Salon de l'agriculture : Stéphane Le Foll se fait le héraut de la viande "made in France"

Le 50e salon de l'agriculture ouvrira samedi prochain Porte de Versailles, à Paris, en plein scandale de la viande de cheval. Stéphane Le Foll souhaite s'atteler à la défense de la viande produite en France.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)

Stéphane Le Foll, porte-drapeau de la viande "made in France". C'est en tout cas le rôle que souhaite endosser le ministre de l'Agriculture lors du 50e salon de l'agriculture qui ouvrira ses portes samedi à Paris, comme chaque année, Porte de Versailles.

"De la viande parfaitement tracée"

"L'accent sera mis aussi sur les filières de viandes françaises qui produisent et vendent de la viande parfaitement tracée", a expliqué le ministre dans un entretien accordé à l'AFP. "Le salon de l'agriculture, ce sont les éleveurs. Et l'élevage français est reconnu puisque nous avons un des plus grands nombres de races différentes. Une partie de ces races -la Limousine, la Charolaise, la Blonde d'Aquitaine - est exportée aujourd'hui partout dans le monde. On a là un patrimoine extrêmement riche qui fait de la France le premier pays de production, en particulier bovine en Europe, et il faut le valoriser", a-t-il poursuivi.

"Je suis beaucoup plus confiant"

Quant au problème de l'étiquetage, qui nécessiterait une réglementation européenne, Stéphane Le Foll se veut confiant. "C'est ce que la France a défendu mercredi dernier pour que l'étiquetage soit renforcé sur l'origine des ingrédients. Et je suis beaucoup plus confiant aujourd'hui dans la mesure où, par exemple, mon collègue britannique, qui n'était pas de ceux à l'origine, les plus favorables à ce genre de dispositions, était sur la même ligne que la France sur les deux points: faire appel à Europol et accélérer le rapport pour aller vers une traçabilité des produits transformés", a assuré le ministre.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 20/02/2013 à 22:04
Signaler
Viande made in France, bravo, mais il serait aussi logique que cette viande soit également abattue à la française, c'est à dire estourbie avant d'être tuée! Respecter l'animal fait aussi parie de notre Made in France! Ce serait aussi respecter les Lo...

à écrit le 20/02/2013 à 16:35
Signaler
Stéphane le Foll......très représentatif ce patronyme..

à écrit le 20/02/2013 à 16:25
Signaler
ça se complique: Le Foll joue les héraults et Ayrault joue la folle :-)

à écrit le 20/02/2013 à 14:16
Signaler
Au moment où on autorise le boeuf US, pas de problème. Je suppose qu'avec les accords de marché transatlantiques on ne pourra plus connaître l'origine... Pour info: la filière alimentaire aux US consomme 4/5 de tous les antibiotiques vendus... pas ri...

à écrit le 20/02/2013 à 14:09
Signaler
Pas si fou Le Foll.

à écrit le 20/02/2013 à 13:26
Signaler
Maintenant que les FARINES ANIMALES sont de nouveau commercialisées, soit-disant pour alimenter les poissons d'élevage, qui pourra jurer que ces farines ne vont pas atterrir dans les mangeoires des vaches ?

le 20/02/2013 à 16:37
Signaler
personne, NON! personne ne peut le jurer, car aucun sont transparents", honnêtes, on nous fait passer des vessies pour des lanternes, et ce n'est pas terminé

à écrit le 20/02/2013 à 9:35
Signaler
J'irai déguster un bon cassoulet de Castelnaudary au confit de cheval sur le stand Lur Berri-Spanghero !

le 20/02/2013 à 10:54
Signaler
Du foie gras de cheval, y'aurait peut être un marché ;)

le 20/02/2013 à 12:35
Signaler
Il y a déjà une filière intégrée, Spanghero et Labeyrie font partie du même groupe Lur Berri...

le 20/02/2013 à 12:56
Signaler
la coopérative Lur Berri est majoritaire chez les fraudeurs Spanghero et devait être sanctionnée !

le 20/02/2013 à 16:28
Signaler
@grincheux: fait gaffe quand même qu'ils aient pas mis un fer à cheval en guise de fève dans ton cassoulet :-)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.