Sous-marins : la France a la preuve irréfragable de la duplicité de l'Australie

Le jour même de l'annonce du pacte AUKUS, "les Australiens ont écrit à la France pour dire qu'ils étaient satisfaits des performances atteignables par le sous-marin et par le déroulement du programme", a tweeté le porte-parole du ministère des Armées, Hervé Grandjean.
Michel Cabirol

3 mn

Scott Morrison et Emmanuel Macron en juin. Peut-on imaginer que le Premier ministre australien annonce à ce moment-là au chef de l’État la fin du contrat de sous-marins.
Scott Morrison et Emmanuel Macron en juin. Peut-on imaginer que le Premier ministre australien annonce à ce moment-là au chef de l’État la fin du contrat de sous-marins. (Crédits : PASCAL ROSSIGNOL)

La preuve est irréfragable. Le jour même de l'annonce du pacte AUKUS, qui réunit les Etats-Unis, l'Australie et la Grande-Bretagne, "les Australiens ont écrit à la France pour dire qu'ils étaient satisfaits des performances atteignables par le sous-marin et par le déroulement du programme. En clair : en avant pour lancer la prochaine phase du contrat", a tweeté le porte-parole du ministère des Armées, Hervé Grandjean. S'il était déclassifié et publié, ce document révélerait au monde entier la duplicité de l'Australie, qui a négocié dans le dos de la France le pacte AUKUS tout en poursuivant comme de si rien n'était, les négociations avec Naval Group et Paris.

"A aucun moment, l'Australie ne nous a mentionné qu'ils étaient en train d'instruire une alternative avec les Britanniques et les Américains", a-t-on martelé au ministère des Armées au cours d'un briefing sur ce dossier.

Les mensonges australiens

Cette révélation est renforcée par la réunion en visioconférence le 30 août dernier, entre Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères, Florence Parly, ministre des Armées, et leurs homologues australiens, Marise Payne et Peter Dutton. Ils avaient souligné l'importance du programme des futurs sous-marins. "Ils se sont accordés sur les prochaines étapes du renforcement de notre coopération bilatérale de défense ainsi que de nos partenariats industriels dans le but de maintenir cette dynamique et d'approfondir le partenariat stratégique rehaussé qui unit la France et l'Australie depuis 2017. A ce titre, ils se sont engagés à renforcer la coopération capacitaire et industrielle, et ont souligné l'importance du programme des futurs sous-marins", soulignait le communiqué commun à l'issue de cette réunion. La belle affaire...

L'Australie a été "franche, ouverte et honnête" avec la France au sujet de ses préoccupations concernant un accord massif d'achat de sous-marins français avant de déchirer le contrat, a déclaré dimanche le ministre australien de la défense, Peter Dutton. Le ministre joue sur les mots en expliquant que "les suggestions selon lesquelles le gouvernement australien n'a pas signalé ses inquiétudes défient, franchement, ce qui est dans le dossier public et certainement ce qui a été dit publiquement pendant une longue période". Peter Dutton continue à prendre vraiment la France pour un "perdreau" de l'année. C'était effectivement de notoriété publique que le programme de sous-marins était un programme compliqué, comme tous les grands programmes de cette envergure, notamment avec un important transfert de technologies (ToT). Naval Group s'était engagé à donner 60% de la valeur du contrat à des fournisseurs australiens.

Et enfin que dire de la rencontre très amicale en juin dernier entre Emmanuel Macron et le Premier ministre australien. Si Scott Morrison avait clairement expliqué au président français que le contrat avec la France était en voie d'être résilié, nul doute que les mines auraient été plus contrites lors de la déclaration commune à l'Élysée. Bien au contraire. "C'était une discussion très positive que nous avons eue hier soir sur toute une série de questions et, bien sûr, y compris le contrat. Nous arrivons à des jalons importants dans ce contrat et il y a eu des problèmes que nous avons dû résoudre au cours des huit derniers mois en particulier", a expliqué Scott Morisson. Et de répondre à une question d'un journaliste qui lui demandait s'il quittait "Paris plus ou moins confiant sur le programme de sous-marins ?" : "Je pars sachant que nous avons correctement relevé les défis auxquels nous devons faire face, et c'est donc maintenant à nous de travailler sur cette base". Non, rien ne laissait présager ce coup de Trafalgar de l'Australie...

Michel Cabirol

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 42
à écrit le 23/09/2021 à 12:29
Signaler
quand je pense à Le Drian qui nous a chanté sur tous les tons de la gamme ses amours avec Heiko Maas et Antony Blinken... les allemands viennent de signer un contrat spatial avec l'Australie... tout le monde se fiche de nous !

à écrit le 23/09/2021 à 8:52
Signaler
Le problème n'est pas les preuves, le problème est qu'il y avait des campagnes de presses anti francaises en Australie depuis des années et que nous n'avons pas contre attaqué. C'était le boulot du quai d'Orsay... Aux abonnés absents... L'erreur est...

à écrit le 23/09/2021 à 7:58
Signaler
le constat est une fois de plus m macron a redevoile sa pensee profonde de mondialiste et a detruit une fois de plus l'image de la france dans le monde il est incapable de redonner a la france la fierte d'une nation digne

à écrit le 22/09/2021 à 19:43
Signaler
La France est toujours aussi nul. Y avait qu'à demander le paiement d'avance non remboursable...

le 30/09/2021 à 10:00
Signaler
Dude, c'est pas Airbnb ici.

à écrit le 22/09/2021 à 12:18
Signaler
Les opérationnels découvrent toujours au dernier moment un changement stratégique de leur direction, qui avance ses pions en sous-marin pour éviter les fuites. On peut juste en conclure que le dossier se déroulait au global trés bien.d'un point ...

à écrit le 22/09/2021 à 11:29
Signaler
nouvelle démarche commerciale à la francaise: insulter le client (de surcroit un gouvernement) qui annule une commande. meilleure manière de ne plus invitė à participer à aucun appel d'offres pendant les 50 prochaines années... enarques arogants

le 22/09/2021 à 14:40
Signaler
Pas d'accord. Cf la presse anglo saxonne qui depuis plusieurs jours ridiculise scandaleusement nos entreprises. Cf la tribune aujoud'hui dans le Financial Times sur le fait que travailler avec une entreprise française sur un gros projet militaire va ...

le 22/09/2021 à 23:48
Signaler
En France on négocie à l'oriental... un premier pas vers l'union méditerranéenne de Sarkozy. ;-)

à écrit le 22/09/2021 à 11:04
Signaler
l australie semble bien duplice et a trompe intentionnellement les français: si ce doc existe + les derniers ingenieurs australiens sont arrivés a cherbourg en debut se demaine derniere voir presse locale ..ca s appelle un enfumage..si la france avai...

à écrit le 22/09/2021 à 10:54
Signaler
L'industrie d'armement US n'ayant plus l’Afghanistan pour se goinfrer, le gouvernement US fait pression, au besoin avec du chantage, sur tous les autres pays acheteurs d'armement pour continuer à se goinfrer. Voir la Suisse, l'Allemagne avec ses P3C ...

le 22/09/2021 à 13:54
Signaler
Peut-être la même chose avec un objectif maintenant annoncé de 70% de vaccinés au niveau mondial (vaccins multi-doses de préférence bien sûr). Mon commentaire n'est que pure supposition hasardeuse bien sûr.

à écrit le 22/09/2021 à 10:49
Signaler
Il n'y a pas de victime innocente : ce n'est pas drôle de se faire plaquer, mais il ne faut s'en prendre qu'à soi-même. Sans pour autant s'autoflageller. Même si c'est jouissif pour certains.

le 22/09/2021 à 11:03
Signaler
l australie semble bien duplice et a trompe intentionnellement les français: si ce doc existe + les derniers ingenieurs australiens sont arrivés a cherbourg en debut se demaine derniere voir presse locale ..ca s appelle un enfumage..si la france av...

le 23/09/2021 à 11:45
Signaler
tous à fait d'accord avec vous, pourquoi prendre du plaisir à s'autoflageller et s'humilier ?mais que vous à fait votre pays?

à écrit le 22/09/2021 à 10:30
Signaler
AUKUS AUKUS, AUKUS Macron le bourreau des English avec leur Brexit. WouaaaaWouaaah ah ah ah !!!

le 22/09/2021 à 11:05
Signaler
l australie semble bien duplice et a trompe intentionnellement les français: si ce doc existe + les derniers ingenieurs australiens sont arrivés a cherbourg en debut se demaine derniere voir presse locale ..ca s appelle un enfumage..si la france avai...

à écrit le 22/09/2021 à 10:25
Signaler
Il n'y a plus qu'a attendre les réponses françaises qui ne soit pas que médiatique! Sinon on aura compris que ce n'est que de la com élyséenne pour une élection!

le 22/09/2021 à 17:07
Signaler
Tout à fait d'accord avec vous ..

à écrit le 22/09/2021 à 10:18
Signaler
"Irréfragable" qu'on vous dit ! Si si ! Quand les faits sont têtus, quand les bobards sont avariés on cherche des mots frais. "Madame, ce n'est pas une boîte de lessive supplémentaire que je vous offre mais deux ! Voyons madame, une affaire comme ça ...

à écrit le 22/09/2021 à 7:56
Signaler
Le problème est qu'il devient très compliqué de vendre des armes, nous avons misé sur ce marché qui n'est plus à notre porté. Faisons autre chose de plus honorable.

le 22/09/2021 à 9:24
Signaler
@FMA44.Au contraire, il faut se battre pour garder notre 3ème rang mondial d'exportateur. Si ce n'est pas nous d'autres s'en chargeront

le 22/09/2021 à 13:56
Signaler
Peut-être réviseriez-vous votre jugement quand d'autres puissances inamicales auraient envahi la France, cette dernière n'étant plus en capacité de se défendre.

le 22/09/2021 à 16:11
Signaler
C'est juste une histoire de milliards qui vont manqués cruellement à la France qui se fiche éperdument de la géopolitique dans le Pacifique et bien incapable d'y faire quoique ce soit contrairement aux beaux discours des médias. Nous perdons encore d...

à écrit le 22/09/2021 à 7:54
Signaler
Problème, c'est qu'un De Gaulle, ça n'existe plus. Et c'est pas à l'Ena ou à SciencesPo, temples du wokisme ecofeministe cancelled culturé, qu'on va en trouver un.

à écrit le 22/09/2021 à 7:39
Signaler
Les Anglosaxons avaient un moment envisagé d'intégrer la France dans leur alliance AUKUS, mais ils y ont renoncé quand ils se sont rendus compte que cela faisait FAUKUS. C'est pour cela que nous l'avons dans l'AUKUS.

à écrit le 22/09/2021 à 7:15
Signaler
l' Australie vient d^acheter pourt 300 millkions de trains à Alstom. si les enarques francais arrogants continuent d' insulter les clients, l' Australie devrait annuler ce contrat egalement et placer la france sur sa liste noire des fournisseurs

le 22/09/2021 à 9:26
Signaler
@r2d2. Tout à fait. Le contrat sous-marin est perdu, passons à autre chose.

le 22/09/2021 à 11:08
Signaler
l australie aura plus a perdre si macron ou le parlement francais met son veto sur la ccord de libre echange ue-australie..et elle le sait

le 22/09/2021 à 11:12
Signaler
L'Australie non, la ville de Melbourne oui. Différence notable. Cela n'a rien à voir et en plus dérisoire qi l'on compare les montants (300 millions versus une dizaine de milliards pour Naval Group)

à écrit le 22/09/2021 à 6:39
Signaler
Pourquoi qu'ça cause autant c't'affaire ? Pourquoi tout ce foin dont on se fout totalement ? Qu'y a t-il ailleurs qu'il ne faille pas voir et que l'on range tranquille sous le tapis ?

à écrit le 22/09/2021 à 5:42
Signaler
Il est clair que les deux cotes ont tords. La France n'aurait pas respecte ses delais, l'Australie ses engagement. 0 pour tous

à écrit le 22/09/2021 à 4:17
Signaler
Un petit en Amérique. Un decision stratégique. Un nouvel accord de défense en Europe.

à écrit le 22/09/2021 à 4:16
Signaler
Un petit en Amérique. Un decision stratégique. Un nouvel accord de défense en Europe.

à écrit le 21/09/2021 à 21:24
Signaler
Eh bien quoi ? la duplicité ne serait elle pas le pendant du en même temps ? Nous vivons une époque aux temps parallèles, à l'asynchronicité permanente, duplicité dites vous ? non ils sont quantique, à la fois ici et ailleurs, mort et vivant, c'est ...

à écrit le 21/09/2021 à 21:04
Signaler
Et bravo Monsieur Cabirol, c'était dans le même sens dans la première édition

à écrit le 21/09/2021 à 19:27
Signaler
Bien naif ce gouvernement de la macronie Les australiens ont comparés les capacités de la france et les capacités des USA +UK. Si un besoin de soutien est nécessaire, ils préfèrent voir venir la flotte du pacifique des Usa avec 200 navires, porte...

le 21/09/2021 à 21:39
Signaler
Commentaire stupide et hors sujet.

le 22/09/2021 à 1:55
Signaler
Et le Charles de ´Gaulle en cale sèche

le 22/09/2021 à 10:23
Signaler
@r2d2. Mais non, c'est du bon sens. La France n'a rien a opposer compare aux usa.

le 22/09/2021 à 19:50
Signaler
C'est clair n'oublions pas que si l'Amérique était pas entre en guerre lors des 2 grandes et dernières guerre, ce jour l'Europe parlerait allemand et serait l'Allemagne... notre armée a jamais gagné une guerre et c'est pas avec la direction qu'on lui...

à écrit le 21/09/2021 à 19:19
Signaler
C'est Biden qui leur a forcé la main, sans doute, les alliés sont là pour dire "Yes Sir !", surtout quand ça vient d'en haut, les USA (à qui on ne peut rien refuser). Mais on verra si ça débouche, quelqu'un dit qu'ils ne les auront peut-être jamais, ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.