Lego : un nouveau Pdg tourné vers le digital

 |   |  398  mots
Moins de huit mois après l'arrivée de Bali Padda au poste de Pdg, l'entreprise de jouets Lego a annoncé ce jeudi qu'un nouveau dirigeant avait été désigné.
Moins de huit mois après l'arrivée de Bali Padda au poste de Pdg, l'entreprise de jouets Lego a annoncé ce jeudi qu'un nouveau dirigeant avait été désigné. (Crédits : Reuters Stefan Wermuth)
Le fabricant de jouets danois a annoncé ce jeudi avoir nommé un nouveau Pdg. Il sera notamment chargé de dynamiser les activités digitales du groupe sur le marché très concurrentiel des jouets.

C'est une nomination qui n'était pas attendue avant plusieurs mois, selon des personnes proches du dossier. Il semble qu'une "perle rare" a finalement été trouvée rapidement par Lego. Après seulement six mois de recherches, le groupe a annoncé, qu'à compter d'octobre prochain, un nouveau Pdg prendrait la tête de l'entreprise.

Dans un communiqué publié jeudi, le fabricant de jouets a annoncé avoir nommé Niels B. Christiansen au poste de Pdg avec, pour ambition notamment, de développer les activités digitales du groupe. Âgé de 51 ans, il a été approché dans le courant de l'été par l'ancien Pdg de Lego, Jorgen Vig Knudstorp pour sa connaissance des stratégies digitales et ses résultats impressionnants chez son ancien employeur, le groupe industriel danois Danfoss.

Il sera amené à remplacer Bali Padda, le seul dirigeant non-danois de l'entreprise qui avait rejoint Lego en 2002 et avait été présenté dès sa nomination en janvier comme un "Pdg de transition". Dans un communiqué, Jorgen Vig Knudstorp, le directeur du groupe LEGO, a déclaré que la recherche d'un nouveau Pdg "a été plus rapide" que prévue pour justifier ce très court mandat de Bali Padda à la tête du groupe.

Un marché du jouet très concurrentiel

Cette nomination intervient alors que Lego a connu une baisse de régime ces derniers mois en raison, notamment, d'un marché américain ultra compétitif où la marque n'a pas su faire la différence auprès des consommateurs américains. Après plusieurs années d'une croissance à deux chiffres, les derniers résultats publiés par la firme montraient une progression de son chiffre d'affaires de seulement 6% en 2016.

Le défi est clair pour la firme danoise et ses dirigeants: prendre la place de premier fabricant mondial de jouets devant son concurrent Mattel, qui reste toujours sur la plus haute marche du podium. Pour parvenir à ses fins, Lego a lancé plusieurs applications destinées aux apprentis créateurs pour qu'ils puissent partager leurs créations avec leurs amis, sur le modèle d'un réseau social traditionnel comme Facebook.

Cette diversification s'est également accompagnée, ces dernières années, d'une présence sur grand écran avec quasiment, tous les ans, un film d'animation ou des jeux vidéo mettant en scène les personnages jaunes et les célèbres briques de la marque.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :