Les plus gros consommateurs de vin du monde sont désormais... les Etats-Unis

 |   |  376  mots
C'est la première fois que le marché américain dépasse celui français, signale l'Organisation internationale du vin. (Photo: Reuters)
C'est la première fois que le marché américain dépasse celui français, signale l'Organisation internationale du vin. (Photo: Reuters) (Crédits : reuters.com)
29 millions d'hectolitres ont été consommés aux Etats-Unis en 2013, contre 28 millions en France. En matière de production, la France est également dépassée par l'Italie et l'Espagne.

La France, patrie des fidèles de Bacchus? Gare aux stéréotypes! Les plus gros consommateurs de vin du monde sont désormais les Américains, a révélé mardi l'Organisation internationale du vin (OIV).

Alors que l'Hexagone a absorbé "seulement" 28 millions d'hectolitres de vin en 2013, les Etats-Unis en ont bus 29 millions. C'est la première fois que le marché américain dépasse celui français, signale l'OIV.

Les Etats-Unis surtout des vins locaux

L'explication se situe plutôt du côté de la France. Si la consommation américaine est restée quasiment stable (+0,5% tout de même, pour une population de près de 320 millions d'habitants), celle de l'Hexagone a en effet fortement baissé (-7%), explique l'OIV.

L'augmentation de la consommation américaine risque d'ailleurs de peu bénéficier aux producteurs français. Les Américains boivent surtout les vins locaux (80% de la consommation) et, parmi les vins importés, la France est loin derrière les vins argentins ou les vins chiliens.

En matière de production, la France, avec 42 millions d'hectolitres, est aussi dépassée par l'Italie (44,9 millions) et l'Espagne (44,7 millions). Les trois pays assurent à eux seuls 45% de la production mondiale.

Une consommation mondiale en baisse

Sur les 238,7 millions d'hectolitres de vin consommés dans le monde en 2013, qui représentent un marché de 73 milliards d'euros, les Etats-Unis, la France, l'Allemagne, l'Italie et la Chine en ont bu la moitié.

Au niveau mondial comme en France, la consommation a diminué en 2013: les hectolitres absorbés ont été 2,5 millions de moins (1%) qu'en 2012. Selon le directeur général de l'OIV, Jean-Marie Aurand, après une faible récolte en 2012, ce repli général peut dépendre d'une augmentation des prix, mais s'agissant de la France, c'est plus probablement un simple "ajustement statistique".

Globalisation du marché

Toutefois, si les échanges mondiaux ont baissé en volume de 2,2% (98 millions hl), ils ont gagné en valeur 1,5%. Le marché s'est en outre globalisé: alors que 25% de la production mondiale était exporté il y a 10 ans, c'est 10 points de plus aujourd'hui, observe l'OIV.

Après plusieurs années de baisse, la production retrouve d'ailleurs un niveau comparable à celui de 2006, avec 278,6 millions d'hl en 2013 grâce à des récoltes en hausse de plus de 9%.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/05/2014 à 20:09 :
Oui et puis comme tout la france se fait deborder, le vin chilien, de nouvelle zelande et d'afrique du sud est le plus vendu.
Pb, la france parle encore de plaisir du vin, oui certes cela cree une belle image mais pas de ventes, par contre les autres profitent d'une image cree par la france et leur sois disant code de conssomation pour proposer des vins moins chers que l'on retrouve sur toute les tables.
De plus il serait plus interressant de dresser un bilan de conssomation par age.
Car les jeunes buvant du vin il y en a pas tant que ca.
Heureusement la population vieillit…
a écrit le 14/05/2014 à 18:49 :
Choisir la consommation de vin en hectolitres comme critère de comparaison me paraît assez inaproprié. Ne serait-il pas plus judicieux de prendre plutôt la consommation par habitant ?

Ainsi avec les chiffres par habitant sont :

- aux USA, 29 000 000 d'hectolitres, 320 000 000 d'habitants, la consommation est de 10 litres/an,
- en France, 28 000 000 d'hectolitres, 65 000 000 d'habitants, la consommation est de 43 litres/an,
- en Italie, 28 000 000 d'hectolitres, 61 000 000 d'habitants, la consommation est de 46 litres/an,
- en Espagne, 28 000 000 d'hectolitres, 47 000 000 d'habitants, la consommation est de 60 litres/an,

Si les USA ont consommé plus de vin, ils restent quand même les moins alcooliques. Quant à en produire, il n'y a rien de surprenant vu la surface de leurs vignobles.
a écrit le 14/05/2014 à 17:56 :
Bientôt des apéros "vin rouge et saucisson" aux USA !!!
a écrit le 14/05/2014 à 16:30 :
on trinque même dans le pinard !! sacré françois ..
a écrit le 14/05/2014 à 15:21 :
La Chine est devenue le plus gros producteur de vins au monde, et le plus gros consommateur per capita reste l'Italie. Inutile d'inventer là-dessus, les chiffres le confirment.
a écrit le 14/05/2014 à 13:04 :
Ils sont 300 millions, nous 65 millions... Le ratio est encore largement en notre faveur... :-)
a écrit le 14/05/2014 à 11:42 :
Ce qui tendrait à prouver que les américains sont moins c..s que ce qu'on pourrait penser.
Il reste à nos viticulteurs exportateurs français de leur faire comprendre la subtilité qu'il y a dans le vin, comme la différence qu'il y a entre un coca et un pepsi, breuvage pour lesquels leur expertise est reconnue!
Réponse de le 14/05/2014 à 12:22 :
Notez aussi que nous sommes 65 M et qu'ils sont plus de 300 M. Par ailleurs je ne suis pas certain que la consommation de vin soit une preuve d'intelligence...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :