Gap ferme un quart de ses magasins en Amérique du nord, l'Europe peu touchée

 |   |  282  mots
Gap emploie 141.000 personnes à temps plein et à temps partiel à travers le monde et dispose d'environ 1.600 magasins gérés en propre et en franchise.
Gap emploie 141.000 personnes à temps plein et à temps partiel à travers le monde et dispose d'environ 1.600 magasins gérés en propre et en franchise. (Crédits : © Lucas Jackson / Reuters)
Au total, 175 des 675 magasins Gap aux Etats-Unis, au Canada et au Mexique seront fermés dans les prochaines années, dont 140 au cours de l'exercice fiscal se clôturant en janvier. En outre, "la marque va fermer un nombre limité de magasins européens", mais Gap ne donne pas de chiffre ni les noms des pays qui seront affectés.

Confronté à la baisse des ventes de sa marque phare, Gap a décidé de couper dans ses effectifs. Le groupe d'habillement américain a annoncé lundi 15 juin son intention de fermer un quart des magasins à son nom en Amérique du Nord au cours des prochaines années, dont 140 dès cette année et 175 à terme, et de supprimer environ 250 postes à son siège.

À terme, la marque ne détiendra plus que 500 magasins dans la région nord-américaine et 300 magasins d'usines -segment non touché par les fermetures annoncées-, est-il précisé dans un communiqué.

L'Europe peu touchée

En outre, "la marque va fermer un nombre limité de magasins européens durant la période", c'est-à-dire d'ici janvier mais Gap ne donne pas de chiffre ni les noms des pays qui seront affectés. Il n'a pas précisé non plus le nombre de salariés touchés par les fermetures de magasins.

Le groupe basé à San Francisco est confronté à la baisse persistance des ventes de sa marque phare, plusieurs collections jugées ratées ayant favorisé l'exode de la clientèle, notamment féminine, vers des concurrents tels que H&M, Zara ou Forever 21.

Les fermetures de magasins prévues dans les années à venir devraient se traduire par une perte de chiffre d'affaires estimée à 300 millions de dollars (266 millions d'euros) par an, a-t-il précisé. Le groupe devrait aussi inscrire dans ses comptes du deuxième trimestre une charge exceptionnelle de 140 à 160 millions de dollars liée à des dépréciations d'actifs et à des indemnités de licenciement, a-t-il prévenu, alors qu'il espère économiser 25 millions de dollars par an à compter de 2016.

(Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/06/2015 à 12:58 :
Tout ne va pas très bien pour Gap qui comme la plupart des entreprises américaines est en régression mais le plus dur est pour Levi's en quasi faillite.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :