Confronté à une baisse des ventes, Lego va supprimer 1.400 emplois

En repli aux Etats-Unis et en Europe, le fabricant de jouets danois va se séparer de 8% de ses effectifs. Après une décennie de croissance à deux chiffres, Lego a dit ne pas pouvoir assurer qu'il renouerait avec la croissance au cours des deux prochaines années.
Le fabricant de jouets danois non coté a publié un chiffre d'affaires semestriel en recul de 5% à 14,9 milliards de couronnes danoises (deux milliards d'euros), un mois après avoir abruptement remercié son directeur général Bali Padda.
Le fabricant de jouets danois non coté a publié un chiffre d'affaires semestriel en recul de 5% à 14,9 milliards de couronnes danoises (deux milliards d'euros), un mois après avoir abruptement remercié son directeur général Bali Padda. (Crédits : Flickr/Sonny Abesamis)

Pour la première fois depuis plus d'une décennie, les ventes de petites briques sont en berne. Le fabricant de jouets danois non coté a publié un chiffre d'affaires semestriel en recul de 5% à 14,9 milliards de couronnes danoises (deux milliards d'euros), un mois après avoir abruptement remercié son directeur général Bali Padda. De quoi laisser penser que Lego est confronté à son plus grand défi le début des années 2000, lorsqu'il avait frôlé la faillite.

L'année dernière, la croissance de son chiffre d'affaires s'était établie à 6%, contre 25% en 2015, et Lego a dit ne pas pouvoir assurer qu'il renouerait avec la croissance au cours des deux prochaines années. "Nous avons maintenant enclenché le bouton de réinitialisation pour le groupe dans son entier", a déclaré Jorgen Vig Knudstorp, président de Lego, admettant que la structure de l'entreprise était devenue trop complexe.

Des départs effectifs avant la fin de l'année

Il a indiqué qu'il s'emploierait à revenir à une organisation plus efficace afin de répondre à "une perte d'élan (...) dont nous pensons qu'elle pourrait conduire au final à la stagnation voire au déclin". Lego s'est dit déçu par la baisse de ses ventes sur ses principaux marchés, aux Etats-Unis et en Europe, après une décennie de croissance à deux chiffres. Ainsi, les ventes liées à la franchise "Star Wars" ont légèrement reculé au premier semestre.

Résultat, le groupe danois a annoncé la suppression de 1.400 emplois, dont 600 au siège social de Billund. Ces départs, qui représentent 8% des effectifs totaux de l'entreprises, se concrétiseront avant la fin 2017.

| Lire aussi : Lego: un nouveau Pdg tourné vers le digital

Lego, qui emploie actuellement 18.200 personnes, a nommé le mois dernier l'industriel danois Niels B. Christiansen au poste de directeur général en remplacement du Britannique Bali Padda, qui n'est resté en fonction que huit mois.

(Avec Reuters)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 15/01/2018 à 14:28
Signaler
ameuh jème les legos

à écrit le 06/09/2017 à 0:02
Signaler
Plutôt que de baisser le nombre de salariés ils feraient mieux de baisser les prix....

à écrit le 06/09/2017 à 0:01
Signaler
Plutôt que de baisser le nombre de salariés ils feraient mieux de baisser les prix....

à écrit le 05/09/2017 à 16:40
Signaler
"Lego s'est dit déçu par la baisse de ses ventes sur ses principaux marchés, aux Etats-Unis et en Europe, après une décennie de croissance à deux chiffres." Mais bon sang ça sert à quoi les sociologues !? Pourquoi une multinationale ne possède pa...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.