Le H135 d'Airbus Helicopters s'envole en Chine

 |   |  545  mots
Les premières livraisons du H135 à la Chine sont attendues pour la fin 2018,
Les premières livraisons du H135 à la Chine sont attendues pour la fin 2018, (Crédits : Airbus Helicopters (Stéphane Kervella))
Airbus Helicopters vend à la Chine 100 hélicoptères H135, qui seront assemblés à Qingdao. Le contrat est estimé à 700 millions d'euros.

Deuxième bonne nouvelle de l'année pour Airbus Helicopters après le contrat gagné en Grande-Bretagne. Plus de six mois après avoir signé une lettre d'intention à l'occasion de la visite d'Angela Merkel en Chine en octobre 2015, le constructeur de Marignane a remporté auprès d'un consortium chinois - China Aviation Supplies Holding Company (CAS), Qingdao United General Aviation Industrial Development Company (Qingdao United) et CITIC Offshore Helicopter Co - un contrat ferme pour 100 hélicoptères H135, a annoncé dans un communiqué publié ce lundi l'hélicoptériste européen.

Les H135 seront assemblés au cours des 10 prochaines années dans une nouvelle ligne d'assemblage final (FAL) à Qingdao, dans la province de Shandong. Cette signature marque "une étape importante dans le développement de l'industrie aéronautique dans la région avec un contrat de 700 millions d'euros et un partenariat industriel pour une chaîne d'assemblage final à Qingdao", a précisé le communiqué. Selon Les Echos, cet accord porte sur un montant d'environ 1 milliard d'euros, dont 700 millions pour les appareils et le reste pour la construction de l'usine qui sera détenue à 51% par Airbus Helicopters et le reste par ses partenaires locaux chinois.

Premières livraisons attendues fin 2018

Les premières livraisons sont attendues pour la fin 2018, a précisé au journal le patron d'Airbus Helicopters Norbert Ducros, pour qui le marché chinois dépassera d'ici 2020 celui des États-Unis pour son entreprise. "Avec l'ouverture encore plus importante du ciel chinois et l'augmentation croissante des segments civils et parapublics, la Chine est en train de devenir le plus gros marché pour les hélicoptères dans les années à venir", a-t-il souligné.

"Nos commandes doublent tous les ans, avait expliqué le vice-président du constructeur de Marignane pour l'Asie du Nord (Chine, Corée du Sud et Japon), qui revendique 40% de parts de marché en Chine. Le marché chinois va rapidement dépasser le marché civil américain en volume". Il estime que le marché chinois, Hong Kong compris, doit représenter 5.000 à 10.000 hélicoptères au cours des 20 prochaines années, contre seulement 600 appareils aujourd'hui en activité.

Pour autant, avait-il modéré, le marché n'a "pas encore explosé". Car ce marché reste encore entravé par le contrôle de l'espace aérien de basse altitude par l'armée chinoise. Avec ce nouvel accord, c'est un pas de plus pour profiter à plein de ce gigantesque marché  prometteur.

Le H135 apprécié en Chine

Le H135 est, selon Airbus Helicopters, l'un des hélicoptères légers biturbine les plus appréciés en Chine, notamment pour des missions médicales d'urgence et de police. L'installation d'une FAL H135 en Chine permettra de répondre idéalement à la demande croissante pour ces capacités EMS et maintien de l'ordre. Airbus Helicopters fournit actuellement plus de 60% des solutions EMS dans le monde, notamment auprès des dix plus grands opérateurs internationaux.

Fabriqué en Allemagne, cet appareil est un hélicoptère léger polyvalent destiné aux secours, forces de l'ordre ou à la desserte des installations en mer, notamment. Avec la simplification fin 2013 des procédures d'autorisation de vol pour les appareils privés en Chine, le marché des hélicoptères, qui représente actuellement un volume d'environ 120 appareils par an, va progressivement croître.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/06/2016 à 14:23 :
Pour ceux qui s'étranglent quand on parle d'ouvrir une usine hors de France, il faut savoir que dans le business des hélicoptères c'est assez courant. Airbus assemble déjà ses helicos partout dans le monde via différentes filiales: Japon, Canada, Mexique, Brésil Pologne etc.
a écrit le 13/06/2016 à 22:21 :
Où comment scier la branche sur laquelle on est...
a écrit le 13/06/2016 à 17:29 :
Encore un savoir-faire qui, une fois basculé en Chine, permettra aux chinois de lancer des copies pour arroser le monde entier.... dans quelques années.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :