MBDA obtient une commande de 200 millions d'euros au Brésil

 |   |  286  mots
Le groupe suédois Saab avait annoncé en 2014 avoir finalisé la vente de 36 avions Gripen NG au Brésil pour 4,28 milliards d'euros
Le groupe suédois Saab avait annoncé en 2014 avoir finalisé la vente de 36 avions Gripen NG au Brésil pour 4,28 milliards d'euros (Crédits : SAAB)
Le missilier européen a signé un contrat d'environ 200 millions d'euros au Brésil portant sur l'armement de l'avion de combat Gripen NG. MBDA va fournir à l'armée de l'air brésilienne une centaine de missile air-air Meteor.

Selon nos informations, MBDA a signé un contrat important au Brésil portant sur l'armement de l'avion de combat Gripen NG, qui devrait être mis en service dans l'armée de l'air brésilienne en 2021/2022. Le missilier européen va fournir dans le cadre d'un premier lot à l'armée de l'air, très contrainte sur le plan budgétaire, une centaine de missile air-air Meteor. Le contrat est évalué autour de 200 millions d'euros, la part française s'élevant autour de 15%. En octobre 2018, Saab avait effectué pour la première fois un vol d'essai avec un avion Gripen E équipé du missile air-air Meteor, qui arme également l'Eurofighter et le Rafale.

Le Brésil sera, avec la Suède, le premier à utiliser la nouvelle génération de l'avion de combat de SAAB. Le groupe suédois avait annoncé en 2014 avoir finalisé la vente de 36 avions Gripen NG au Brésil pour 4,28 milliards d'euros et engager une coopération industrielle, avec notamment un transfert de compétence pendant dix ans. Le contrat porte sur 28 avions une place et huit avions deux places.

MBDA en bonne forme

Dix-huit ans après sa création, MBDA est en pleine croissance. En 2018 le missilier européen a obtenu 4 milliards d'euros de commandes, ce qui porte son carnet de commandes à des niveaux record (17,4 milliards d'euros). Des succès qui ont permis à MBDA d'enregistrer 2,5 milliards d'euros de commandes (contre 1,6 milliard en 2017) provenant de ses clients nationaux (France, Royaume Uni, Italie et Allemagne) et 1,5 milliard d'euros à l'export (contre 2,6 milliards en 2017).

Le chiffre d'affaires du missilier continue d'augmenter, atteignant 3,2 milliards d'euros. Soit cinq ans d'activité. MBDA a également affiché de bons résultats financiers avec une marge opérationnelle de près de 10%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/06/2019 à 7:20 :
"Le Brésil va acheter...." oui, si les allemands ne viennent pas mettre leur grain de sel habituel dans l'affaire !
a écrit le 09/06/2019 à 9:32 :
L'Amérique du sud se réarme suivant ses moyen ...
Maintenant pour se qui est du missilier, nous devons conduire à une réduction des coups de production , ils n'est pas acceptable que le coups d'une bombe guidés par laser soit si important....
Pour se qui est des développement future , nous devons envisager le devellopement de la génération future , certaine arme arrive fin de Serviçe. Dè meme toute les composant électronique doivent être européenne et assembler dans plusieurs pays d'Europe . Nous ne devons plus etre dépendant des embargos politique de certain etats.
Réponse de le 09/06/2019 à 12:10 :
Facile à dire... quand en face, outre atlantique comme on dit ils ont une surface financière énorme car ils ne mettent pas eux, la charrue avant les boeufs, leur industrie électronique à parfaitement compris tout le bien financier (le nerf de la guerre) qu'elle pouvait tirer des gadgetotrouvailles électroniques, encouragée intelligemment par la DARPA, ainsi les Oracle, intel, qualcomm, nvidia, arm, font des fortunes colossales dans l'entertainment ce qui permet des investissements à leurs tours colossaux dans les machines produisant les IC au nanomètre : 0.000000001 mètre soit 0.000001 mm la frontière du monde quantique !
Même les chinois pour l'instant n'arrive pas à suivre... et ils sont dans leurs trentes glorieuses...

Le militaire peut alors s'appuyer sur ces entreprises et pas l'inverse...
Le gateau d'abord, la cerise ensuite...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :