L'Oréal vise la classe moyenne brésilienne avec l'achat de Niely Cosmeticos

 |   |  222  mots
L’Oréal est présent dans 130 pays sur les cinq continents.
L’Oréal est présent dans 130 pays sur les cinq continents. (Crédits : reuters.com)
Le groupe de produits cosmétiques français a annoncé lundi 8 septembre le rachat de la société brésilienne, spécialisée dans les produits de coloration pour les cheveux.

L'Oréal va prendre un peu plus de place dans le marché brésilien des produits de beauté. Le groupe français a annoncé avoir signé un accord en vue de l'acquisition de Niely Cosmeticos, lundi 8 septembre dans un communiqué, sans préciser le montant de la transaction.

"La plus grande entreprise indépendante de produits capillaires au Brésil"

"Niely Cosmeticos est la plus grande entreprise indépendante de produits capillaires et de coloration au Brésil", selon L'Oréal. Et Didier Tisserand, président du groupe de cosmétiques français, de renchérir: "Niely bénéficie d'une excellente position et d'une forte pénétration du marché très porteur des consommateurs appartenant à la classe moyenne brésilienne".

Niely Cosmeticos s'appuie sur deux marques phares: Cor & Ton pour la coloration et Niely Gold pour les shampoings et soins capillaires.

140 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2013

De son côté, Daniel Fonseca de Jesus, fondateur de Niely en 1981, s'est dit convaincu "que cette opération va permettre aux consommatrices de Cor & Ton et Niely Gold de bénéficier de toute l'expertise du groupe L'Oréal en matière de marketing et de recherche & innovation.

Selon, L'Oréal, l'entreprise brésilienne a réalisé en 2013 un chiffre d'affaires d'environ 140 millions d'euros, ajoute le groupe français.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/09/2014 à 20:16 :
Le même sujet cependant tout un autre son de cloche dans un autre journal de Paris, le PDG d'Oréal dans une interview : www.lefigaro.fr/societes/2014/09/08/20005-20140908ARTFIG00318-le-marche-n-evolue-pas-comme-prevu.php
a écrit le 08/09/2014 à 16:58 :
comprends pas pourquoi l'oréal investit dans une économie qui s'estompe au lieu d'en chercher une florissante. on jete de l'argent par la fenêtre dans cette boîte
Réponse de le 08/09/2014 à 17:46 :
l'Oreal pourrait investir en Ukraine par ex....
Réponse de le 08/09/2014 à 21:34 :
Des crèmes de jour au gaz de schiste enrobés de chocolat et parfumés à la radioactivité de Chernobyl..... hmmmm réussite garantie !! lol
a écrit le 08/09/2014 à 11:27 :
Encore une fois l'Oréal tire une balle dans le pied, selon La Tribune l'économie brésilienne dégringole rapidement et bientôt la "classe moyenne" va se retrouver au seuil de la pauvreté. Est-ce que L'Oréal va lancer une ligne de cosmétiques "Favelas" au Brésil ? lol
Réponse de le 08/09/2014 à 12:01 :
Pour répondre à Paco, je crois que lorsque l'on voit le CA de L'Oréal ces 20 dernières années, beaucoup d'entreprises françaises aimeraient avoir une balle dans leurs pieds... C'est en étant visionnaire et investissant qu'une entreprise réussit sur le long terme. Seuls des financiers ont une vue à court terme...
Réponse de le 08/09/2014 à 12:17 :
Vous trouvez donc que c'est "être visionnaire" investir dans un pays dont l'économie, selon les meilleurs analystes occidentaux, décline rapidement comme celle du Brésil ? vous croyez que celle-ci va remonter vite du fait que l'Oréal vient de poser ses pieds là-bas ? décidément nous n'avons pas la même vision de réussite commerciale.
Réponse de le 08/09/2014 à 13:43 :
Demi-teinte pour l'Oréal au Brésil

Les femmes brésiliennes comptent parmi les plus grosses consommatrices de produits cosmétiques à travers le monde. Pourtant, la plus grosse société de produits de beauté, L'Oréal, a échoué au Brésil. En effet, les femmes brésiliennes des rivages de l'Amazone jusqu’à Sao Paulo, comme celles des communautés voisines de Rio de Janeiro, ont pris l'habitude d'acheter leurs cosmétiques et autres produits de maquillage aux représentants en porte-à-porte, et pas dans les magasins où L'Oréal distribue ses produits.

Cela fait 50 ans que L'Oréal est présent au Brésil, mais jusqu’alors, la société s'était concentrée sur les produits capillaires. L'été dernier, L'Oréal s'est lancé dans la bataille des cosmétiques et du soin pour la peau. Les deux marchés cumulés représentent moins de 15 % des ventes de L'Oréal au Brésil, alors qu'ailleurs dans le monde, ils comptent pour 50 % des ventes de la marque.

Conquérir les femmes brésiliennes est une nécessité pour L'Oréal pour ajouter un nouveau milliard de consommateurs sur la prochaine décennie, et doubler ainsi son marché actuel. Actuellement, L'Oréal réalise environ un tiers de ses 17,5 milliards d’euros de vente sur les marchés émergents, et il veut en faire la moitié de son chiffre d'affaires pour 2020. Alors qu'en Chine les ventes ont progressé de 18 % chaque année sur les trois dernières années, les ventes au Brésil ont stagné l'année dernière.

Les deux grands acteurs du porte-à-porte se partagent 50 % des ventes de cosmétiques et 42 % des ventes de soins pour la peau. Natura Cosméticos compte un million de représentants à travers le pays, et l’américain Avon Products Inc. a également dépassé L'Oréal au Brésil grâce à son expertise en vente directe. L'échec de L'Oréal illustre bien la compétition qui se joue entre les sociétés de biens de consommation d'envergure mondiale, et les rivaux sur place qui connaissent bien les spécificités des marchés locaux. La vente en porte-à-porte est une tradition au Brésil qui emploie 2,5 millions de femmes sur un total de 42 millions de femmes actives.
Réponse de le 08/09/2014 à 14:49 :
Au fait le Brésil est plus grand que celui qui va jusqu'à Sao Paulo, l'auteur de l'article à l'évidence connait assez peu de Brésil. Autrement, il aurait écrit " les femmes brésiliennes des rivages de l'Amazone jusqu’à Porto Alegre". Mais bon ce serait exigir un peut trop d'un jornaliste stagiaire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :