Peugeot n'aura jamais vendu autant de voitures qu'en 2010

 |   |  372  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Avec 3,6 millions de véhicules vendus dans le monde, PSA Peugeot Citroën affiche des ventes en hausse de 12,5% en 2010.

Le constructeur automobile PSA Peugeot Citroën a vendu 3,6 millions de véhicules dans le monde en 2010, ce qui constitue "un record" pour le groupe, un niveau en hausse de 12,5% par rapport aux 3,2 millions de véhicules vendus en 2009, a annoncé jeudi le président du directoire Philippe Varin lors d'une rencontre avec la presse. "La conjoncture a été meilleure que prévue", a expliqué le patron de PSA. Le secteur a été notamment soutenu l'an dernier par les mesures d'aides à l'achat de voitures mises en place par différents Etats.

Sur les six premiers mois de l'année écoulée, PSA avait vendu 1,86 million d'unités (véhicules et éléments détachés), soit 17% de plus que l'année précédente à la même époque. C'était déjà un record dans l'histoire du groupe.

Fin octobre, le numéro deux européen, derrière Volkswagen, avait revu en hausse ses estimations, en se montrant plus optimiste pour l'Europe, où il ne prévoyait plus qu'une baisse de 5% du marché (au lieu de -7% jusqu'ici). Il tablait aussi sur de fortes progressions en Chine et en Amérique latine.
En revanche, 2011 sera une année plus difficile pour le marché automobile, a averti Philippe Varin. En France, "on sera plutôt à -13%", a-t-il estimé et au niveau européen, "on sera probablement à un niveau plat".

Le plongeon du marché français cette année devrait cependant s?accompagner d?une contribution plus importante des immatriculations en France aux résultats de Peugeot, expliquait mardi 4 janvier à La Tribune Olivier Veyrier, directeur commercial France de Peugeot. Il compte notamment sur le lancement début février de la familiale 508, suivi en avril de la 308 e-HDi avec arrêt de redémarrage automatique du moteur. A l?automne, Peugeot sortira enfin le 3008 hydbride. "On a moins besoin de faire des efforts commerciaux sur ce genre de véhicules", déclarait-il. Il table toutefois sur un déclin relatif de la part des clients particuliers cette année, dont les achats devraient passer de 63% des volumes de Peugeot en 2010 à 55 à 60% en 2011. Il mise en effet sur la reprise des ventes de flottes automobiles aux entreprises qui avaient été reportées à cause de la crise.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :