Les turbulences du Covid-19 ont bien secoué Dassault Aviation en 2020

Seulement 15 avions d'affaires Falcon vendus et aucun contrat Rafale en 2020. Pour Dassault Aviation, vivement l'année 2021 qui est porteuse de beaucoup de promesses.
Michel Cabirol

2 mn

2021 sera-t-elle une année avec beaucoup moins de turbulences pour les Falcon et le Rafale de Dassault Aviation ?
2021 sera-t-elle une année avec beaucoup moins de turbulences pour les Falcon et le Rafale de Dassault Aviation ? (Crédits : Dassault Aviation K. Tokunaga)

Pour Dassault Aviation, 2020 restera une année noire notamment sur le plan des prises de commandes en raison de la crise sanitaire liée au Covid-19. Le constructeur tricolore n'a réussi à vendre que seulement 15 avions d'affaires Falcon (contre 40 en 2019). "Le niveau de nos prises de commandes a été directement impacté par l'épidémie de Covid-19, ayant déclenché une crise sanitaire mondiale sans précédent, des restrictions de voyages très contraignantes et une forte incertitude sur l'économie mondiale", a expliqué dans un communiqué publié mercredi Dassault Aviation, qui beaucoup sur le Falcon 6X pour se relancer. Le calendrier de développement de ce nouvel avion prévoit  un premier vol en 2021 et une entrée en service en 2022.

Parmi les 15 Falcon vendus en 2020, le ministère des Armées a en principe commandé sept avions Falcon 2000 LXS dans le cadre du programme des avions de surveillance et d'intervention maritime (AVSIMAR), comme l'avait annoncé Florence Parly à l'occasion de sa visite le 19 novembre 2020 à l'usine Dassault Aviation de Seclin (Nord). Fin 2020, Dassault Aviation n'avait plus que 34 Falcon dans son carnet de commandes (contre 53 au 31 décembre 2019). Par ailleurs, en 2020, Dassault Aviation a réussi à livrer 34 Falcon, au-dessus de la prévision réajustée en juillet (30 appareils). En 2019, il avait livré 40 avions d'affaires.

Aucun Rafale commandé en 2020

En dépit d'une possible commande grecque (six Rafale neuf et douze d'occasion) très certainement reportée à début 2021, Dassault Aviation n'a pas réussi à accrocher un contrat pour son avion de combat. En revanche, 2021 pourrait être pour Dassault Aviation une belle année commerciale pour le Rafale. Outre la Grèce, sept autres pays (Suisse, Croatie, Finlande, Inde, Indonésie, Égypte et Émirats Arabes Unis) sont susceptibles de commander l'avion de combat tricolore.

Par ailleurs, en 2020, 13 Rafale Export, dont cinq à l'Inde, ont été livrés, en ligne avec les prévisions de Dassault Aviation (contre 26 en 2019). Au 31 décembre 2020, le carnet de commandes du Rafale incluait 62 appareils (contre 75 au 31 décembre 2019).

Michel Cabirol

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 07/01/2021 à 14:28
Signaler
En même temps le monde en a rien à secouer d'un bombardier obsolète comme le Rafale...

à écrit le 07/01/2021 à 10:08
Signaler
Faut dire qu'au train où vont les choses dans le secteur aéronautique on va pouvoir pour le même prix se payer bientôt un 737 maxx😂

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.