Trois compagnies américaines repoussent encore la reprise des vols sur le 737 MAX

 |   |  282  mots
(Crédits : Gary He)
Les trois principaux clients du Boeing 737 MAX aux Etats-Unis, les compagnies United Airlines, American Airlines et Southwest, ont officiellement repoussé encore un peu plus la date d'une éventuelle remise en service de l'appareil, cloué au sol depuis près d'un an suite à deux crashs mortels.

American Airlines a annoncé vendredi qu'elle excluait de ses programmes tous les vols prévus sur l'appareil jusqu'au 18 août. La compagnie United Airlines, elle, ne reprendra pas les vols sur le 737 MAX avant le 4 septembre. Le directeur commercial de la société avait indiqué fin janvier que la compagnie avait renoncé à faire voler l'avion cet été, mais sans préciser de date.

Southwest avait déjà repoussé jeudi au 10 août la remise en service de l'appareil. Les trois compagnies espéraient auparavant pouvoir de nouveau compter sur le 737 MAX à partir de début juin, mais Boeing attend toujours le feu vert des autorités.

Le constructeur aéronautique mise actuellement sur un retour du 737 MAX dans le ciel à la mi-2020. Il faudra ensuite que les compagnies aériennes apportent certaines modifications aux avions inclus dans leur flotte et forment les pilotes qui les feront voler.

Interdiction de vols

L'ensemble de la flotte de 737 MAX a été interdit de vol dans le monde quelques jours après l'accident d'un Boeing 737 MAX d'Ethiopian Airlines qui a provoqué la mort de ses 157 occupants, le 10 mars 2019.

Comme dans le crash de Lion Air en Indonésie en octobre 2018, qui avait fait 189 morts, c'est le système anti-décrochage MCAS qui avait été mis en cause. "Nous continuerons de surveiller le processus réglementaire et apporterons les ajustements nécessaires à notre fonctionnement et à notre calendrier afin que les clients voyageant avec nous ne soient pas affectés", a assuré United Airlines dans un communiqué. American Airlines de son côté "prévoit de réintégrer progressivement le MAX dans son programme de vols commerciaux" tout au long du mois d'août et jusque septembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/02/2020 à 11:03 :
compte tenu des 2 crash, même après certification, ne serait, il pas plus transparent que les voyageurs connaissent à l'avance le modèle d'avion sur lequel ils sont amenés à prendre place? Au moins, on serait informé et on verrait si l'avion a la confiance des voyageurs ou pas...
a écrit le 15/02/2020 à 17:40 :
Ces 3 majors de l'univers aérien US se font tirer l'oreille pour remettre le MAX en service, au risque une nvelle fois de passer la période estivale à la trappe et en pertes et profits pour Boeing.
Il est vrai que leur droit à l'erreur est nul sur cet énorme challenge, car une fois le feu vert de la FAA acquis, elles seront pionnières sur la RES.
Aussi, je pense qu'elles exigeront certainement de nbreux vols d'essai à vide avt de se lancer sur une exploitation cciale.
a écrit le 15/02/2020 à 14:39 :
Le 737 Max ne reprendra pas du service . Même s'il finit par être certifié, les compagnies ne prendront pas le risque , ou alors très à la marge , de perdre leur clientèle qui n'a définitivement plus confiance dans cet avion.
Réponse de le 15/02/2020 à 16:20 :
@ philbeau
C'est ce que je pense depuis le début de cette affaire.
Le faire re-voler est une chose, faire monter des gens dedans sera une autre paire de manches.
Perso m'en fout, prends plus l'avion.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :