effondrera vous aurait bien aidé nos concitoyens... Plus a côté de la plaque de la réalité historique et géopolitique, ce n'est pas possible à lire... Navrant...
Réponse de le 14/11/2019 à 14:27 :
Noooon
Réponse de le 14/11/2019 à 15:40 :
Les prestations et les transfers sociaux qui sont deja à un niveau record et qui decouragent tout le monde, font fuir les plus créatifs pour attirer les bons-à rien du monde entier?
Réponse de le 14/11/2019 à 18:33 :
Il ne fallait y lire qu'une remarque impertinente. Il est évident que la mise au rencard de toute notre défense nationale pour subventionner une armée de collectionneurs de timbres, de testeurs de jeux vidéos et de libre-penseurs de comptoirs n'est pas une option.
a écrit le 14/11/2019 à 13:05 :
Où est l'intérêt du peuple français dans la plupart de ces opérations? Le rôle de l'armée d'un pays est elle de le défendre avec sa population ou de les mettre en danger?
L'intérêt de la france, l'intérêt des français hein...Quel gouffre

Si la france n'a pas les moyens de ses ambitions, qu'elle change d'ambitions, et pitié, qu'elle foute la paix au monde et en premier lieu aux français.
Réponse de le 14/11/2019 à 13:18 :
200 % d'accord . Que fait on à "surveiller " la sortie des sous marins russes ?
Que fait on au Liban , au sahel ??
Réponse de le 14/11/2019 à 13:27 :
Un peu courte votre vue. Parfois il vaut mieux éteindre le feu à sa base que d'attendre qu'il n'embrase votre territoire. Et n'oublions pas que notre siège permanent au conseil de sécurité est essentiel, donc requiert une armée crédible, si on veut encore faire entendre notre voix.
Réponse de le 14/11/2019 à 13:35 :
@Gilles

Vous avez raison, on a encore tant de peuples libyens a libérer...

Pauvres suisses, pauvres norvegiens, pauvres tant d'autres pays qui ne savent pas ce qu'ils perdent en grandeur.


Des fois il vaut mieux être aphone que de raconter des bêtises.
.
Réponse de le 14/11/2019 à 13:54 :
@Gilles.
Savez-vous ce qu'est un lobby ?
Micron votre imperium supreme peut vous l'expliquer, il en est un fervent adepte.
L'armee francaise n'a rien a faire la ou elle est. Son role est de proteger les frontieres., pas de monter la garde dans des plans tels que vigipirate et autres conneries.
Réponse de le 14/11/2019 à 13:57 :
Sacré Jeannot, pourtant vous ne l'êtes pas encore aphone... Ces pays dépendent du bon vouloir des USA. Après libre à vous de faire dépendre votre sécurité de la politique intérieure et des intérêts us, mais faudra pas venir chialer après... Sinon, c'est oublier un peu vite que les attentats n'ont pas attendus notre présence militaire extérieure pour nous frapper. Il ne faut pas confondre causes et conséquences.
Réponse de le 14/11/2019 à 14:11 :
+1

Il faut être pertinent dans ses interventions, le problème étant qu'on ne le sait en général qu'ensuite.

Il aurait été possible et facile parce qu'on avait encore la supériorité militaire, de stopper l'ascension de Hitler jusqu'en 1939, en alléguant de ses nombreuses entorses sur le réarmement de l'Allemagne, l'Anschluss, l'invasion de la Tchécoslovaquie. Fin 39 il était trop tard, et il était en confiance sur notre pusillanimité.

Ca n'aurait pas éteint le nationalisme allemand mais il aurait probablement pris un tour moins sanglant, sans annexion de l'Europe de l'Est par Staline.
Bref, on vivrait sur une autre planète, mais on ne le saura jamais.
Réponse de le 15/11/2019 à 14:02 :
Tout à fait d'accord avec Jeannot. Laissons des pays comme le Mali et le Tchad en proie à leurs insurrections islamistes. S'il veulent se batir deux nouveaux Daech au sud de l'Europe ce n'est pas de nos affaires. On accueillera les réfugiés plus tard. De même, laissons la Turquie menacer Chypre qui est membre de l'UE et qui souhaite extraire son pétrole. Ce n'est pas de nos affaires et Chypre n'a qu'à se débrouiller. Pareil, laissons l'Iran menacer le trafic des pétroliers et arraisonner les navires occidentaux. De toute façon, le pétrole c'est mal et ça pollue. Ne protégeons pas les navires dans la corne de l'Afrique, parce que ça aide les importations qui détruisent notre économie et autant qu'ils soient pris en otage. Ne faisons pas de police des mers dans nos ZEE, on pourrait gêner des pécheurs asiatiques de venir nourrir l'Asie et leurs économies. Finalement, à quoi bon faire une opex contre daesch, ce sont des braves gens qui ne nous ont jamais rien fait.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :