Doux : un camouflet pour Arnaud Montebourg

D'après des documents auxquels "latribune.fr" a eu accès, le Tribunal de commerce de Quimper a suivi, en tous points, la solution préconisée par les administrateurs judiciaires. Il a prononcé la liquidation des activités de produits frais, avec un plan de reprise, et la prolongation de la période d'observation pour l'activité grand export et produits élaborés. Contrairement aux exigences d'Arnaud Montebourg, Doux sera donc démantelé.

3 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)

Coup de tonnerre au Tribunal de Quimper. Les juges ont reporté 50% de leur décision quant à l'avenir de Doux. Le tribunal de commerce a converti en liquidation l'activité de produits frais jusqu'ici en redressement. A charge pour les candidats à la reprise de ses actifs de présenter un plan de reprise. Ils ont jusqu'au 10 août pour présenter leur projet.

Audience d'étape le 9 octobre

Le tribunal de commerce de Quimper a, par ailleurs, prononcé la prolongation de la période d'observation pour ses seules activités dans les produits congelés. Cette décision devrait satisfaire Charles Doux. Le PDG et fondateur du groupe breton exigeait ce délai pour imposer son plan de continuation. Celui qui détenait 80 % du capital du groupe placé en redressement judiciaire le 1er juin va s'allier avec son principal créancier, la Barclays. La banque d'affaires britannique reprendra 80% du capital. Charles Doux devrait y demeurer à hauteur de 20 %. D'après nos informations, la période d'observation du groupe est prolongée jusqu'au 31 novembre 2012. Une audience d'étape se tiendra le 9 octobre. D'ici là, toujours selon nos informations, le groupe Al Munajem (Arabie Saoudite) devrait apporter 2 millions d'euros d'argent frais par semaine, sur six semaines, au volailler Doux. 

Un camouflet pour Arnaud Montebourg

Cette décision est le compromis que les administrateurs, Régis Valliot et Sophie Gautier, et les mandataires judiciaires conseillaient. D'après des documents auxquels "latribune.fr" a eu accès, les deux administrateurs judiciaires avaient, dès le 13 juillet, conclu que « sous réserve du soutien capital et financier [...] la solution médiane de l'adoption d'un plan de cession pour partie du groupe et de la décision de poursuivre la période d'observation, pour une autre partie, pourrait ouvrir des perspectives plus satisfaisantes tant pour les salariés que pour les créanciers ». Le Tribunal de commerce a suivi cet avis. Et, au passage, il a contredit Arnaud Montebourg. Car, malgré les invectives du ministre du redressement productif, le groupe volailler fera l'objet du démantèlement que, depuis le 1er juin, il exigeait d'éviter. Et, de surcroît, Charles Doux, patron qu'Arnaud Montebourg avait maintes fois critiqué, gagne une manche. Il obtient des juges de prolonger la période d'observation du groupe qu'il a fondé. Il en perd cependant les rênes. Barclays convertit sa créance de 140 millions en capital. La banque en obtient le contrôle. «Nous avons sollicité et obtenu le maintien de la période d'observation (...) C'est l'étape nécessaire pour nous permettre d'élaborer » le plan de continuation, s'est félicité Maître Jean-Claude Gourvès, l'un des avocats du groupe breton, dans des propos rapportés par l'AFP.

L'apaisement nécessaire

Sofiprotéol ne cache pas son irritation. Le groupe coordonnait une offre de reprise des actifs du groupe Doux. En tout, une quinzaine d'entreprises étaient candidates pour assurer la sauvegarde de 3.078 des 4.195 salariés Doux. Tous disent "regretter que leur proposition n'ait pas été retenue", indique Sofiprotéol par communiqué. A contrario des administrateurs judiciaires qui, selon nos informations, n'y relevaient "aucune pertinence de filière avicole française", le groupe maintient que son projet "reposait sur un projet industriel de long terme". Xavier Beulin, président de Sofiprotéol et par ailleurs président de la FNSEA, principal syndicat agricole en France, s'est lui dit "préoccupé" par la liquidation du pôle de produits frais.

Les autorités locales sont rassurées. Dans nos colonnes, Gaëlle Nicolas, maire de Châteaulin (Finistère), avait dénoncé "ce démantèlement déguisé" pour environ 40 millions d'euros. Aujourd'hui, l'élue de Châteaulin, siège du groupe, juge que cette décision apporte "l'apaisement nécessaire au dossier". Cette offre n'avait pas non plus le soutien des représentants du personnel. Le plan de continuation de Charles Doux les divisait également. "Il faut maintenant que le plan de redressement soit approuvé. Car les salariés vivent toujours dans l'incertitude", déclare à "latribune.fr" Gaëlle Nicolas. L'activité des produits frais emploie 1.704 personnes en CDI et CDD dans neuf usines, dont des abattoirs. Ils devront patienter encore un mois pour connaître leur sort. La prolongation de cette activité est prévue jusqu'au 10 septembre. Le groupe volailler leur apporte son soutien. "Nous nous battrons pour améliorer les prévisions de reprise d'emplois sur le pôle frais", fait valoir le groupe Doux, par communiqué.
 

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 59
à écrit le 09/10/2012 à 14:35
Signaler
Il y a eu une enquête menée par des journalistes en France et au Mexique (si je ne me trompe pas) sur la société DOUX qui se faisait de la concurrence à elle même....Il a touché 600 millions d'Euros d'aide par l'Europe ils ne sont pas les seuls , et ...

à écrit le 02/08/2012 à 18:24
Signaler
Je ne comprends pas la décision du tribunal de commerce, c'est vrai que c'est un tribunal civil donc pas forcement professionnel mais l' incompréhension m'habite... Comment une entreprise seringuée à coups de subventions publiques, dans laquelle il ...

à écrit le 02/08/2012 à 14:11
Signaler
Pas facile de touver une sortie pour un groupe qui n'a pas pu s'adapter à temps. La difficulté d'adaptation est bien sûr liée à la règlementation, aux subventions plus ou moins cachées/déguisées à la production et à l'exportation, aux droits de douan...

à écrit le 02/08/2012 à 13:06
Signaler
plus qu'un quelconque camouflet pour un ministre qui ne risque rien, je crois que c'est un coup dur pour les salariés. A la base, ce sont bien eux qui trinquent, et pas dans des verres en cristal.

à écrit le 02/08/2012 à 12:11
Signaler
Je pense que tous les commentaires faits sur ce sujet sont complètement à coté,hormis Valentine, qui a parfaitement raison, car le leader de la volaille est aussi le champion de l?appel aux fonds publics pour financer ses déficits. Le groupe est arro...

le 02/08/2012 à 12:59
Signaler
La redistribution abusive se fait et se faisait à travers la PAC au sein de l'UE. Histoire de préserver la ruralité française aux dépends de nos chers voisins contribuable au budget PAC et au dépends de l'industrie (en générale). Vous voyez Montebour...

à écrit le 02/08/2012 à 11:44
Signaler
MONTEBOURG est avocat ; Il devrait savoir qu'il existe un droit des procédures collectives et que ce n'est pas parce qu'il fait de l'esbrouffe et du show biz que les juges peuvent se départir de la loi.....En fait il est comme beaucoup de nos hommes ...

le 02/08/2012 à 13:17
Signaler
Le gros problème c'est, qu'en général, nos politiques, tous bords confondus, n'ont aucune compétence dans les fonctions pour lesquels ils sont nommés, hélas !!!.

à écrit le 02/08/2012 à 9:57
Signaler
Hollandopoulos à placé Montebourg à ce poste pour le ridiculiser et il a reussi son coup tout comme il a reussi à rouler ses électeurs dans la farine !!!

à écrit le 02/08/2012 à 9:24
Signaler
La poule a au moins évolué... du dinosaure. Montebourg chargé de l'errements fanatique, de la répression agressive et de la redistribution abusive, me semble digne d'un cinema sorti d'un parc jurassien.

à écrit le 02/08/2012 à 9:18
Signaler
Reconnaissons que les nouvelles quasi quotidiennes ne sont pas de nature à rendre optimiste. Néanmoins, je reproche à Mr MONTEBOURG de ne pas travailler dans la discrétion et surtout de discréditer PUBLIQUEMENT certains chefs d'entreprise. Je doute q...

à écrit le 02/08/2012 à 8:45
Signaler
Montebourg n'a probablement jamais mis les pieds dans une entreprise. Tout avocat qu'il soit, il n'a probablemt qu'une très vague idée du monde réel. Espérons que ses conseillés soient eux plus compétents.

le 02/08/2012 à 13:21
Signaler
Ses conseillers doivent sortir de l'E.N.A., c'est dire !!!!

à écrit le 02/08/2012 à 8:16
Signaler
Un Doux camouflet pour Montebourg? Comme la caresse d'une rose?

à écrit le 02/08/2012 à 8:13
Signaler
Ha ha ha!

à écrit le 02/08/2012 à 1:17
Signaler
La période d'observation est prolongée. Jusqu'au. 31 novembre En terme diplomatique ca veut dire "sine die" ou à la saint glin glin puisque cette date n'aura jamais lieu en attendant bravo a la barclays et au patron de doux qui ont montré au ministre...

à écrit le 02/08/2012 à 0:01
Signaler
LES SOCIALISTE ON APPRIS KEYNES RELANCE RELANCE MEME A CONTRE TEMPS ET AVEC L ARGENT DES AUTRES IL DEVRAIENT APPRENDRE SCHUMPETER LA DESTRUCTION CREATRICE. IL FAUT QUE LES FAIBLES TROP GROS MAL GERES DISPARAISSENT POUR LAISSER PLACE A L AVENIR SEUL ...

le 02/08/2012 à 10:49
Signaler
Quel avenir ? tout part en Chine et bientôt au Cambodge la Chine devenant trop chère!!

à écrit le 01/08/2012 à 23:06
Signaler
@Tonton Cristobal : Bravo, j'approuve votre casting. Tout à fait édifiant ! Une solution pour se débarrasser des fonctionnaires serait de leur interdire cet avantage scandaleux, tout juste digne des meilleures républiques banannières, à savoir les mi...

le 01/08/2012 à 23:10
Signaler
Et il est. Même tenu compte de l'ancienneté!

à écrit le 01/08/2012 à 22:09
Signaler
Je ne prétends pas donner de leçon à qui que ce soit, mais je constate que la France reste un pays où la séparation des pouvoirs peut encore fonctionner même si les pressions sont fortes. Dans le cas qui nous préoccupe, le Tribunal de Commerce a été...

à écrit le 01/08/2012 à 21:59
Signaler
Retour sur terre. Saint-Just a fini, je crois guillotiné. Heureusement pour lui l'Imprécateur qui l'a pris pour modèle,ne risque que le ridicule, qui ne tue pas les hommes politiques.

à écrit le 01/08/2012 à 21:57
Signaler
Encore un échec pour ceux qui croient dur comme fer qu'on peut diriger l'économie...

à écrit le 01/08/2012 à 21:48
Signaler
Quoi d'étonnant ! M. "de" Montebourg est un "ancien" avocat qui s'est toujours plus préoccupé de son avenir politique que des entreprises françaises, qui se contente de fustiger toutes les entrpises françaises alors que son verbiage ne vise qu?enviro...

le 02/08/2012 à 0:42
Signaler
Il ne faut rien obliger. Les Français ont voté pour les socialistes et bien il va falloir boire le vin jusqu'à la lie... Peut-être qu'un peu de bon sens en sortira dans 5 ans. A moins que la démocratie finalement ça ne rime avec ploucocratie ?

le 02/08/2012 à 8:47
Signaler
Tonton Christobal. Des chefs d'entreprise dans les ministères: Concept à manier avec prudence. Quelle que soit la couleur des gouvernements ayant tenté l'expérience, on ne peut pas dire que l'ouverture à la société civile ait été une franche réussi...

à écrit le 01/08/2012 à 21:45
Signaler
La période d'observation est prolongée. Jusqu'au. 31 novembre. je propose ,moi,le 32 novembre c'est plus long...............

à écrit le 01/08/2012 à 21:43
Signaler
L affaire doux est à l image de nos nouveaux gouvernants: un échec !!! Les français sont des ignares qui doivent sérieusement se sortir le doigt du c...! Sinon la France connaîtra un sort plus terrible que nos voisins !

à écrit le 01/08/2012 à 21:10
Signaler
Montebourg est un pitre quin'a jamais cree le moindre emploi contrairement aux patrons qu'il agresse. Ses camouflets vont se succeder sans cesse... L'incompetence cela se paye

le 01/08/2012 à 21:45
Signaler
Jusqu'à ce que le fusible chuinte...

le 01/08/2012 à 21:48
Signaler
Le pitre n'est pas celui que vous croyez ! regardez vous dans une glace. merci

le 01/08/2012 à 22:02
Signaler
vous ne vous sentez pas seul??? LOL

le 01/08/2012 à 22:46
Signaler
J'ai créé une vingtaine d'emplois et vous? Rien je suppose.. Pour aimer autant le pitre de montebourg

le 01/08/2012 à 23:50
Signaler
Je vous félicite d'avoir créé 20 emplois .Je suppose que c'est dans un cirque étant donné votre propension à traiter de ''pitre ''ceux qui ne partagent pas votre opinion.L'injure ne fait jamais avancer le débat . mercI.

à écrit le 01/08/2012 à 20:49
Signaler
Doux devrait fermer. Et puis, il faut laisser la concurrence fonctionner, et l état ne devrait pas aider des sociétés qui ne marchent pas.

le 01/08/2012 à 23:07
Signaler
Dans ces deux propositions il faut choisir la "moin pire" et je pense que la décision prise par le tribunal est la plus adéquat à la situation actuel.

à écrit le 01/08/2012 à 20:14
Signaler
le groupe Al Munajem (Arabie Saoudite) devrait apporter 2 millions d'euros d'argent frais par semaine, sur six semaines, au volailler Doux. ...MAGIQUE NON ? Difficile apres, de répondre NON aux exigences de ces "généreux" bienfaiteurs.....quand viend...

le 01/08/2012 à 20:34
Signaler
Vous avez raison, Doux devrait déposer le bilan et disparaitre, car inutile.

à écrit le 01/08/2012 à 20:13
Signaler
Un échec pour Montebourg et le gouvernement, passé sous silence, pratiquement, par les médias... on passe vite au sujet suivant. Désinformation quand tu nous tiens !

le 01/08/2012 à 20:47
Signaler
Vous en connaissez des réussites gouvernementales vous ? M'faites rire, tiens !

le 02/08/2012 à 7:17
Signaler
@henri: très marrant...

à écrit le 01/08/2012 à 20:12
Signaler
En quelques mois la réalité économique s'est chargée de remettre les marchands de rêves à leur place, en refusant de prendre les mesures courageuses: sortie de la zone euro et rétablissement des barrières douanières, les socialistes ne feront pas mie...

le 01/08/2012 à 20:27
Signaler
Je crois que le débat Gauche / Droite n'a pas vraiment sa place dans ce sujet, sauf pour des personnes qui ne connaissent ni ce Groupe ni l'impact sur la Région Bretagne. Les Elections sont terminées, laissons les travailler.

le 01/08/2012 à 22:44
Signaler
+1 Laissons les travailler, et souhaitons que les solutions retenues préserveront l'emploi et dynamiseront la productivité.

le 02/08/2012 à 11:06
Signaler
pour l'emploi, ce n'est pas grave.....! les syndicats n'ont qu'à créer une coopérative ouvrière...;-(((( avec l'appui du gouvernement d'Hollande et sa clique

à écrit le 01/08/2012 à 20:09
Signaler
On gére une entreprise avec les euros qu'elle a, pas avec des articles du code pénal qui sous-entendent "qu'il y a de l'argent". Si l'entreprise en avait (et surtout des perspectives) elle ne se serait pas "amusée" à déposer le bilan "rien que pour ...

le 01/08/2012 à 20:20
Signaler
l'état a déjà mis trop d'argent dans cette entreprise, sans parler de François et Arnaud, il s'agit d'une région en péril, et les euros cela se gère et pas seulement sur le dos des ouvriers...

le 01/08/2012 à 21:44
Signaler
Quoi, le dos des salariés ? Les salariés n'ont-ils pas touché leurs salaires, durant toutes les années précédant la faillite ? Ou alors voulez-vous dire qu'il faut leur assurer un emploi à vie ?

le 02/08/2012 à 1:02
Signaler
@valentine:Venez passez une seule journée de travail :14H30-23H avec moi,et vous verrez qu'on mérite notre salaire.Quand on voit comment travaille certains jeunes qui ne tiennet pas 1/2 journée!!!!

à écrit le 01/08/2012 à 20:05
Signaler
Non, ce n'est pas un camouflet pour le ministre, c'est surtout et tristement une giffle cinglante pour les employés. Ecrire des commentaires le postérieur bien calé dans son fauteuil ne dispense pas d'irriguer ses neurones pour porter un jugement pl...

à écrit le 01/08/2012 à 19:52
Signaler
montebourg aime tirer sur la corde, voila le resultat; bien fait, et que ca lui serve de lecon pour l'avenir; en economie, l'arrogance d'un avocat ca ne suffit pas a regler les pbs

le 01/08/2012 à 20:10
Signaler
Prenez des cours d'orthographe, ça stimule la réflexion et réduit la formation de bile.

le 01/08/2012 à 20:22
Signaler
post intéressant servant grandement à l'information, déformation professionnelle sans doute; et la suite avec argument???????

le 01/08/2012 à 20:27
Signaler
pardon, je voulais 'économie', ' voilà', ' résultat'; ' ça', ' leçon', etc........... j'aime bien les gens qui decouvrent que la syntaxe est pauvre sur le web, et qu'on ne met aucun accent et qu'l n'y a pas de casse( si vs savez ce que ca vt dire) .....

à écrit le 01/08/2012 à 19:47
Signaler
Et voilà Mr Doux aura le temps de faire ses comptes personnels afin de perdre le moins d'argent possible, je ne comprends pas que l'on puisse encore lui faire confiance....cela fait des années que le groupe vit des deniers publics, On reparlera de ce...

à écrit le 01/08/2012 à 19:34
Signaler
de Doux ne sont pas touche ; simplement les ventes des usines ou les subventions de l'etat lui on fait pour de tres bonne affaire

à écrit le 01/08/2012 à 19:26
Signaler
Arnaud Montebourg : un cassoulet pour Doux.

le 01/08/2012 à 22:01
Signaler
pas une declaration de monsieur THIBAUD.....la fameuse CGT ...RESPONSABLE DE TANT DE FERMETURES D ENTREPRISES??????en vacances

le 01/08/2012 à 22:51
Signaler
On a pas besoin de la CGT pour étouffer l'economie française : les rentiers du public et du privé s'en chargent comme des grands !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.