Rafale : le Qatar va-t-il verser son acompte ?

 |   |  405  mots
Le Qatar avait signé début mai un contrat de 6,3 milliards d'euros, dont 2 milliards pour l'armement fourni par MBDA et Safran, pour l'acquisition de 24  Rafale (six en version biplace et 18 en version monoplace)
Le Qatar avait signé début mai un contrat de 6,3 milliards d'euros, dont 2 milliards pour l'armement fourni par MBDA et Safran, pour l'acquisition de 24 Rafale (six en version biplace et 18 en version monoplace) (Crédits : © Pascal Rossignol / Reuters)
La visite à Paris du Premier ministre qatari, Abdallah ben Nasser ben Khalifa al-Thani, pourrait être l'occasion de la mise en vigueur du contrat des 24 Rafale achetés par Doha.

Suspense, suspense... La visite à Paris prévue lundi et mardi du Premier ministre qatari, Abdallah ben Nasser ben Khalifa al-Thani, membre de la famille princière, va-t-elle enfin débloquer la mise en vigueur du contrat des 24 Rafale, plus de sept mois après sa signature en mai dernier ? En tout cas, la communauté industrielle française de l'armement fondait ces derniers jours quelques espoirs de voir verser par Doha le premier paiement. Car pas d'acompte, pas de contrat en vigueur.

Le Qatar avait signé début mai un contrat de 6,3 milliards d'euros, dont 2 milliards pour l'armement fourni par MBDA et Safran, pour l'acquisition de 24  Rafale (six en version biplace et 18 en version monoplace). Ces appareils seront équipés de tous les armements possibles, notamment des missiles de croisière Scalp et de missiles air-air Meteor. Cette signature avait eu lieu en présence de François Hollande, qui avait lancé en anglais "Good choice" à l'adresse du général qatari Ahmad al-Malki, qui avait supervisé les négociations avant de signer le contrat avec le PDG de Dassault Aviation, Eric Trappier. Les avions de combat seront livrés à partir de 2018 avec une livraison par mois à raison de 11 avions par an, selon le ministère de la Défense.

La formation assurée par l'armée de l'air

La France a récemment conclu le 22 septembre un contrat sur la formation opérationnelle des pilotes qataris, qui entrait dans l'accord global de la vente des Rafale. Une centaine de mécaniciens très spécialisés qataris seront formés en France, et 36 pilotes. C'est l'armée de l'air qui a signé ce contrat et dispensera la formation aux futurs pilotes qataris sur Rafale.

Doha paiera directement les prestations de formation à l'armée de l'air, qui aurait été conseillée sur ce dossier par l'Agence du patrimoine immatériel de l'État (APIE). L'imputation se fera sur le budget opérationnel de programme (BOP) 178 de l'armée de l'air en vertu d'un décret de 2009. Ce type de contrat  est une grande première pour l'armée de l'air.

"Les Qataris nous demandent un transfert opérationnel de plusieurs années, et nous sommes en mesure de l'assurer, mais cela va entraîner énormément de tensions sur notre personnel pendant au moins deux ans", avait expliqué en mai dernier l'ancien chef d'état-major de l'armée de l'air, le général Denis Mercier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/11/2015 à 21:41 :
Bon, allez, mieux vaut Qatar que jamais !....
a écrit le 13/11/2015 à 17:46 :
@ GIEPITAU BONSOIR ! excusez moi mais je suis comme Saint THOMAS je ne crois que ce que je vois et aucun chèque n'a été encaissé quant au x industriels français :; qui paie ils s'en moquent ce qui comptent c'est d'être payés alors que ce soit les con tribuables français qui paient ils s'en moquent ! la vente de rafale OUI MAIS A QUI et le chèque ou est il tien une petite blagounette de HOLLANDE et de sa clIque comme par exemple l'achat par l'aviation militaire française d'avions aux américains qu'en pensez vous ???? que vous croyez à toutes les promesses les déclarations du parti néo nazi car dans national socialisme il y a bien le nom socialiste c'est bien votre droit de croire au père Noël les communistes croyaient au petit Jésus soviétique et vous à HOLLANDE et à sa clique Vous oubliez que le rafale à plus de 30 ANS et en 30 ans l'aviation RUSSE ET AMERICAINE ONT FAIT D'ENORMES PROGRES QUE CACHE CES CONTRATS???? SIMPLE QUESTION EVIDEMMENT!!!!
Réponse de le 19/11/2015 à 17:04 :
Le projet a 30 ans, pas l'avion.
a écrit le 13/11/2015 à 15:27 :
Comment ? Ce n'est toujours pas fait ?

Cela veut-il dire que c'est encore une blagounette de notre président ou de son gouvernement, cette vente ?

Ou alors, le Qatar attend qu'on lui en fasse cadeau, peut-être...
Réponse de le 13/11/2015 à 17:32 :
Et bien peut-être qu'avec la baisse des cours, les pays du Golfe ont quelques problèmes de trésorerie et doivent revoir leurs copies et d'adapter au manque dans le tiroir-caisse......!?
a écrit le 13/11/2015 à 11:23 :
@ BONJOUR : il y a quelques jours le gouvernement français nous avait bien annoncé A GRANDS SON DE TROMPES que LE QATAR allait payer son premier acompte et maintenant toujours rien si je comprends bien tous ces magnifiques contrats ce sont les con tribuables français qui paient ????
Réponse de le 13/11/2015 à 12:45 :
"si je comprends bien..."
A priori tu comprends rien: ce ne sont pas des contrats qui se font en 2 jours.
De plus ce gouvernement a lui déjà vendu des rafales . Cela n'a pas été que des promesses comme d'autres...
Réponse de le 13/11/2015 à 12:53 :
@bobard
"tous ces magnifiques contrats ce sont les con tribuables français qui paient"
Avez-vous des preuves?
Pensez-vous vraiment que les industriels français sont des baba cools et qu'ils vont fabriquer ou livrer sans être réglés?
N'en avez-vous pas marre de raconter des conneries?
Quel est donc votre donneur d'ordre?
--
Secteur de la défense, l'augmentation des commandes entraine une augmentation des embauches, généralement des emplois très qualifiés, dans plusieurs catégories de personnel, avec une forte valeur ajoutée!
--
Excellent pour la R&D, le Made in France et les industries et les services en général. Nombreux sous-traitants et bureaux d'ingénierie du secteur défense bossent aussi pour le civil, l'automobile, le naval, l'aéronautique et (ou) le spatial. Donc la montée en puissance de l'industrie défense sert aussi les autres secteurs en gonflant les carnets de commandes et en sécurisant l'outil de travail avec de la visibilité sur les années à venir.
Réponse de le 13/11/2015 à 17:11 :
Tant que le denier chèque ne sera pas encaissé et vérifié par nous, ce contrat n'a aucune valeur. Pour l'instant seul le contrat égyptien a une valeur car un acompte a été versé. Mais pouvons nous vérifié ceci? Ce président et ce gouvernement ont tellement menti aux français et aux françaises. Leurs paroles ne valent rien à mes yeux.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :