Vente de 50 Caracal : Airbus Helicopters passe une nouvelle étape en Pologne

L'appareil H225M Caracal du constructeur de Marignane a passé avec succès les essais en vol en Pologne, en vue de conclure un contrat d'acquisition de 50 exemplaires de cet appareil fabriqués localement.
Michel Cabirol

2 mn

Les négociations avec Airbus Helicopters pourraient débuter en juin et durer 90 jours
Les négociations avec Airbus Helicopters pourraient débuter en juin et durer 90 jours (Crédits : DGA)

C'est encore une bonne nouvelle pour Airbus Helicopters. L'appareil H225M Caracal du constructeur de Marignane a passé avec succès les essais en vol en Pologne, en vue de conclure un contrat d'acquisition de 50 exemplaires de cet appareil, a indiqué ce mercredi l'armée polonaise. "Je peux annoncer aujourd'hui avec certitude que cet hélicoptère a rempli toutes les exigences des forces armées, en conformité avec l'offre d'Airbus", a déclaré à la presse sur la base aérienne de Powidz, le général Miroslaw Rozanski, du ministère de la Défense.

Désormais, le dossier passe au ministère de l'Économie pour des négociations avec Airbus Helicopters d'un programme d'investissement et de transfert de technologies et, une fois cet accord acquis, au ministère de la Défense qui va "négocier les précisions à apporter au contrat final", a-t-il précisé. "Nous sommes à mi-chemin" sur ce dossier, a estimé le général Rozanski. Les négociations avec Airbus Helicopters pourraient débuter en juin et durer 90 jours, a-t-il indiqué.

Airbus Helicopters sélectionné

Varsovie avait annoncé fin avril avoir choisi l'offre d'Airbus pour des essais en vol, ce qui déjà laissait augurer une signature d'un contrat définitif, estimé par la presse polonaise à 13 milliards de zlotys (3,2 milliards d'euros). La Pologne a préféré l'offre d'Airbus Helicopters à celles de l'américain Sikorsky et du groupe italo-britannique AgustaWestland. Après la conclusion du contrat, les premiers appareils, encore montés en France, devraient arriver en Pologne en 2017, tandis que ceux assemblés en Pologne les suivraient en 2018, avait précisé par la suite le PDG d'Airbus Helicopters, Guillaume Faury.

Selon Guillaume Faury, Airbus Helicopters souhaite faire de la Pologne son "cinquième pilier" en Europe, après la France, l'Allemagne, l'Espagne et la Grande-Bretagne. La commande attendue de 50 hélicoptères Caracal devrait déboucher sur la création de 1.250 emplois directs et 2.000 indirects en Pologne, a-t-il indiqué. Il a déclaré que son groupe, qui emploie actuellement 900 personnes en Pologne, installerait une chaîne de montage de Caracal à Lodz (centre), où Airbus Group avait déjà ouvert récemment un centre de recherche.

Michel Cabirol

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 27/05/2015 à 15:58
Signaler
Un grand bravo à Mme. Merkel, sans elle Airbus n'allait vendre ses hélicoptères qu'en Afrique.

le 27/05/2015 à 21:46
Signaler
@camarade Popov Il faut que les polonais remplacent leurs Mi-24 rouillés et dépassés? Quel rapport avec Merkel? --- Turbomeca + ex-Eurocopter + WZL-1 avaient signé un accord pour l'installation de 2 lignes d'assemblage en Pologne, une pour les Ca...

le 28/05/2015 à 7:38
Signaler
Mi-24 c'est hélico d'attaque. Pologne remplace Mi-8 (transport) pour instant. L'appel d'offre pour appareil de combat va arriver prochainement et alors c'est le Tigre et non Caracal qui entre dans compétition avec Apache

le 28/05/2015 à 10:30
Signaler
@calvus Oui, évidement, les Caracal ne remplaceront jamais des Mi-24, j'ai déraillé avec l'autre appel d'offre. Merci

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.