L'e-cigarette bientôt interdite aux mineurs outre-Atlantique ?

 |   |  373  mots
L'autorité de sécurité sanitaire américaine ne banni aucun arôme... pour le moment. DR.
L'autorité de sécurité sanitaire américaine ne banni aucun arôme... pour le moment. DR. (Crédits : Reuters)
La Food and drugs administration, l'autorité américaine chargée de la sécurité sanitaire dévoile ce jeudi ses propositions pour réguler la consommation de e-cigarettes.

Les "e-cigarettes" ont de plus en plus mauvaise réputation. Et désormais les législateurs s'en saisissent. Aux États-Unis, l'autorité chargée de la sécurité sanitaire des aliments et des médicaments, la Food and drugs administration, (FDA) publie ce jeudi une série de propositions visant à en encadrer le commerce. Outre-Atlantique, le marché des e-cigarettes est estimé à 3 milliards de dollars selon Bloomberg. 

Principale proposition:  interdire la vente de cigarettes électroniques aux mineurs de 18 ans. Une mesure déjà en place dans certains Etats et qui seraient étendue au niveau fédérale. En France, les députés ont déjà voté une loi en ce sens. 

Arôme chewing-gum ou raisin

Le dossier de plusieurs centaines de pages remis par la FDA contient bien sûr d'autres mesures. L'une d'elles, l'interdiction de la vente de tabac à pipe et de cigares aux moins de 18 ans, rétablirait une certaine cohérence dans la réglementation en vigueur.

Toutefois, l'organisme ne propose pas de bannir spécifiquement des d'arômes pour les e-cigarettes. "Chewing gum" ou "raisin", bêtes noires des anti-cigarettes (même électroniques) car elles attireraient en particulier les enfants, pourraient toujours être vendues. Sauf s'il est prouvé qu'elles sont nocives.

"Plus de droit de mélanger de la nicotine dans votre baignoire"

Les vendeurs devront par ailleurs recevoir une autorisation préalable avant de pouvoir commercialiser ces nouvelles cigarettes. "Vous n'aurez plus le droit de mélanger de la nicotine dans votre baignoire et de la vendre", se félicite David Abrams, directeur exécutif de l'institut national Schroeder pour la recherche sur le Tabac cité par le New York Times. 

Avant l'entrée en vigueur de telles propositions, il faudra sans doute attendre plusieurs années prévient le quotidien, car les producteurs réagiront probablement devant les tribunaux pour bloquer toute législation qu'elles jugeraient trop contraignante. 

Des États précurseurs

Pour ce qui est de la lutte contre le tabagisme en générale certains États sont plus stricts que d'autres en matière de consommation dans le pays qui compte 42 millions de fumeurs.La Californie, par exemple, ont été précurseurs en interdisant de fumer dans les lieux publics dès les années 1990. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :